Plus de 300.000 demandeurs d’asile au second trimestre en Europe

Temps de lecture : 2 minutes

Cet article a été lu 1925 fois

Le nombre de primodemandeurs d’asile a augmenté de 6% en Europe au deuxième trimestre 2016 pour atteindre 305 700 personnes selon Eurostat. Les Syriens sont les plus représentés, l’Allemagne est le pays hôte le plus sollicité et la France a reçu moins de demandes qu’au premier trimestre.

Les Syriens demeurent les principaux demandeurs d’asile

Globalement, le nombre de primodemandeurs d’asile dans l’UE a augmenté depuis 2014, mais il s’est éloigné du pic du second trimestre 2015 :

evolution-du-nombre-de-primo-demandeurs-dasile-ue

Du mois d’avril au mois de juin 2016, les réfugiés ont été aussi nombreux que ceux enregistrés en été 2015 en Europe. Leur nombre est en hausse de 6% par rapport à la même période en 2015, passant de 287 100 à 305 700 personnes. 30% d’entre eux (90 500) sont des Syriens parmi lesquels 80% (71 800) ont choisi de déposer leur demande d’asile en Allemagne. Dans l’ensemble, les Afghans sont, après les Syriens, les plus nombreux à rejoindre l’Europe (50 300) et les Irakiens clôturent le podium (34 300).

6% des réfugiés rejoignent la France

L’Allemagne, dont le nombre de migrants a explosé en 2015 (1,09 million) suite au fameux « Wir schaffen das » de la chancelière Angela Merkel, est toujours le pays le plus plébiscité dans l’UE (61% des nouvelles demandes soit 187 000 dossiers). L’Italie arrive en deuxième place avec 27 000 demandes et la France a reçu dix fois moins que l’outre-Rhin avec 17 800 demandes :

statistiques-des-primoedemandeurs-dasile-par-pays-hote

Juxtaposé au nombre de population par pays receveur, le nombre d’exilés est particulièrement imposant en Allemagne avec 2 273/million d’habitants. Les autres pays les plus touchés sont la Hongrie (1 517/million d’habitants), l’Autriche (1 241/million d’habitants) et la Grèce (1 113/million d’habitants).

La France est plus épargnée avec seulement 268/million d’habitants. Et surprise… les Afghans (1 425) sont les plus nombreux à demander l’asile dans l’Hexagone et non les Syriens qui sont encore moins nombreux que les Haïtiens (1 365) et les Albanais (1 170). Aussi, ces parts ne représentent que 22% du nombre total de réfugiés en France. Notons que tous ces chiffres n’intègrent que les nouvelles demandes d’asile, excluant celles en cours d’examen. En totalité, l’Europe a fait l’objet de 1,1 million de demandes de protection internationale en fin juin 2016.

print

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire les articles précédents :
Culture Viande défend un protectionnisme carnivore

On lira, dans la dernière publication de Culture Viande, le syndicat des entreprises françaises de viande, un compte-rendu de la...

Fermer