Le Congrès de la CFDT approuve l’action de Laurent Berger

7 juin 2018 Mickaël Ciccotelli 0

A Rennes, c’est hier qu’avait lieu le vote par le 49ème congrès confédéral de la CFDT du bilan du mandat de Laurent Berger, le secrétaire général de l’organisation. Si quelques représentants cédétistes ont fait état de leur volonté d’une action syndicale plus combative, c’est une ligne modérée que M. Berger a assumée. Elle a été approuvée à plus de 80 %. Quelques critiques sur la méthode Les ordonnances Travail, la réforme de l’assurance chômage, celle de la formation professionnelle et celle, à venir, de la fonction publique, commencent à marquer certains esprits à la CFDT. Reuters cite en l’occurrence quelques interventions de responsables de l’organisation qui déplorent le manque de combativité confédéral face aux réformes gouvernementales. Ainsi, Malka Darmon, au nom du syndicat chimie-énergie Provence-Corse, a déploré le manque de lisibilité du message cédétiste : « La position officielle de la CFDT n’est pas toujours comprise ou partagée. Nous montrons notre incapacité à réagir ou même agir ». Interrogé par France Inter, Philippe Pernet, pour les transports de Lorraine, a quant à lui estimé qu’il allait falloir songer « à la confrontation ». A la grande satisfaction de Laurent Berger, ces voix vindicatives ont été trop rares pour brouiller le message qu’il entendait porter. […]

Congrès de la CFDT : la modération, envers et contre tout

5 juin 2018 Mickaël Ciccotelli 0

C’est cette semaine que se tient, à Rennes, le 49ème Congrès confédéral de la CFDT. Quelque 3000 militants sont attendus pour donner leur avis sur le bilan de la seconde mandature de Laurent Berger, le secrétaire général de l’organisation. S’il est acquis que M. Berger devrait se succéder à lui-même, il n’en demeure pas moins que son parti pris résolument modéré devrait faire l’objet d’un certain nombre de critiques. Une réélection acquise Laurent Berger l’avait annoncé depuis plusieurs mois : il est candidat à sa propre succession à la tête de la CFDT. Dans cette configuration, aucune autre candidature au secrétariat général n’était envisageable. En pleine confiance, M. Berger, a ainsi déclaré, jeudi dernier, devant des journalistes de l’Association des journalistes de l’information sociale (AJIS) : « Je repars pour quatre ans et peut-être plus ». Avant même le début du congrès de Rennes, le patron de la CFDT annonçait ainsi qu’il allait se succéder à lui-même dans quatre ans. La CFDT est décidément un long fleuve tranquille. C’est d’ailleurs probablement cette tendance à la continuité qui a conduit Véronique Descacq, jusqu’alors numéro 2 de l’organisationt et parfois pressentie pour en prendre la tête, à préférer prendre le large – par le […]

Et si le gouvernement se passait de la CFDT? Quelles en seraient les conséquences?

21 avril 2018 Eric Verhaeghe 1

Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, et Didier Aubert, secrétaire général de la CFDT Cheminots, viennent de signer une intéressante tribune dans Le Monde, qui sonne à la fois comme une main tendue et un avertissement au gouvernement. La CFDT rappelle au bon souvenir d’Emmanuel Macron le rôle central qu’elle joue depuis plusieurs années dans le dialogue social en France. On suivra avec intérêt l’éventuel changement de pied du Président. Il n’est pas évident que ce texte ne finisse de convaincre Emmanuel Macron de tourner une page de notre histoire sociale.  Ce qui se joue entre le gouvernement et la CFDT sur l’affaire de la SNCF n’est pas anodin, et c’est peut-être même le cœur du volet social que l’on peut lire dans ce dossier épineux. La suite des événements donnera une bonne indication sur la conception « sociale » du macronisme et méritera d’être suivi avec attention de ce simple point de vue.  Un employeur peu enclin au dialogue social En tant qu’employeur final de la SNCF, ni Emmanuel Macron, ni Edouard Philippe, ni Elisabeth Borne ne brillent par leur sens aigu du dialogue avec les partenaires sociaux. On peut être un patron ou un actionnaire décidé à réformer une […]

Quelle reconversion professionnelle pour Véronique Descacq (n° 2 de la CFDT) ?

