NBA : les Kings de Sacramento minent des crypto pour une oeuvre de charité

L’équipe de basket américaine des Kings de Sacramento accueille dans sa salle, pour la saison 2018/2019, une ferme de minage de cryptomonnaies. Toutes les devises virtuelles extraites serviront à un programme de bienfaisance. 

Sacramento Kings are mining cryptocurrency in their arena from CNBC.

En NBA, la conférence Ouest risque d’être le terrain d’un duel inédit entre les l’équipe des Kings de Sacramento et les Mavericks de Dallas. Et ce, malgré le fait que les formations aient respectivement terminé 12e et 13e de la Conférence qui compte 15 équipes.

Sauf que cette fois, on ne parle pas balle orange, encore que, mais plutôt business et cryptomonnaie. Alors que les Kings avaient été les premiers à accepter les paiements en cryptomonnaies, les Mavericks leur avaient rapidement emboîté le pas. Sauf que les Kings ont passé une nouvelle étape. 

Une ferme de minage dans la salle des Kings

Alors que le roster des Kings est en pleine mutation avec plusieurs arrivées, dont le prodige Luka Doncic (promis, on arrête de parler basketball), le centre omnisports Golden 1 Center a aussi subi un coup de jeune.

Pour la saison 2018/2019, l’antre des Kings, construite en 2014 (et qui donc n’a pas connu les soupçons de triche qui entouraient le match 6 de play-offs entre les Kings et les Lakers de Los Angeles) va accueillir une ferme de minage de cryptomonnaie. Ainsi, la blockchain sera utilisée dans le cadre de l’initiative « MiningForGoods ». Les cryptomonnaies qui seront extraites permettront de venir en aide à des associations locales.

La première association à bénéficier de ce programme est « Build Black Coalition » qui mène des actions en faveur de la communauté noire américaine, en formant des jeunes aux métiers des technologies de l’information. 

Reste maintenant à savoir comment les Mavericks de Dallas vont rebondir après ce tir primé des Kings (désolé…). 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Hey, salut toi le lecteur de Décider et Entreprendre.


Ça fait maintenant deux ans que D&E existe et continue de se développer. Et le tout, sans jamais avoir reçu de subvention. Alors depuis maintenant un mois, D&E a décidé et entrepris d'intégrer quelques publicités sur sa homepage, mais aussi au cœur de ses articles. Car D&E rémunère ses équipes.


Derrière D&E se cachent des journalistes, des développeurs informatiques, des responsables communications, mais aussi des éditorialistes de passage. Tout ce petit monde travaille d'arrache-pied pour ramener de l'information fraîche, des points de vues tranchés, mais argumentés et autres gaudrioles à l'un des seuls médias en ligne complètement indépendant, à la ligne éditoriale libre, mais aussi en plein développement.


Alors, voilà, aujourd'hui, cher lecteur, on te demande un petit geste de pas grand-chose. Non, range ton portefeuille (bien que l'on accepte aussi les dons). Non, on te demande juste de désactiver ton bloqueur de pub (Ad-Block, AdThwart, Webmail Ad blocker, etc) le temps de ta navigation sur notre site ou de mettre une exception de blocage qui concerne D&E.


Le simple fait d'afficher les pubs sur notre site nous permet de rémunérer nos « incroyables » équipes. Promis, les publicités ne sont pas invasives ni agressives. On peut même les cacher si on veut (avec la petite croix dessus).


Ça nous ferait vraiment plaisir et ça permettrait qu'on s’achète notre table de ping-pong continue à écrire librement, à titiller les puissances en place, mais aussi à proposer d'autres pistes de réflexion sur des sujets habituellement traités par les médias subventionnés.


Un petit geste pour toi, mais un grand pas pour Décider & Entreprendre.


Merci à toi, ô lecteur de D&E. Et bonne lecture.

Lire les articles précédents :
Hausses des carburants… Ouvrez les yeux…

Le Conseil National des Professions de l’Automobile lance une campagne d’affichage dans les stations-service pour alerter les pouvoirs publics sur...

Fermer