Les PME peinent à accéder à une main-d’oeuvre qualifiée

Temps de lecture : 2 minutes

Cet article a été lu 1417 fois

La Banque Centrale Européenne publie son rapport semestriel sur les PME en Europe, et sur leur accès au financement. Ce rapport en anglais est résumé en France par la Banque de France.

La Banque centrale européenne (BCE) publie ce jour son quinzième rapport sur les résultats de l’enquête sur l’accès des petites et moyennes entreprises (PME) au financement. Le rapport fournit des informations sur l’évolution de la situation financière, des besoins de financement et de l’accès au financement des petites et moyennes entreprises (PME) dans la zone euro au cours des six mois allant d’avril à septembre 2016 et compare la situation des PME à celle des grandes entreprises.

La recherche de clients reste la principale préoccupation des PME de la zone euro (25 % des participants contre 27 % lors de la précédente campagne d’enquête), suivie par l’accès à une main-d’œuvre qualifiée, tandis que l’accès au financement continue d’être considéré comme le problème le moins important. En termes nets, un plus grand nombre d’entreprises font état d’une hausse de leur chiffre d’affaires (19 % des participants, contre 16 %), mais également d’augmentations de leurs coûts autres que les coûts de main-d’œuvre (37 %, contre 29 %). Étant donné la stabilité du nombre net d’entreprises déclarant des hausses des coûts de main-d’œuvre (sans changement à 44 %), les bénéfices n’enregistrent que de légères améliorations.

Pour la troisième enquête consécutive, le pourcentage net des PME qui font état d’une augmentation de leurs besoins en prêts bancaires s’établit à 1 %, tandis que pour la quatrième fois de suite, les PME confirment une nette amélioration de la disponibilité des prêts bancaires et la volonté des banques d’octroyer des crédits à des taux d’intérêt plus bas. Sur les 29 % de PME ayant fait une demande de prêt, 69 % ont reçu l’intégralité du montant demandé et 7 % ont déclaré que leur demande avait été refusée (contre 8 % précédemment). Cette enquête a été réalisée entre le 19 septembre et le 27 octobre 2016. L’effectif total de l’échantillon pour la zone euro est de 11 233 entreprises, dont 10 245 (soit 91 %) comptent moins de 250 salariés.

On notera que les PME françaises sont surtout préoccupées par la réglementation.

print

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire les articles précédents :
Encore un effort, François, et tu auras ta crise de régime

Cher François! On t'avait bien dit, l'an dernier, que l'organisation d'une primaire à gauche rendait difficile la préservation du prestige...

Fermer