La question de la viande prend une tournure planétaire

Article paru sur le site Culture Viande.

Le 21ème Congrès Mondial de la Viande qui s’est tenu à Punta Del Este en Uruguay la semaine dernière, a réuni près de 800 délégués venus de 36 pays […].

 

CONGRES MONDIAL DE LA VIANDE :

LES SUJETS SOCIETAUX PRENNENT UNE TOURNURE PLANETAIRE

 

Le 21ème Congrès Mondial de la Viande qui s’est tenu à Punta Del Este en Uruguay la semaine dernière, a réuni près de 800 délégués venus de 36 pays. L’Uruguay, pays de 3 millions d’habitants, a pour moteur de son économie l’industrie de la viande, avec un cheptel de 13 millions de bovins de races Angus et Hereford principalement et 7 millions d’ovins, repartis sur un territoire de 177 000 km2.

Les échanges et présentations du congrès ont été dominés par deux sujets :

–      le débat sur les impacts environnementaux de l’élevage. Tous les grands pays producteurs de viande (à l’exception de la Chine) ont fait part de la montée de la pression des écologistes, des médias et opinions publiques sur ce dossier(*). Le congrès a appelé à une réflexion commune pour apporter les réponses appropriées à l’échelle mondiale, en particulier en confirmant l’engagement des filières animales et viandes pour la préservation de la planète, la protection de l’environnement et la sécurité alimentaire. Tous les intervenants ont souligné la nécessité de répondre aux attaques et de mieux communiquer aux travers les nouveaux outils internet et réseaux sociaux ;

–      concernant le bien-être des animaux et les conditions d’abattage, il apparait que ces questions sont spécifiques à quelques pays de l’Union Européenne dont la France et ne font pas débats sur les autres continents.

Sur la conjoncture planétaire, les observateurs du marché mondial de la viande ont tous souligné une évolution favorable de la consommation des pays émergents et une tendance vers une demande de produits plus élaborés dans les grands pays industrialisés. C’est le représentant Chinois, Li Shillong, président exécutif de la China Meat Association qui a fait sensation en déclarant aux délégués que la Chine devrait augmenter ses importations de viande de dix millions de tonnes d’ici 2020, sous l’effet de la hausse de la consommation intérieure.

A l’occasion de ce congrès un nouveau conseil exécutif a été mis en place, Guillaume Roué (France) a été élu président,  Li Shuilong (Chine) vice-président et Fernando Gil, directeur général de Industrie des viandes d’Uruguay, a également été nommé vice-président.

Le prochain Congrès Mondial de la Viande se tiendra en 2018 à Dallas.

print

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Hey, salut toi le lecteur de Décider et Entreprendre.


Ça fait maintenant deux ans que D&E existe et continue de se développer. Et le tout, sans jamais avoir reçu de subvention. Alors depuis maintenant un mois, D&E a décidé et entrepris d'intégrer quelques publicités sur sa homepage, mais aussi au cœur de ses articles. Car D&E rémunère ses équipes.


Derrière D&E se cachent des journalistes, des développeurs informatiques, des responsables communications, mais aussi des éditorialistes de passage. Tout ce petit monde travaille d'arrache-pied pour ramener de l'information fraîche, des points de vues tranchés, mais argumentés et autres gaudrioles à l'un des seuls médias en ligne complètement indépendant, à la ligne éditoriale libre, mais aussi en plein développement.


Alors, voilà, aujourd'hui, cher lecteur, on te demande un petit geste de pas grand-chose. Non, range ton portefeuille (bien que l'on accepte aussi les dons). Non, on te demande juste de désactiver ton bloqueur de pub (Ad-Block, AdThwart, Webmail Ad blocker, etc) le temps de ta navigation sur notre site ou de mettre une exception de blocage qui concerne D&E.


Le simple fait d'afficher les pubs sur notre site nous permet de rémunérer nos « incroyables » équipes. Promis, les publicités ne sont pas invasives ni agressives. On peut même les cacher si on veut (avec la petite croix dessus).


Ça nous ferait vraiment plaisir et ça permettrait qu'on s’achète notre table de ping-pong continue à écrire librement, à titiller les puissances en place, mais aussi à proposer d'autres pistes de réflexion sur des sujets habituellement traités par les médias subventionnés.


Un petit geste pour toi, mais un grand pas pour Décider & Entreprendre.


Merci à toi, ô lecteur de D&E. Et bonne lecture.

Lire les articles précédents :
De l’urgence d’une réaction européenne forte face aux choix de Donald Trump

Cet article sur la réaction européenne à Donald Trump est initialement paru sur le site The Conversation sous la signature...

Fermer