Le salaire moyen est plus élevé dans le public que dans le privé

Les salariés du secteur public sont mieux payés en moyenne que ceux du privé. C’est ce que révèle l’étude de l’Insee relative aux salaires en 2015 parue le 1er décembre 2017.

Grâce au document, on apprend avec intérêt que la fonction publique permet de gagner en moyenne près de 2 000 euros de plus par an que le secteur privé.

 

En équivalent temps plein le secteur public paye 7% de plus que la moyenne

L’un des tableaux proposés par l’Insee met l’accent sur les écarts salariaux en équivalent temps plein.

On constate, dans ses dernières lignes, qu’un fonctionnaire gagne en ETP (équivalent temps plein) 7% de plus que la moyenne. L’Insee explique que cela est dû au fait que le volume de travail fourni par les agents de la fonction publique est plus important en ETP !

A l’inverse, les salariés du privé sont payés 2% de moins que la moyenne nationale en ETP. Et cela s’expliquerait par un volume de travail moins important.

 

L’écart salarial entre les femmes et les hommes toujours marqué

L’accent est surtout mis sur les écarts entre les femmes et les hommes. En ETP, une femme gagne en effet 14% de moins que la moyenne alors qu’un homme gagne 13% de plus que la moyenne.

L’Insee indique que cet écart proviendrait avant tout d’une différence de salaire initiale, avant d’être liée au volume de travail des unes et des autres.

Le salaire annuel moyen en 2015 était de 20 540 euros.

Dans la fonction publique, il s’élevait à 21 920 euros.

Dans le secteur privé il s’élevait à 20 140 euros.

1 commentaire sur Le salaire moyen est plus élevé dans le public que dans le privé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Hey, salut toi le lecteur de Décider et Entreprendre.


Ça fait maintenant deux ans que D&E existe et continue de se développer. Et le tout, sans jamais avoir reçu de subvention. Alors depuis maintenant un mois, D&E a décidé et entrepris d'intégrer quelques publicités sur sa homepage, mais aussi au cœur de ses articles. Car D&E rémunère ses équipes.


Derrière D&E se cachent des journalistes, des développeurs informatiques, des responsables communications, mais aussi des éditorialistes de passage. Tout ce petit monde travaille d'arrache-pied pour ramener de l'information fraîche, des points de vues tranchés, mais argumentés et autres gaudrioles à l'un des seuls médias en ligne complètement indépendant, à la ligne éditoriale libre, mais aussi en plein développement.


Alors, voilà, aujourd'hui, cher lecteur, on te demande un petit geste de pas grand-chose. Non, range ton portefeuille (bien que l'on accepte aussi les dons). Non, on te demande juste de désactiver ton bloqueur de pub (Ad-Block, AdThwart, Webmail Ad blocker, etc) le temps de ta navigation sur notre site ou de mettre une exception de blocage qui concerne D&E.


Le simple fait d'afficher les pubs sur notre site nous permet de rémunérer nos « incroyables » équipes. Promis, les publicités ne sont pas invasives ni agressives. On peut même les cacher si on veut (avec la petite croix dessus).


Ça nous ferait vraiment plaisir et ça permettrait qu'on s’achète notre table de ping-pong continue à écrire librement, à titiller les puissances en place, mais aussi à proposer d'autres pistes de réflexion sur des sujets habituellement traités par les médias subventionnés.


Un petit geste pour toi, mais un grand pas pour Décider & Entreprendre.


Merci à toi, ô lecteur de D&E. Et bonne lecture.

Lire les articles précédents :
L’OCDE se remet à espérer une croissance française solide

L'OCDE vient de publier une note indiquant que la croissance française est moins mauvaise que prévu. L'analyse souligne  que si...

Fermer