Comment le RSI a facilité la désertification des campagnes

Le RSI a-t-il favorisé la désertification des campagnes en y tuant le petit commerce? Ce méfait d’un système de protection sociale rigide imposé à l’aveugle par les pouvoirs publics est trop peu souvent noté. Mais il est bien réel. Exemple. 

La désertification des campagnes est l’un des pires fléaux qui frappent la France. Quelle est la part de responsabilité du RSI et de ses règles absurdes dans ce phénomène? L’actualité vient d’en donner une illustration.

Près de Carentan, la désertification des campagnes est à l’oeuvre

L’affaire est rapportée par la presse locale. Le dernier commerce du village de Saint-Côme-du-Mont, dans la Manche, près de Carentan, vient de fermer ses portes après 70 ans d’existence. La gérante vient de procéder à la liquidation judiciaire de cette affaire qu’elle avait reprise à la suite de sa mère et de sa grand-mère dans ce village de 500 habitants.

Une illustration de plus de la désertification de nos campagnes, qui perdent peu à peu leurs petits commerces. Comme l’explique Maryline Lagoude, l’exploitante, ses revenus étaient de 1100€ mensuels pour 72h hebdomadaires de travail. 

Un suicide appelé RSI

Dans cet ensemble fragile, le RSI donne le coup de grâce. Pour « dépanner » un autre village, Maryline Lagoude a accepté de tenir une épicerie supplémentaire pendant un an. Le RSI lui a réclamé 14.000€ de cotisations deux ans plus tard, soit l’équivalent d’un an de salaires. 

Dans ces conditions, il est évidemment plus simple de fermer boutique et de laisser les habitants se ravitailler à l’hypermarché du coin. 

Pour le coup, le problème du RSI est dévoilé ici dans sa réalité: ce n’est pas l’informatique qui pêche, mais un système de sécurité sociale inventé pour les salariés et mortifère lorsqu’il est artificiellement imposé aux entrepreneurs. 

« En plus de mon commerce de Saint-Côme-du-Mont, j’ai accepté de tenir l’épicerie de Méautis d’août 2013 à juillet 2014, un gouffre financier qui a été fatal. De plus, le RSI m’a demandé 14 000 €, somme impossible à verser, et pourtant je travaille 72 h par semaine pour à peine 1100 € de salaire »

Maryline Lagoude, commerçante

1 commentaire sur Comment le RSI a facilité la désertification des campagnes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
Chômage
Notre-Dame-des-Landes, agressions policières, Castaner et les sans-abris, Macron en Chine : l’actu politique qu’il ne fallait pas rater

Retour des vacances de Noël et nouvelle année politique (et polémique) qui s'annonce. Et nous commençons fort avec Gérard Collomb...

Fermer