27 février 2018 Mickaël Ciccotelli 0

S’il est vrai qu’elle ne compte pas parmi la masse des représentants salariaux appelés à perdre leur(s) mandat(s) du fait de l’application des ordonnances Travail, Véronique Descacq, l’actuelle numéro 2 de la CFDT, n’en réfléchirait pas moins activement, actuellement, à sa reconversion professionnelle. La question de son futur point de chute commence à susciter bien des interrogations. Une annonce incomplète D’après nos informations, c’est lors de la commission exécutive de la CFDT qui s’est tenue en janvier que Véronique Descacq aurait annoncé son départ prochain des instances dirigeantes de la confédération. L’actuelle numéro 2 de l’organisation, qui officie en qualité de chef de file lors des négociations nationale interprofessionnelles les plus importantes, aurait donc décidé de rendre son tablier cédétiste. Si elle devait se confirmer, cette information serait sans doute à mettre en lien avec le fait que Laurent Berger n’entend pas quitter la tête de la CFDT. Quoi qu’il en soit, Mme Descacq n’aurait pas précisé à ses camarades quel allait être son futur point de chute. Tout bon triomphe ne se doit-il pas d’être modeste ? Un départ pas étonnant Certes, les dirigeants de la CFDT n’ont pas nécessairement été étonnés par l’annonce de Véronique Descacq. Si l’on […]

+7% de crédits pour les syndicats de 2015 à 2016

13 décembre 2017 Adrien Pittore 0

8 millions d’euros. C’est ce qu’ont touché en plus en 2016 les syndicats et organisations patronales par rapport à 2015. Au total, les partenaires sociaux ont reçu une enveloppe de 123 millions d’euros. Le fonds de financement pour le dialogue social a vu le jour en 2015, de même que l’association qui le régit. Ainsi, ce fonds paritaire est chargé d’une mission de service public en finançant les missions des organisations syndicales de salariés et les organisations patronales. Elles se divisent en trois catégories : la conception et gestion des politiques paritaires, la participation des partenaires sociaux aux politiques publiques et la formation syndicale des salariés. Ainsi, chaque entreprise verse une contribution de 0,016% sur la masse salariale pour un total de 90,3 millions d’euros, en plus de la contribution fixe de l’Etat de 32,5 millions d’euros. La CGT se taille la part du lion Lorsque l’on analyse le tableau de crédits accordé par organisation, on observe que c’est la CGT qui ressort grande gagnante avec 18,8 millions d’euros touchés. Pas étonnant pour la principale organisation syndicale qui multiplie les actions en tout genre malgré une réussite limitée. Derrière, on retrouve la CFDT avec 18,6 millions d’euros puis FO avec un […]

A la CFDT, le militant FN n’est pas le bienvenu

1 décembre 2017 Leo Guittet 1

Syndicalisme et politique ne font pas toujours bon ménage. C’est ce que vient de comprendre à ses dépens un adhérent CFDT, et accessoirement militant FN, exclu du syndicat pour ses opinions politiques. CFDT : jugement exclusion adhérent FN de Société Tripalio Le Tribunal de Grande Instance de Paris a tout juste confirmé la légalité de l’exclusion d’un adhérent du syndicat national du personnel de la formation CFDT (SYNAFOR-CFDT) en raison de son appartenance au Front National (FN). Ce dernier a logiquement invoqué le motif discriminatoire de son exclusion, mais le juge s’est finalement rangé du côté du syndicat de salariés. Exclusion de l’adhérent pour « valeurs contradictoires »: une discrimination ? Le SYNAFOR-CFDT, appuyé dans sa démarche par la confédération CFDT, est conforté dans son choix d’exclure son adhérent qui militait au FN. Le premier point soulevé par le juge est la contradiction qui existe entre les points de vue exposés par l’adhérent dans ses prises de positions et les valeurs défendues par la CFDT et inscrites à l’article 1 de ses statuts. Le juge indique que le SYNAFOR-CFDT est affilié à la CFDT et adhère totalement à sa ligne de conduite. Le fait que des positions directement militantes sur des questions […]

Egalité professionnelle chez Orange : duel entre la CFDT et la direction

12 octobre 2017 Adrien Pittore 0

L’égalité professionnelle ne serait donc qu’une vaste fumisterie ? C’est ce que semble affirmer la CFDT dans un communiqué paru en ce début octobre. Le syndicat accuse le groupe Orange de ne pas avoir mis en oeuvre tous les moyens dont ils disposent pour atteindre les objectifs du dernier accord triennal 2014/2017. Les prochaines négociations entre le groupe Orange et la CFDT seront l’objet de toutes les attentions. Dans un communique que l’on peut saluer par sa clarté, le syndicat accuse clairement la société de télécommunication de ne pas avoir respecté les engagements de l’accord triennal 2014/2017. Des propos forts que l’on peut cependant nuancer. Alors, qui a raison ? Qui a tort ? La CFDT a raison : l’égalité femmes-hommes n’est pas respectée Ce n’est qu’une demie-surprise : les femmes sont moins nombreuses que les hommes, même dans le groupe Orange. Alors, même si l’on peut remettre en question les chiffres totaux des effectifs qu’avance la CFDT (86 952 personnes en 2016 ; 105 697 d’après les données du gouvernement), la part des femmes reste faible et en dessous des objectifs fixés par l’accord triennal. A fin 2016, les femmes devaient représenter entre 37% et 37,5% des effectifs. Pour […]

