Des postes sont créés en France mais pas pourvus pour autant !

Les entreprises ont toujours autant de mal à recruter. C'est le triste constat que fait la DARES dans son dernier rapport sur les emplois vacants. Dans ce dernier, on observe que si des postes ont bien été créés, la plupart offrent peu de stabilité. 

La question de l'emploi est France est assez paradoxale puisque l'on annonce de nombreuses créations d'emplois pour cette fin d'année. Ce qui aurait pour conséquence de faire reculer le chômage malgré une solide croissance qui est prévue. Dans le même temps, la DARES observe que taux d'emplois vacants reste plutôt stable. 

Un nombre de postes vacants en diminution

L'heure serait donc à l'optimisme. Dans ce troisième trimestre 2017, les entreprises ont éprouvé moins de difficultés à pourvoir leurs postes qu'au trimestre précédent. Dans les chiffres, c'est une diminution nette de plus de 16 000 postes vacants qui s'observe. Si l'industrie enregistre une diminution peu significative dans le nombre de postes inocupés (-529), la plus importante diminution est à trouver du côté du secteur tertiaire marchand qui compte 80 968 postes vacants au troisième trimestre contre 95 208 au second trimestre. 

Des emplois créés mais pas pourvus

Pourtant, on a du mal à se réjouir de ces statistiques. Rappelons que ce sont là les données brutes et que la DARES met à disposition des données avec correction des variations saisonnières (permettant de limiter l'effet des fluctuations saisonnières avec les embauches d'été et les mises à pieds en hiver). La différence entre les deux est assez importante puisque de -16 000 emplois vacants bruts, on passe à seulement moins -8 000 en saisonnalisé. 

Coup sur coup, l'INSEE annonçait en cette fin d'année près de 81 000 postes créés au deuxième trimestre puis 30 000 postes au troisième trimestre. Mais ce que l'institut ne disait pas, c'est que ces postes ont aussi une plus grande tendance à ne pas être pourvus ! La DARES observe un nombre saisonnalisé d'emplois occupés qui n'a augmenté que de 10 000 au troisième trimestre. 

Alors, ces 111 000 emplois créés étaient-ils voués à disparaître ? Pas impossible lorsque l'on observe les données brutes de la DARES qui font état d'une diminution du nombre d'emplois occupés entre le deuxième et le troisième trimestre 2017. 

Quelques secteurs où le nombre d'emplois vacants augmente du second trimestre 2017 au troisième trimestre : 

_l'enseignement, santé humaine et action sociale, de 11 175 à 11 334

_l'industrie manufacturière et extractive, de 25 237 à 26 008

_les arts, spectacles, activités récréatives et autres activités de services : de 6 448 à 7 349.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire les articles précédents :
Le retour du sommet social de l’UE après 20 ans d’absence

Cela fait 20 ans qu'un sommet sommet social de l'Union européenne n'a pas eu lieu. Aujourd'hui, les dirigeants de l'UE...

Fermer