Au RSI, on compte toujours avec une marge d’erreur d’1 milliard

Une marge d’erreur comptable d’1 milliard€ pour le RSI? Passée inaperçue le 15 juin 2017, la certification des comptes de la Sécurité Sociale par la Cour des Comptes livre encore quelques bonnes et belles révélations sur ce trou noir comptable qu’est le RSI. 

Il faut lire le rapport de certifications des comptes de la sécurité sociale par la Cour des Comptes pour comprendre l’ampleur du désastre. Alors que le RSI pèse bon an mal an 10 milliards € dans une galaxie qui frise les 700 milliards, il continue à poser des problèmes au moins aussi importants que les autres.

Le RSI et sa marge d’erreur à 1 milliard€ 

Ainsi, l’analyse des comptes en maladie et en retraite met en exergue le très grand flou qui règne sur la comptabilité du RSI. En reprenant les chiffres ligne à ligne, la Cour s’est déclarée incapable d’estimer exactement l’apport de ressources et de charges que le RSI représente pour le régime général.

Pour la maladie, a marge d’erreur se situe à près de 900 millions € et pour la retraite à plus de 1,3 milliards €. Voilà, donc, s’il en fallait encore des preuves, une maison excellemment gérée.

Tous les indépendants s’en féliciteront.  

Cour des Comptes

116. Les insuffisances du contrôle interne avaient conduit les commissaires aux comptes du régime social des indépendants (RSI) à formuler trois réserves sur ses comptes de l’exercice 2015. En 2016, malgré des progrès, le dispositif de contrôle interne du RSI ne présente pas un degré suffisant de maîtrise des risques de portée financière, ce qui entraîne une incertitude sur le montant du solde des charges et produits du RSI repris dans le compte de résultat de la CNAMTS et de la branche maladie du régime général (+0,9 Md€).

Cour des Comptes

39. Les insuffisances du contrôle interne avaient conduit les commissaires aux comptes du régime social des indépendants (RSI) à formuler trois réserves sur ses comptes de l’exercice 2015. En 2016, le dispositif de contrôle interne du RSI ne présente pas un degré de maîtrise suffisant des risques de portée financière, ce qui entraîne une incertitude sur le montant du solde des charges et produits du régime social des indépendants repris dans le compte de résultat de la CNAVTS et de la branche vieillesse du régime général (-1,3 Md€).

1 commentaire sur Au RSI, on compte toujours avec une marge d’erreur d’1 milliard

  1. Le RSI pèse plutôt 30 milliard que 10 milliard. Le « trou » doit être beaucoup plus grand qu’on s’imagine. C’est dommage que des journalistes ne s’intéressent gère à la comptabilité. Un jour, avec un peu de chance, on découvre d’où sont sorti ces sommes pharaoniques. Pour que les responsables brulent aux enfers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Hey, salut toi le lecteur de Décider et Entreprendre.


Ça fait maintenant deux ans que D&E existe et continue de se développer. Et le tout, sans jamais avoir reçu de subvention. Alors depuis maintenant un mois, D&E a décidé et entrepris d'intégrer quelques publicités sur sa homepage, mais aussi au cœur de ses articles. Car D&E rémunère ses équipes.


Derrière D&E se cachent des journalistes, des développeurs informatiques, des responsables communications, mais aussi des éditorialistes de passage. Tout ce petit monde travaille d'arrache-pied pour ramener de l'information fraîche, des points de vues tranchés, mais argumentés et autres gaudrioles à l'un des seuls médias en ligne complètement indépendant, à la ligne éditoriale libre, mais aussi en plein développement.


Alors, voilà, aujourd'hui, cher lecteur, on te demande un petit geste de pas grand-chose. Non, range ton portefeuille (bien que l'on accepte aussi les dons). Non, on te demande juste de désactiver ton bloqueur de pub (Ad-Block, AdThwart, Webmail Ad blocker, etc) le temps de ta navigation sur notre site ou de mettre une exception de blocage qui concerne D&E.


Le simple fait d'afficher les pubs sur notre site nous permet de rémunérer nos « incroyables » équipes. Promis, les publicités ne sont pas invasives ni agressives. On peut même les cacher si on veut (avec la petite croix dessus).


Ça nous ferait vraiment plaisir et ça permettrait qu'on s’achète notre table de ping-pong continue à écrire librement, à titiller les puissances en place, mais aussi à proposer d'autres pistes de réflexion sur des sujets habituellement traités par les médias subventionnés.


Un petit geste pour toi, mais un grand pas pour Décider & Entreprendre.


Merci à toi, ô lecteur de D&E. Et bonne lecture.

Lire les articles précédents :
Elsa, l’outil de la CIA qui localise n’importe quel utilisateur de Windows

Depuis 2013, la CIA utilise ELSA pour localiser en quelques secondes n'importe quel utilisateur de Windows. Ce système est probablement...

Fermer