Un ordre du jour du Conseil des ministres chargé

Le Conseil des ministres qui se réunit aujourd’hui a un ordre du jour plutôt chargé. Entre le PLFSS pour 2017, la coordination entre les agences sanitaires ou encore un point sur la situation de l’agriculture de la France, les sujets à aborder sont aussi divers que complexes.

Retrouvez, ci-après, l’ordre du jour complet.

Pour le Conseil des ministres du mercredi 5 octobre 2016, le Président de la République a arrêté l’ordre du jour suivant (parties A et C) :

PARTIE A

Sur la proposition :

– de la ministre des affaires sociales et de la santé

– de la ministre des familles, de l’enfance et des droits des femmes

– du secrétaire d’État chargé du budget et des comptes publics

– projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2017.

Sur la proposition de la ministre des affaires sociales et de la santé :

– projet de loi ratifiant l’ordonnance n° 2016-966 du 15 juillet 2016 portant simplification de procédures mises en oeuvre par l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé et comportant diverses dispositions relatives aux produits de santé.

– projet de loi ratifiant l’ordonnance n° 2016-967 du 15 juillet 2016 relative à la coordination du système d’agences sanitaires nationales, à la sécurité sanitaire et aux accidents médicaux.

Sur la proposition de la ministre de l’environnement, de l’énergie et de la mer, chargée des relations internationales sur le climat :

– ordonnance portant adaptation à la convention du travail maritime (2006) de l’Organisation internationale du travail et à la convention n° 188 sur le travail dans la pêche (2007) du droit applicable aux gens de mer à Wallis-et-Futuna et dans les Terres australes et antarctiques françaises.

– ordonnance modifiant la loi du 17 décembre 1926 relative à la répression en matière maritime.

PARTIE C

COMMUNICATIONS

Communication du ministre des affaires étrangères et du développement international :

La situation internationale.

Communication de la ministre de l’environnement, de l’énergie et de la mer, chargée des relations internationales sur le climat :

La ratification de l’accord de Paris.

Communication du ministre de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt, porte-parole du Gouvernement :

La situation de l’agriculture de la France.

Communication :

– du ministre de la ville, de la jeunesse et des sports

– du secrétaire d’État chargé des sports

La candidature de Paris aux Jeux olympiques et paralympiques de 2024.

Communication du secrétaire d’État chargé des relations avec le Parlement :

Point sur l’application des lois

print

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Hey, salut toi le lecteur de Décider et Entreprendre.


Ça fait maintenant deux ans que D&E existe et continue de se développer. Et le tout, sans jamais avoir reçu de subvention. Alors depuis maintenant un mois, D&E a décidé et entrepris d'intégrer quelques publicités sur sa homepage, mais aussi au cœur de ses articles. Car D&E rémunère ses équipes.


Derrière D&E se cachent des journalistes, des développeurs informatiques, des responsables communications, mais aussi des éditorialistes de passage. Tout ce petit monde travaille d'arrache-pied pour ramener de l'information fraîche, des points de vues tranchés, mais argumentés et autres gaudrioles à l'un des seuls médias en ligne complètement indépendant, à la ligne éditoriale libre, mais aussi en plein développement.


Alors, voilà, aujourd'hui, cher lecteur, on te demande un petit geste de pas grand-chose. Non, range ton portefeuille (bien que l'on accepte aussi les dons). Non, on te demande juste de désactiver ton bloqueur de pub (Ad-Block, AdThwart, Webmail Ad blocker, etc) le temps de ta navigation sur notre site ou de mettre une exception de blocage qui concerne D&E.


Le simple fait d'afficher les pubs sur notre site nous permet de rémunérer nos « incroyables » équipes. Promis, les publicités ne sont pas invasives ni agressives. On peut même les cacher si on veut (avec la petite croix dessus).


Ça nous ferait vraiment plaisir et ça permettrait qu'on s’achète notre table de ping-pong continue à écrire librement, à titiller les puissances en place, mais aussi à proposer d'autres pistes de réflexion sur des sujets habituellement traités par les médias subventionnés.


Un petit geste pour toi, mais un grand pas pour Décider & Entreprendre.


Merci à toi, ô lecteur de D&E. Et bonne lecture.

Lire les articles précédents :
Plus de la moitié des classes moyennes fréquente des établissements privés de soins

Un récent rapport de la Drees publié en septembre 2016 affirme que « les établissements de santé privés sont davantage fréquentés...

Fermer