La production industrielle dans la Zone euro baisse de 1,1% en juillet

La production industrielle dans la Zone euro poursuit une tendance en dents de scie depuis le début de l’année 2016. Elle s’est encore contractée de 1,1% en juillet après avoir baissé puis progressé en mai et en juin d’après une publication d’Eurostat du 14 septembre 2016.

Encore hantée par la crise ?

La production industrielle de la Zone Euro s’éloigne petit à petit de son plus bas niveau en 2009, mais elle peine encore à retrouver son dynamisme d’avant la crise (graphique d’Eurostat).

production-industrielle-zone-euro

En considérant une base 100 en 2010, les industriels européens n’ont pu jusqu’ici que ramener leur production à environ +5% en 6 ans. Ce niveau est certes à plus de 15% du plancher lors de la crise de 2009, mais on est encore loin des performances de 2007 et de 2008 notamment. Ces données n’impliquent pas encore les éventuels effets du Brexit qui pourraient encore précipiter la chute ou inverser la tendance.

– 0,6% en France

L’Eurostat a détaillé l’évolution mensuelle de la production industrielle dans 28 Etats de l’Europe :

 

tableau-comparatif-production-industrielle-ue-1

Comme vous pouvez le constater, en juillet 2016, les industriels français ont enregistré une production de 0,6% de moins qu’en juin, mais ils n’ont pas été les plus malheureux. Les pires performances dans la Zone Euro sont plutôt en Slovaquie (-15,9%), en République tchèque (-9,7%) et aux Pays-Bas (-5,8%). De même chez les industriels allemands qui sont dans le rouge en enregistrant leur plus forte baisse (-1,9%) depuis le début de l’année.

En comparaison annuelle, la production industrielle est quasiment stable en France (+ 0,2%), contrairement à l’Allemagne en baisse de 1,6%, et on retrouve les mêmes industriels les plus malheureux de la comparaison mensuelle. Autre fait marquant, l’Estonie (+4,5% par rapport à juin) et l’Irlande (+ 3,7%) jouissent d’un dynamisme constant de la productivité de leur industrie, comme toujours.

Enfin, dernier fait important à retenir, le repli concerne principalement des productions de biens d’équipements et d’énergies (respectivement – 1,7 et – 1,4%) dans l’ensemble de la Zone Euro. En tout cas, si ce n’est pas le Brexit, l’effondrement progressif de l’industrie française n’arrangera pas de sitôt les séquelles de la crise dans l’industrie du Vieux Continent.

print

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Hey, salut toi le lecteur de Décider et Entreprendre.


Ça fait maintenant deux ans que D&E existe et continue de se développer. Et le tout, sans jamais avoir reçu de subvention. Alors depuis maintenant un mois, D&E a décidé et entrepris d'intégrer quelques publicités sur sa homepage, mais aussi au cœur de ses articles. Car D&E rémunère ses équipes.


Derrière D&E se cachent des journalistes, des développeurs informatiques, des responsables communications, mais aussi des éditorialistes de passage. Tout ce petit monde travaille d'arrache-pied pour ramener de l'information fraîche, des points de vues tranchés, mais argumentés et autres gaudrioles à l'un des seuls médias en ligne complètement indépendant, à la ligne éditoriale libre, mais aussi en plein développement.


Alors, voilà, aujourd'hui, cher lecteur, on te demande un petit geste de pas grand-chose. Non, range ton portefeuille (bien que l'on accepte aussi les dons). Non, on te demande juste de désactiver ton bloqueur de pub (Ad-Block, AdThwart, Webmail Ad blocker, etc) le temps de ta navigation sur notre site ou de mettre une exception de blocage qui concerne D&E.


Le simple fait d'afficher les pubs sur notre site nous permet de rémunérer nos « incroyables » équipes. Promis, les publicités ne sont pas invasives ni agressives. On peut même les cacher si on veut (avec la petite croix dessus).


Ça nous ferait vraiment plaisir et ça permettrait qu'on s’achète notre table de ping-pong continue à écrire librement, à titiller les puissances en place, mais aussi à proposer d'autres pistes de réflexion sur des sujets habituellement traités par les médias subventionnés.


Un petit geste pour toi, mais un grand pas pour Décider & Entreprendre.


Merci à toi, ô lecteur de D&E. Et bonne lecture.

Lire les articles précédents :
Juncker: le texte intégral de son discours au Parlement

Strasbourg, le 14 septembre 2016 [VERSION AUTHORISÉE]   INTRODUCTION Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les membres du Parlement européen,...

Fermer