Retraites : un sujet explosif en consultation !

Les partenaires sociaux étaient parvenus à un accord suite aux négociations sur le réforme des retraites lancées début novembre. L'heure est maintenant à la consultation. 

Jean-Paul Delevoye, le haut-commissaire aux retraites dont le choix à ce poste a quelque peu surpris, a rencontré les partenaires sociaux. Le dossier épineux avance petit à petit... 

La consultation sur la réforme est ouverte

Chargé par la ministre de la Santé, Jean-Paul Delevoye doit désamorcer une véritable bombe, au vu de la complexité du dossier sur les retraites. Le haut-commissaire aux retraites entend rencontrer l'ensemble des partenaires sociaux avant la fin 2017. Il a déjà reçu une délégation de la CFE-CGC, alors que d'autres rendez-vous sont déjà fixés. Seuls la CGT, le Medef et la CPME n'ont pas encore prévu de rencontre dans le cadre de cette consultation.

Rappelons que des négociations ont été initiées début novembre avec les partenaires sociaux, desquelles a découlé un accord majeur qui vient tout juste d'être signé. Cependant, la CGT s'y était opposée, l'accusant de provoquer la baisse automatique des retraites. La rencontre avec Jean-Paul Delevoye s'annonce animée !

A quoi doit-on s'attendre?

Le gouvernement reste très évasif sur cette réforme. Le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner a parlé d'un objectif de "mettre en place un système universel de retraites par répartition et que ce système garantisse l'égalité de tous devant le risque vieillesse", ajoutant la nécessité "d'harmoniser les nombreux régimes existant". Mais à quoi s'attendre exactement ? Alors que les tentatives de réforme sous Juppé, Fillon et Sarkozy ont provoqué des manifestations d'ampleur, Macron entre dans la fosse aux lions. Pour l'instant, tout ce que l'on sait c'est qu'il ne touchera pas, à priori, à l'âge légal de départ fixé à 62 ans et aux règles (surcote des retraites, majoration de durée de l'assurance, amélioration de la retraite complémentaire) pour ceux qui sont à cinq ans de l'âge du départ.

Il y a près de deux ans, la Cour des comptes a donné l'alerte sur la dégradation de la situation financière des régimes de l'Agirc et de Arrco. Les partenaires sociaux se sont accordés récemment sur leurs conditions de fusion, prévue pour 2019. Claude Tendil le négociateur du Medef, s'était félicité d'un paritarisme sauvé... 

Les partenaires sociaux sont désormais tournés vers la rencontre prévue ce vendredi à l'Elysée dans le cadre de la consultation (voir encadré ci-contre). Une chose est sûre, ce projet prendra beaucoup de temps... Le président de la CFE-CGC François Hommeril, affirme que Jean-Paul Delevoye veut "se donner le temps de la réflexion".

Une rencontre est programmée vendredi à l'Elysée en présence
du président de la République, du ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin,  et de la Santé, Agnès Buzyn, en plus du Haut-commissaire. 

Jean-Paul Delevoye a invité les partenaires sociaux à effectuer un "état des lieux du système actuel", à se prononcer  sur les "propriétés attendues du système cible" et préciser "la méthode" de discussion favorisée, à savoir négociation ou  concertation, indique la CFDT qui a reçu la convocation.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire les articles précédents :
Cadres: vers une disparition du 1,5% prévoyance de 1947?

L'accord du 17 novembre 2017 sur les retraites complémentaires contourne la question de la cotisation obligatoire en prévoyance pour les...

Fermer