Le RSI par l’exemple: les changements de région

Temps de lecture : 1 minute

Cet article a été lu 6721 fois

Le RSI est la bête noire des entrepreneurs, une source intarissable d’enquiquinements administratifs et un empêcheur de tourner en rond. Décider & Entreprendre l’illustre par l’exemple avec des interviews de chef d’entreprise. Aujourd’hui, nous interrogeons Thomas Marc, chef d’entreprise à La Rochelle, sur sa perception du RSI. Nos lecteurs entrepreneurs ne seront pas surpris par ses propos: la charge très chronophage du RSI s’ajoute aux autres charges administratives qui encombrent la vie de l’entrepreneur.

Décider & Entreprendre milite pour la suppression du monopole du RSI.

Rappelons une fois encore que les indépendants s’étaient opposés à leur “entrée” dans la sécurité sociale en 1947. Il a fallu près de 60 pour qu’un gouvernement remette le sujet sur le tapis en créant le RSI, stade préparatoire à la dilution des indépendants dans le régime général de la sécurité sociale. Cette mesure fut au demeurant pratiquée par un gouvernement “de droite”, avec deux ministres conseillers d’Etat en détachement comme maîtres d’oeuvre: Philippe Bas et Renaud Dutreil (soutien d’Emmanuel Macron).

Le bon sens est de revenir en arrière en maintenant l’obligation d’affiliation pour les chefs d’entreprise, mais en leur donnant la liberté de choix de l’assureur.

print

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire les articles précédents :
Bientôt un nouveau scandale financier à la CGC?

La CGC, la Confédération Générale des Cadres, sera-t-elle prochainement déchirée par un nouveau scandale financier? Selon nos informations, cette perspective...

Fermer