RSI: le nouveau siège à Rennes a coûté 10 millions € aux indépendants

Cet article a été lu 61201 fois

Le RSI inaugure son nouveau siège à Rennes, en présence de Martine Pinville, sous-ministre des petites mains et des petites choses dont s’occupe Bercy. Ce bâtiment de 4000m2, soit environ 2.500€ le m2 (prix moyen dans ce quartier) à l’achat, illustre une fois de plus les dérives de coût imputables à cette usine à gaz qui dysfonctionne quotidiennement.

Le RSI de Rennes régulièrement bloqué

Cette inauguration s’inscrit dans le climat très dégradé dû à l’incapacité du RSI à améliorer ses dysfonctionnements.

Ainsi, en octobre, des indépendants avaient bloqué l’accès au bâtiment pendant toute une journée.

« Parmi nous, il y a des gens qui ne touchent plus leurs indemnités depuis quatre ans. S’ils n’avaient pas leur conjoint, ils seraient à la rue »

Le même blocage avait eu lieu six mois plus tôt, mais aussi en juin 2015

10 millions sortis de la poche des cotisants

Malgré ce climat dégradé, donc… le RSI a sorti 10 millions€ pour des locaux flambant neufs. Les cotisants apprécieront l’investissement, alors que la plupart des entreprises préfèrent louer leurs locaux plutôt que de les acheter. Si, dans le cas des locaux de Rennes, la localisation des bureaux répond aux prescriptions de la Convention d’Objectifs et de Gestion signée avec le gouvernement (à savoir quitter des bureaux vétustes et coûteux pour s’orienter vers du fonctionnel moins cher), il n’en reste pas moins que la dépense semblera à beaucoup somptuaire.

Appel à manifester pour la venue de la sous-ministre

Les indépendants bretons pourront donc se retrouver devant les locaux neufs de leur assureur social préféré pour manifester leur mécontentement.

Le rendez-vous est fixé tôt le matin. Un co-voiturage est organisé depuis Quimper.

print

38 commentaires sur RSI: le nouveau siège à Rennes a coûté 10 millions € aux indépendants

  1. Je suis retraitée du Rsi , une véritable honte je perçois 140€ par mois j’ai cotisé 18ans, avec un entreprise de 6 salariés ! Mon mari étant décédé j’ai repris la suite. Je perçois également une retraite de réversion de 340 € depuis le mois d’octobre le Rsi vient de s’apercevoir que il y a eu une erreur de calcul en 2013!je doit rendre 980 € !. N’importe quel étranger qui arrive en France perçoit plus que moi !!!! Une honte.

  2. Nous en parlons tous, mais personne ne fait rien et les incompétents politiques surtout
    La seule solution pour faire cesser cette escroquerie et la faire repenser pour qu’elle devienne honnête serait que plus personne ne règle ses cotisations
    Tous les cotisants doivent bloquer le système financièrement

  3. RSI ! Mise en esclavage de l’indépendant pour financer salaires et retraites de fonctionnaires, payer leur C.E, leurs congés payés et ponts divers; sans oublier les syndicats dont on ne veut point. Un “truc” qui ressemble à une spoliation organisée; ou les planqués sucent les travailleurs.

    • LE RSI EST UN ORGANISME DE LA SECURITIE SOCIALE, IL A UNE MISSION DE SERVICE PUBLIC SOUS TUTELLE DE L’ETAT, BANDE D’IGNARDS…
      Renseignez vous au lieu de raconter n’importe quoi, ce ne sont pas des fonctionnaires, aucun but lucratif car aucun profit, ils ne vendent rien bande d’abrutis, les cotisations versées servent à payer les retraites et évidement entre autre à payer le fonctionnement ainsi que les salaires des employés, tout comme la CAF.

  4. Le RSI est une fumisterie. Mais que les Indépendants arrêtent de croire au Père Noël, ce système de couverture maladie et retraite dure depuis cent ans. Les responsables de l’époque ont refusé d’être intégrés au régime général et ce sont leurs enfants qui paient actuellement les pots cassés. Il existe une seule solution pour faire disparaître cette engeance, c’est de changer de statut et de passer au plus vite en SAS ou SASU : Bulletin de salaire, certes avec des cotisations plus élevées (comme celles d’un salarié) mais avec une couverture vieillesse et maladie sans commune mesure. Il faut savoir prendre ses responsabilités.

    • Je l’ai fait, je suis passée en SAS, environ 4000 euros dépensés pour le changement de statut. Résultat : les cotisations sont à peu près de même niveau, et la couverture est incomparable. Cerise sur le gâteau, je ne vais plus recevoir de demandes d’arriéré incompréhensibles et injustes. Un conseil, foncez!