Ordonnances travail: des craquements internes à la CFDT

18 septembre 2017 Redaction 0

Laurent Berger ne subit pas les mêmes foudres internes que Jean-Claude Mailly à FO pour son attitude conciliante sur les ordonnances travail. Mais on peut quand même parler de sérieux craquements. La fédération de la métallurgie de la CFDT (la bien connue FGMM) a appelé dimanche Laurent Berger à se joindre à la protestation nationale contre les ordonnances. La Fédération ne dispose pas d’un poids essentiel dans la confédération, mais elle couvre de nombreuses branches où elle est en concurrence directe avec la CGT et FO. Ce lundi 18 septembre, ce sont les routiers de la CFDT qui mènent des actions de blocage sur les routes. Le mot d’ordre est plutôt flottant, mais il témoigne d’un bouillonnement certain à la base, dans un secteur où le dialogue social peut parfois être très tendu. Ces mouvements ne suffisent pas à dire que Laurent Berger est en difficulté dans sa confédération. En revanche, ils lui donnent la possibilité ou l’excuse de se joindre au mouvement de protestation à la fin du mois, si le gouvernement ne lâche pas de sérieuses concessions dans la version définitive des ordonnances. Même si les apparences donnent l’illusion d’un calme relatif sur le front des ordonnances, le […]

La CFDT annonce qu’elle n’ira pas au feu sur les ordonnances

14 juin 2017 Redaction 0

Alors que la concertation sur les ordonnances commence, Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, vient de doucher les espoirs d’un front commun syndical nourri par FO. Il a d’ores et déjà annoncé qu’il n’affronterait pas le gouvernement sur le texte. L’affrontement stérile entre patronat et syndicats est « dépassé » et « ringard », a déclaré mardi à Reuters le secrétaire général de la CFDT, Laurent Berger, face aux mouvements de mobilisation qui s’organisent contre le projet de réforme du Code du travail. « Le syndicalisme divisé qui se cantonnerait à organiser des manifestations pour faire croire qu’il est d’accord contre quelque chose mais jamais pour quelque chose, je pense qu’il faut que ça s’arrête », a dit Laurent Berger dans une interview. « Il faut se mobiliser pour des idées », a-t-il poursuivi. « L’affrontement stérile entre d’un côté les syndicats et de l’autre le patronat où la seule issue c’est de se taper dessus, c’est ringard et dépassé. » Pour Laurent Berger, il est temps de faire valoir un syndicalisme plus moderne. « On a trop souvent pensé en France que la palette du syndicalisme, c’était manifestations, grèves, mobilisations », a-t-il dit. « Ça existe, et on les utilise quand c’est nécessaire, mais il y a aussi propositions, négociations, engagements, […]

La CFDT, premier syndicat du secteur privé en toute opacité

1 avril 2017 Eric Verhaeghe 2

Officiellement, la CFDT est devenue le premier syndicat de France. Et il est très probable que cela soit vrai: les « partenaires sociaux » s’y attendaient de longue date en suivant les résultats de terrain. Au doigt mouillé, il leur semblait clair que la CFDT grignotait des « parts de marché » au détriment de la CGT. Reste à savoir s’il s’agit bien du mouvement historique dont parlait Laurent Berger, et on regrettera ici la totale opacité dans laquelle ces opérations se déroulent. L’opacité des résultats L’idée que la CFDT soit devenue le premier syndicat de France dans le secteur privé est déduite de ses résultats agrégés dans la base de données Mars, qui collecte les procès-verbaux de résultats aux élections professionnelles et aux élections dédiées aux très petites entreprises. On notera que cette base est totalement opaque. Même le dossier de presse relatif à la mesure de la représentativité y est verrouillé: La base est par ailleurs verrouillée et peu fréquentée. Il est donc techniquement impossible de vérifier l’exactitude des données qu’elle contient. On le regrettera, dans la mesure où certaines situations anormales se perpétuent, comme la présence de la CFTC à près de 10% de représentativité dans l’ensemble des entreprises. Cela ne […]

1 2