Protection des données personnelles (RGPD) : le projet de loi est adopté

RGPD

A l’approche du Règlement général relatif à la protection des données (RGPD), le législateur français s’est attelé à la suradaptation du droit national en matière de protection des données personnelles.

Après un passage au Sénat, la loi est revenue pour une lecture définitive devant l’Assemblée Nationale. Elle a finalement été adoptée hier, le 14 mai 2018 : les dispositions concernant les traitements de données personnelles entreront en vigueur en même temps que le RGPD, le 25 mai 2018.

Données personnelles : ce qui changera le 25 mai 2018

Outre le RGPD, toutes les entreprises devront faire attention aux changements de la loi relative à l’informatique et aux libertés qui seront en vigueur le 25 mai prochain. Toute la partie relative au traitement des données relatives à la santé est entièrement remaniée par l’article 16 de la loi qui vient d’être adoptée. 

Le chapitre IX de la loi dite informatique et libertés se décompose désormais en deux sections : la première rappelle les grands principes des traitements de données de santé à caractère personnel. Il est important de constater que les « traitements mis en oeuvre aux fins d’assurer […] la prise en charge des prestations par les organismes d’assurance maladie complémentaire » échappent intégralement à l’application du chapitre IX d’après le point 3° du nouvel article 53 de la loi relative à l’informatique et aux libertés : ils restent cependant entièrement soumis au RGPD. 

Tous les traitements de données de santé à caractère personnel devront avoir une finalité d’intérêt public pour pouvoir être mis en oeuvre, la loi précise à ce titre que « la garantie de normes élevées de qualité et de sécurité des soins de santé et des médicaments ou des dispositifs médicaux constitue une finalité d’intérêt public« . 

Toutes les entreprises devraient donc prendre le temps de s’intéresser à ces changements.

A propos Leo Guittet 186 Articles
Juriste spécialisé dans les données de santé à Tripalio depuis 2014, j'écris quotidiennement des articles sur le thème de la protection sociale collective et des données de santé. Actuellement en thèse CIFRE sur le sujet de l'accès aux données de santé en France, je suis intéressé par tous les sujets qui touchent aux avancées technologiques et juridiques sur ce thème.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
Nicole Notat ne représentera finalement pas la France à l’OIT

Alors que le siège de représentante de la France à l'Organisation Internationale du Travail (OIT) lui semblait promis depuis plusieurs...

Fermer