Retour sur l’affaire UIMM et Gautier-Sauvagnac

Dans notre dossier spécial UIMM et Gautier-Sauvagnac, nous avons intentionnellement occulté "l'affaire UIMM", par laquelle la confédération des métallurgistes, héritière du vieux Comité des Forges, était accusée des pires turpitudes. Voici toutefois notre résumé chronologique de l'histoire. Chacun y lira ce qu'il souhaite. 

2004: premier signalement

En 2004, la cellule Tracfin signale au ministre des Finances de l'époque, Nicolas Sarkozy, des mouvements en liquide très importants provenant de l'UIMM. Le ministre choisit de ne pas déférer le dossier devant le Parquet.

2004: candidature Guillaume Sarkozy au MEDEF

Guillaume Sarkozy, frère du ministre des Finances, envisage de se présenter à la présidence du MEDEF. Comme il est patron d'une PME, il n'ignore pas son manque de légitimité pour ce poste. Il se rapproche de Francis Mer pour former un ticket.

2005: élection de Laurence Parisot, échec de Guillaume Sarkozy

Guillaume Sarkozy et Francis Mer jettent l'éponge en mai 2005 dans la course à la présidence du MEDEF. Laurence Parisot est élue avec le soutien des banques et des assurances, et en particulier avec celui de Michel Pébereau et de Claude Bébéar. Michel Pébereau est un camarade de promotion de l'ENA de Denis Gautier-Sauvagnac.

2006: Guillaume Sarkozy recasé à la tête du groupe Médéric

En 2006, Guillaume Sarkozy est "recasé" par le MEDEF, avec le consentement de l'UIMM, à la tête du groupe paritaire d'assurance Médéric qui devient, en 2008, Malakoff Médéric. Il ne sera plus jamais candidat à la présidence du MEDEF.

2007: l'UNEDIC opposée à la fusion avec l'ANPE

Dans l'hypothèse d'une élection de Nicolas Sarkozy à l'élection présidentielle, la fusion de l'ANPE et des ASSEDIC est annoncée. En janvier 2007, le bureau de l'UNEDIC s'y oppose officiellement. Denis Gautier-Sauvagnac est alors membre du bureau.

2007: signalement TRACFIN concernant l'UIMM

En juin 2007, il est désormais avéré que Laurence Parisot s'inquiète des mouvements de fonds de l'UIMM. C'est à ce moment qu'un nouveau signalement TRACFIN au ministre de l'Économie concernant l'UIMM a lieu. Il est déféré au parquet.

2007: début de l'affaire UIMM et démission de Gautier-Sauvagnac

Octobre 2007, la presse révèle l'ouverture d'une enquête sur les pratiques financières de l'UIMM. Denis Gautier-Sauvagnac est conduit à la démission.

Dans ce dossier, nous avons fait le choix d'occulter "l'affaire UIMM", car celle-ci a malheureusement dissimulé ce qui est l'essentiel: l'apport de l'UIMM à un capitalisme régulé. Nous restituons toutefois une chronologie globale du mouvement patronal entre 2004 et 2007 pour mieux comprendre les enjeux de ce dossier. 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire les articles précédents :
Denis Gautier-Sauvagnac: “Il fallait paritariser l’ANPE au lieu d’étatiser l’UNEDIC”

Denis Gautier-Sauvagnac s'est exprimé sur le destin de l'ANPE et de l'UNEDIC, qui conduit aujourd'hui à une étatisation voulue par...

Fermer