Pénurie de médicaments: notre souveraineté sanitaire mise en danger par les délocalisations pharmaceutiques

Depuis plusieurs semaines, la pénurie de médicaments s’aggrave en France. Selon l’ANSM, elle toucherait dorénavant plusieurs centaines de références. Cette situation inquiétante est d’abord due à la délocalisation des usines dans des pays où la production est plus compétitive. Preuve est faite que la hausse constante de la « protection » des salariés entrave aussi notre souveraineté sanitaire.

via GIPHY

La liste des médicaments en situation de pénurie est impressionnante. Elle concerne tout particulièrement les traitements contre la maladie de Parkinson et certains anticancéreux. Mais le vaccin BCG et un anesthésiant figurent également dans la liste des médicaments qui manquent en France. Pour un pays qui se considère comme doté du meilleur système de santé au monde, cette situation fait tache. 

Pénurie de médicaments: la liste officielle

La liste complète de la pénurie mérite quand même d’être mentionnée ici: 

  • ACIDES AMINES POUR LEUCINOSE DECOMPENSEE AP-HP, solution pour perfusion
  • ALKONATREM 150 mg, gélule
  • ALPRESS L.P. 5 mg et 2,5 mg, comprimé osmotique à libération prolongée
  • ALTIM 3,75 mg/1,5 ml, suspension injectable en seringue pré-remplie
  • ALYOSTAL VENIN D’ABEILLE APIS MELLIFERA 110 et 550 microgrammes, poudre et solvant pour solution injectable
  • ALYOSTAL VENIN DE GUEPE POLISTES 110 et 550 microgrammes, poudre et solvant pour solution injectable
  • ALYOSTAL VENIN DE GUEPE VESPULA 110 et 550 microgrammes, poudre et solvant pour solution injectable
  • AMOXICILLINE/ACIDE CLAVULANIQUE MYLAN
  • ARACYTINE 100 mg, poudre et solvant pour solution injectable
  • BENZATHINE BENZYLPENICILLINE SANDOZ 1,2 MUI et 2,4 MUI, poudre et solvant pour suspension injectable (IM)
  • CARYOLYSINE 10 mg, solution à diluer et solvant pour solution injectable et pour application cutanée
  • CEFTAZIDIME MYLAN ENFANTS ET NOURRISSONS 250 mg, et 500 mg, poudre pour solution injectable
  • CERVAGEME 1 mg, ovule
  • CISATRACURIUM ACCORD 5 mg/ml et 2 mg/ml (flacon 5 ml), solution injectable/pour perfusion
  • CLASTOBAN 800 mg, comprimé pelliculé
  • CLAVENTIN, poudre pour solution injectable (I.V.) (Ticarcilline / acide clavulanique)
  • CLOXACILLINE PANPHARMA 1 g, poudre pour solution injectable (IV)
  • COLOFOAM, mousse rectale
  • DEPOCYTE 50 mg, suspension injectable
  • DI-HYDAN 100 mg, comprimé sécable – Rupture de stock
  • DODECAVIT 0,5 mg/ml, solution injectable IM
  • DOPRAM 2 POUR CENT, solution injectable
  • DT VAX, Vaccin diphtérique et tétanique adsorbé (Suspension injectable en flacon multidose)
  • DUKORAL, suspension et granulés effervescents pour suspension buvable. Vaccin du choléra (inactivé, buvable)
  • EPIRUBICINE TEVA 2 mg/ml, solution injectable et pour perfusion
  • ERWINASE 10 000 UI/flacon, poudre pour solution pour injection
  • EXJADE 500 mg, comprimé dispersible
  • FLUDARABINE TEVA 25 mg/ml, solution à diluer injectable ou pour perfusion
  • FLUOROURACILE ACCORD 50 mg/ml, solution à diluer pour perfusion (100 ml)
  • FLUOROURACILE PFIZER 50 mg/ml, solution à diluer pour perfusion
  • GALLIAPHARM, 0,74 à 1,85 GBq, générateur radiopharmaceutique
  • GAMMA-OH 200 mg/ml, solution injectable (IV), boite des 6 ampoules
  • HEXASTAT 100 mg, gélule (altrétamine)
  • ISOPTINE 120mg, gélule
  • KIDROLASE 10 000 U.I., poudre et solvant pour solution injectable (1 flacon)
  • MANTADIX 100 mg, capsule
  • MARSILID 50 mg, comprimé sécable
  • NATULAN 50 mg, gélule
  • PHOSPHORE ALKO 750 mg, comprimé effervescent
  • PILOCARPINE 1 POUR CENT ET 2 POUR CENT FAURE, collyre en solution en récipient unidose
  • PIPERACILLINE PANPHARMA 1 g et 4 g, poudre pour solution injectable
  • POLARAMINE 5 mg/1 ml, solution injectable
  • PROPOFOL MYLAN 20 mg/ml, émulsion injectable (IV)
  • PYLERA 140 mg/125 mg/125 mg, gélule
  • SEMAP 20 mg, comprimé
  • SIGNIFOR 40 mg, poudre et solvant pour suspension injectable
  • Spécialités à base de Valsartan seul ou en association avec l’hydrochlorothiazide
  • STIMU_TSH 125 microgrammes /1 ml, solution injectable
  • TILDIEM 25 mg, poudre et solution pour préparation injectable I.V
  • TREDEMINE 500 mg, comprimé à croquer
  • TRISENOX 1 mg/ml, solution à diluer pour perfusion
  • UN-ALFA 2 microgrammes/1 ml, solution injectable IV en ampoule
  • VACCIN – TICOVAC 0,5 ml ADULTES et 0,25 ml ENFANTS, suspension injectable en seringue préremplie, Vaccin de l’encéphalite à tiques (virus entier inactivé)
  • VACCIN BCG-SSI, poudre et solvant pour suspension injectable
  • ZOELY 2,5 mg/1,5 mg, comprimé pelliculé
  • ZYVOXID 100 mg/5 ml, granulés pour suspension buvable