      • Choisir de quitter le statut TNS pour passer en SAS ou SASU est une triple aberration logique, financière et sociale :

        – LOGIQUE : le montant des charges sociales est environ 2 fois supérieur en SAS/SASU. Exemple pour les cotisations retraite : 8,60% du revenu NET pour un TNS contre 24,95% du salaire BRUT pour un salaire SAS;

        – SOCIALE : la couverture sociale n’est pas supérieure contrairement à la supposition “plus de cotisations = plus de droits retraite”. Avez-vous oublié que c’est un système de retraite PAR RÉPARTITION? Les actifs payent pour les retraités mais nos “droits” sont aléatoires;

        – FINANCIÈRE : en SAS le chef d’entreprise n’est plus le pilote “dirigeant opérationnel”, il perd toute la flexibilité des plafonds sociaux réservés aux TNS. Exemple : Adieu la possibilité de préparer sa retraite personnelle privée en SAS.

        Je précise immédiatement que l’objection qui consisterait à se rémunérer en
        DIVIDENDES est une erreur mathématique qu’un enfant en classe de 6ème ne pourrait pas commettre…

        Par contre le statut SAS/SASU conviendra aux personnes qui ne sont pas capables de provisionner leur trésorerie pour payer leur charges sociales avec un décalage de 18 mois. Autant dire que ces personnes feraient mieux d’arrêter d’être chef d’entreprise immédiatement.

        Seules les entreprises complexes ou ayant des branches internationales justifient la création d’une SAS, et même dans ce cas le dirigeant peut demeurer en EURL/SARL.

    • Enfin un commentaire digne de ce nom !
      Merci @Derrien Francis.
      Et je suis d’accord avec vous : rien ne sert de continuer à râler, il faut agir en changeant de statut …
      Mais à ce stade, on peut constater que nombre de comptables ne sont pas au niveau dans leur devoir de conseil envers leurs clients.

  5. <>

    Moi aussi quand j’étais petit j’avais ce même genre de raisonnement. (un mélange entre jalousie et bêtise) Rien de tel que de monter les pauvres petites personnes entre elles afin de cacher les vrais problèmes. (dans notre super exemple, @invitation, une personne malmenée par le RSI, en arrive à s’en prendre à des réfugier qui ont tout perdus…) Une stratégie dont l’efficacité n’est plus à démontrer.

    Sinon le RSI est une honte et je suis d’accord.

  6. quelle connerie,le fait que vous accepter de vous faire gouverner par des racketteurs criminels est la faute des etrangers,immigrés etc…auquels on a cassé la vie avec des armes souvent français…solidarité! au lieu de votre nationalisme pourrie… si vous etes pas foutu de casser la baraque au RSI pour ses derives,est-ce la faute aux immigrés?

  7. À quand une action réellement concrète?? Du type : plus aucun artisan ne paie ses indemnités au RSI tant qu’ils n’ont pas clarifié leurs méthodes de calcul et autres décisions encore plus opaques…. Je pense que qu’ils réagiraient vite. Le grand problème pour les artisans et la grande chance pour le gvt/RSI c’est qu’ils ne forment pas une communauté comme les salariés…

  8. le RSI est une aberration de plus du système économique et social français….une fois votre société créer et qui fonctionne en espérant, il faut basculer directement sur le régime normal.Les cabinets comptables et avocats spécialisés le préconisent

  9. Visiblement certains sont choqués de la comparaison entre le traitement des français ayant travaillé toute leur vie et l’immigré clandestin récupéré à 50 m de son port de départ par les ONG sur-politisées et sur-subventionnées. Le déni n’est pas une solution et la bien pensance a ses limites.
    Le grand remplacement c’est maintenant et les indépendants du RSI peuvent crever, l’avenir est cosmopolite pour les franc-maçons qui ont le pouvoir en France.

  10. Comment faire pour dénoncer plus largement encore cette honte ! Je cotise également, de force et pour rien, au RSI (je suis salarié plein temps en entreprise + gérant d’une eurl). Fatigué de tous ces voleurs qui nous volent avec le sourire !

  11. A ceux qui ne voient pas le rapport entre les dépenses aux distribuées aux immigrés (ou tout autre non-cotisant aux prestation sociales) et les besoins non-couverts de ceux qui travaillent et cotisent, que penserait-il de la revendication d’un paysan disposant de trop peu de terre pour vivre a qui l’on imposerait de partager sa misère avec autrui?
    C’est toujours le discours du “Y a qu’a faire, faut qu’on fasse” … avec l’argent des autres bien sur!! Ceux qui donnent des leçons de pseudos humanisme ne sont pas prêt à ouvrir leur porte monnaie pour régler la dette de l’État, c’est bien connu… Le porte-monnaie de l’état providence, est lui-même un abime de dettes incommensurables. C’est un facteur de guerre civile, voire de guerre mondiale. Voyez le sort de la Grèce qui après 25 ans de socialisme est rendue à vendre son territoire pour régler ses dettes.

  12. Cela n à rien à voir mais l argent qui est donne aux migrants n est tout simplement pas distribué aux français qui cotisent toute leur vie. On appelle cela les vases communiquants alors oui cela fait aussi parti du sujet

1 Trackbacks & Pingbacks

  1. RSI: la manifestation de Rennes est un succès - Décider et Entreprendre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire les articles précédents :
Le sens caché de la candidature Peillon

Il fallait oser la candidature Peillon! L'ancien ministre de l'Education, dont son directeur de cabinet disait à l'époque que son...

Fermer