Remboursement de l’automédication : l’Afipa répond à Agnès Buzyn

Interrogée par France Inter en début de semaine, Agnès Buzyn est revenue sur le remboursement des médicaments en insistant sur le fait que les médicaments qui ne seraient pas remboursés par la Sécurité Sociale ne seraient utiles à la santé. Des propos qui font bondir l’Association française de l’industrie pharmaceutique pour une automédication responsable (Afipa).

Invitée sur France Inter en début de semaine, Agnès Buzyn n’a pas été avare en déclarations. L’une de celles qui a le plus fait parler concerne le remboursement par la Sécurité Sociale des préservatifs masculins, très probablement de la marque Eden.

Mais peu ont noté sa sortie du le remboursement des médicaments proposés en vente libre. Le lendemain, l’Association française de l’industrie pharmaceutique pour une automédication responsable (Afipa) n’a pas manqué de réagir.

« Tout médicament utile est remboursé par la Sécurité Sociale »

Au micro, la ministre de la Santé est une nouvelle fois questionnée sur le remboursement de certains médicaments. Et plus particulièrement sur les médicaments en vente libre : l’automédication. Agnès Buzyn n’y est alors pas allée de main morte en se montrant très critique.

Tout médicament utile est remboursé par la Sécurité Sociale […] il n’y a pas un seul médicament utile aux Français qui ne soit pas remboursé […]. Quand un médicament n’est pas remboursé, c’est qu’il est considéré comme inutile ou qu’il existe des alternatives sur le marché […] 

Agnès Buzyn sur France Inter, mardi 27 novembre

L’Association française de l’industrie pharmaceutique pour une automédication responsable n’a pas manqué de réagir à ces propos qu’elle qualifie de « dérapage », pointant du doigt un « amalgame systématique entre l’efficacité d’un médicament et son remboursement. »

A l’instar de tout médicament, qu’il soit ou non remboursable, les médicaments d’automédication disposent d’une autorisation de mise sur le marché (AMM) […].Tous les médicaments disponibles sur le marché ont ainsi prouvé, aux yeux des autorités de santé, leur efficacité et leur intérêt thérapeutique pour les patients […]. En conséquence, « le critère du remboursement ne peut donc être le seul déterminant de la valeur intrinsèque et médicale d’un médicament. 

Association française de l’industrie pharmaceutique pour une automédication responsable

Dans son communiqué, l’Afipa appelle Agnès Buzyn à la mise en place d’une communication publique pour sensibiliser sur l’usage, les conditions de remboursements et les conséquences de la prise des médicaments en vente libre. 

En France, l’automédication reste largement marginale. D’après les derniers résultats de l’Afipa, l’automédication en France atteindrait à peine les 11,7% en 2016. Les prescriptions de médecins restent encore majoritaires dans le parcours de santé actuel des patients. 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
Le Sénat s’attaque aux abattements fiscaux des journalistes

Le Sénat a adopté un amendement qui rabote l'abattement fiscal dont profitent les journalistes en France. Par ce texte, ceux...

Fermer