On le voit, le phénomène est d’ampleur et montre bien la fragilité actuelle de notre système de santé.  

L’effet des délocalisations massives

Comme l’indique le LEEM (fédération des entreprises du médicament), ces pénuries, qui ne touchent pas que la France, ont des « des origines multifactorielles et peuvent mettre en cause chaque acteur de la chaîne du médicament : fournisseurs de matières premières, industriels producteurs, distributeurs et transporteurs, pharmaciens hospitaliers ou officinaux. La défaillance d’un maillon de cette chaîne, quel qu’il soit, peut alors avoir des répercussions sur l’ensemble de l’approvisionnement. »  

Le LEEM rappelle qu’une mission sénatoriale a tout particulièrement appelé à la relocalisation de la production en Europe. L’essentiel de la production de médicament est aujourd’hui concentré aux Etats-Unis et en Asie. Ces délocalisations, fruit d’une longue chaîne de désindustrialisation de notre continent, compromettent désormais notre souveraineté sanitaire. 

Reste à prouver aux industriels la capacité de l’Europe, et singulièrement de la France, à développer une industrie compétitive. 

5 commentaires sur Pénurie de médicaments: notre souveraineté sanitaire mise en danger par les délocalisations pharmaceutiques

  1. « Reste à prouver aux industriels la capacité de l’Europe, et singulièrement de la France, à développer une industrie compétitive. »

    Pour l’europe, il n’y a pas vraiment de problème, par contre pour la france c’est une toute autre paire de manche, car là où ailleurs on débarque dans un paysage coloré, ensoleillé et ouvert tous azimuts, ici, il faut vraiment être très très motivé pour pénétrer dans la petite niche sombre d’un monstrueux Pitbull fiscal débile qui ne rêve que de vous couler.

