Quels chouchous Cazeneuve finance-t-il?

Temps de lecture : 2 minutes

Cet article a été lu 4002 fois

Bernard Cazeneuve n’est pas seulement cette figure psychorigide qui soutient mordicus tous les dénis possibles et imaginables, au mépris de l’intérêt général et du service rendu aux citoyens. C’est aussi un fin manoeuvrier qui sait acheter quelques soutiens bienvenus. La liste des subventions accordées en 2015 sur les réserves du ministère de l’Intérieur (c’est-à-dire à sa discrétion personnelle) mérite d’être lue pour le comprendre:

Les mauvaises langues noteront quelques chiffres tout à fait divertissants.

Cazeneuve accorde 200.000€ à un ami de Macron

Cazeneuve a accordé deux subventions de 200.000 euros en 2015, dont une à la demande de Pascal Terrasse, soutien d’Emmanuel Macron. Cette somme a servi à réparer des routes en Ardèche.

Christian Paul le frondeur reçoit 134.000€

Autre curiosité, le gourou des frondeurs, Christian Paul, a puisé, pour financer dans son département de la Nièvre, une somme proche de 134.000 €.

L’Auvergnat Jean-Paul Bacquet reçoit 426.000€

C’est la grande curiosité de ce tableau: le député auvergnat, disciple de Mitterrand, Jean-Paul Bacquet, touche le jack-pot de la part du ministère de l’Intérieur. Il a obtenu plus de 400.000 euros de subventions pour des dossiers de sa circonscription…

Voilà qui mériterait d’être approfondi…

Bruno Le Maire obtient 150.000€

Autre curiosité: Bruno Le Maire est allé à la gamelle du ministère de l’Intérieur, avec deux dossiers qui récoltent 150.000€ de subventions, dont la construction de deux logements sociaux de type PLUS à Gauciel (27).

Brice Hortefeux récolte 151.000€

Même traitement pour un proche de Nicolas Sarkozy: 151.000€, pour 3 dossiers de subvention, dont la construction d’une nouvelle mairie dans une commune d’Auvergne.

645.000€ dans la Manche

Sans surprise, Cazeneuve, qui est un élu de la Manche, a attribué au total 645.000€ de subventions dans son département. Jolie somme… près de 1,50€ par habitant.

165.000€ en Corrèze

Les largesses de Bernard Cazeneuve n’ont pas épargné les terres présidentielles. Le ministère de l’Intérieur a accordé, l’an dernier, 165.000€ de subventions à des projets corréziens. Soit 0,75€ environ par habitant (deux fois moins que dans la Manche).

40.000€ en Seine-Saint-Denis

Heureusement, Bernard Cazeneuve a récupéré ses excès de générosité auprès des départements dans le besoin comme le Puy-de-Dôme ou la Manche, en serrant le kiki de ceux qui vivent dans l’opulence. Les projets de Seine-Saint-Denis ont reçu royalement 40.000€, soit environ 0,03€ par habitant.

0€ dans le Nord

Dans sa logique de redistribution au profit des riches, Bernard Cazeneuve n’a pas accordé un euro aux projets portés par le Nord.

C’est le redressement dans la justice, et la lutte contre l’apartheid…

print

A propos Éric Verhaeghe 148 Articles
Fondateur de Tripalio, auteur.
Contact: Twitter

4 commentaires sur Quels chouchous Cazeneuve finance-t-il?

  1. cet article, intitulé “Quels chouchous Cazeneuve finance-t-il?”, est encore trop aimable. Dans une situation dont Eric Verhaeghe a été informé j’aurais pour ma part titré : “quelles ordures, Cazeneuve protège-t-il ” ?
    J’ai été amené à écrire à ce ministre, avec la courtoisie que mon entourage s’accorde à me reconnaître, pour lui signaler une situation qui, même si à mon sens elle ne justifiait pas une plainte, se devait d’être signalée. Dans le cadre de poursuites de pure opportunité politique et lors d’une garde à vue qui ne saurait déshonorer que la nommée Taubira ici à la manoeuvre un flic de la PJ avait trouvé spirituel, de me demander :
    – monsieur Nemeth : vous êtes de confession israélite ?
    Eh bien, avec toute la lâcheté qui se lit jusque sur sa tronche : le nommé Cazeneuve n’a pas même accusé réception…
    Ah oui pour sûr elle est bonne mère la République, pour les libertés de laquelle Alexandre Nemeth pour ne citer que lui (croix de guerre 1939-40, ancien résistant) risqua sa peau : d’engraisser de la pareille espèce.

    Et j’adresse copie de ce commentaire au nommé Hollande : dont nous allons bien voir, si à défaut de son propre “honneur”, il défend celui du petit personnel.

      • je vais me mettre à la recherche.
        En attendant je vous fais suivre un mail que j’ai adressé il y a deux jours au capitaine de pets-dans-l’eau, en termes cette fois plus rudes. J’y disais que si la justice/police avait déployé contre les frères Kouachi, et contre Amédy Coulibaly, le même zèle que celui déployé contre moi : eh bien, la République ne s’en porterait que mieux. Autant dire que même si mes propos tombaient sous le coup de la loi il a préféré détaler comme un lapin et m’a fait renvoyer mon courriel, préalablement rendu illisible, et avec la mention FAILURE NOTICE.
        Non seulement cet homme est méchant, mais en plus : il a une Failure.

        • revenons à Cazeneuve, alias max-la-menace, alias maman-j’ai-peur… Je n’ai pas encore trouvé la lettre mais j’ai souvenir qu’elle faisait suite à des propos inconsidérés auxquels il s’était livré en avril 2014 dans “20minutes”, et dans “metronews”. Aussi et vu qu’à l’origine les faits avaient engagé la responsabilité de son prédécesseur à l’Intérieur, Manuel Valls, je lui avais adressé juste copie d’un commentaire apposé par mes soins le 02 novembre 2013 à 18:56 sur http://mediateur.blog.lemonde.fr/2013/11/01/liberte-ton-nom-secrit-sans-f-ni-n, où il s’y trouve encore.
          Mais si j’avais procédé de cette façon minimaliste c’est aussi que le délai de rigueur de trois mois imparti pour porter plainte s’était donc écoulé, sans que ces voyous ne le fassent : donc le délit d’outrage -dont ils parviennent parfois à trouver de dévoués magistrats pour le brandir en toute malhonnêteté- ne pouvait l’être, en la… matière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire les articles précédents :
Focus sur la branche de la boulangerie

D&E vous offre un focus juridique sur la branche de la boulangerie. La Convention collective nationale de la Boulangerie-pâtisserie (artisanale)...

Fermer