Pénurie d’anticancéreux à l’hôpital de Cayenne?

Le blocage de la Guyane au mois d'avril ne semble pas avoir amélioré la situation de "l'île". L'hôpital de Cayenne, en particulier, pourrait tomber en rupture de stocks de produits nécessaires pour la chimiothérapie. 

Selon le Quotidien du Médecin, la situation n'a pas évolué au Centre Hospitalier de Cayenne, malgré les promesses obtenues lors du mouvement d'avril. 60 millions€ ont été promis pour aider la structure, mais pas un euro n'est arrivé dans les caisses. 

La situation est telle que l'hôpital pourrait se trouver en rupture de certains médicaments, notamment de produits nécessaires aux chimiothérapies. 

Malgré ces alarmes et l'urgence constatée lors des événements d'avril, la nouvelle équipe a décidé de temporiser en envoyant une nouvelle mission d'étude sur place. Son objectif est d'évaluer les besoins du personnel. 

Nos fournisseurs nous ont lâchés, nous allons tomber à court de produits de chimiothérapie dans les jours qui viennent.
Dr Epelboin, Cayenne
Le Quotidien du Médecin

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire les articles précédents :
Après la bombe Ferrand, y aura-t-il une bombe Kohler?

Emmanuel Macron a annoncé son intention de renégocier la vente de STX, les chantiers de Saint-Nazaire, à l'italien Fincantieri. Derrière...

Fermer