    Et même en dehors de ça, il faudrait encore pouvoir trouver la main d’œuvre qualifiée sur place, ce est plus que problématique, puisque depuis des décennies, l’ednat ne forme plus que des têtes bien vides (mais climato-politico-McDo-compatibles) et que les têtes bien pleines sont en train de finir de se barrer définitivement de ce piège à cons.

    Dans pas très longtemps (en fait, déjà actuellement), quand la courbe du papy-boom va vraiment exploser le plafond, ce pays s’apercevra une fois de plus que personne chez les dirigeants pathétiques, autoritaristes et moins intelligents que leur cravate, n’a eu la présence d’esprit (antinomique ça, chez les poliotiques) d’établir des propectives d’avenir mathématiquement irréprochables et qui plus est, sincères, ainsi que de prescrire les remèdes (de cheval) à apporter à la situation ; ce jour-là, il sera définitivement trop tard pour au minimum 3 générations.

  2. « Dieu se rit des hommes qui qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes. » (Bossuet).
    Ces pénuries sont la conséquence logique de la mondialisation, de la libre circulation des marchandises, et de la financiarisation de l’économie. Dans toutes les industries la même logique de « rationalisation » est à l’œuvre: réduire le nombre d’usines qui autrefois étaient une voire plusieurs par pays, et concentrer la production en un minimum de sites continentaux (exemple: Whirlpool fermant ses usines en France pour délocaliser en Pologne).

    La même chose s’est produite au fil des 20 dernières années partout, y compris bien sûr dans l’industrie pharmaceutique. Maintenant que chaque produit n’est plus fabriqué que dans un seul site par continent, voire un seul site au monde, le moindre accroc de production, la moindre contamination menace la santé de tous. Oui, mais le rendement pour l’actionnaire est maximal! Le cours de bourse est au plus haut! Bravo!

    • « mais le rendement pour l’actionnaire est maximal! Le cours de bourse est au plus haut! »

      Certes, mais ça ne va pas durer aussi longtemps que les con-tributions ; d’ailleurs, si j’avais (encore) de l’argent en banque, je l’en sortirais pour n’y laisser que le strict minimum, quitte à convertir une partie de mon argent en porte-feuille d’actions (actions, hein, surtout pas obligations, et tenu par un gestionnaire, pas par une banque) plutôt centré sur des « indémontables » (air liquide, entre autres) qui ont quelque chose de tangible à vendre, plutôt ciblé sur l’Asie, et je convertirais l’autre partie en or métal, puis dans le même temps, je sortirai _définitivement_ de tout ce qui est quasiment 100% adossé à de la dette (livret d’épargne, codevi, pep, assurance-vie, etc, etc.)

      Juste comme ça, histoire de ne pas se retrouver complètement à poil le jour venu…

  3. Cette penurie est la conjunction de deux facteurs:
    – l’obligation faite aux pharmaciens de privilege les generiques, donc une Volonte deliberee de l’etat d’importer les medicaments pour les avoir a moindre cout
    – la pression extreme de l’ANSM sur le respect de procedures qualite extreme meant couteuse, au nom de la securite sanitaire, lesquelles ne sont pas exigees pour les generiques, la plupart fabriquees en Asie, sans aucune rigueur de procedure.
    Alors Oui… Inquietons nous de l’irresponsabilite de la decu, et de ce gouvernement.

  4. Dans tous les pays limitrophes de la France et sur bon nombre de sites internet (sérieux) il y a tout ce qu’il faut moins cher ou plus cher selon votre patience; le remboursement par la sécu ? excellente question, merci de me l’avoir posée !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
Petra Laszlo, la journaliste qui avait donné des coups à des migrants, a été acquittée

La Cour Suprême a annulé toutes les poursuites à l'encontre de Petra Lazslo. La journaliste reporter d'images s'était rendue coupable,...

Fermer