L’innovation en bonne place dans la stratégie nationale de santé

7 novembre 2017 Leo Guittet 0

La stratégie nationale de santé préparée par Agnès Buzyn vient d’être publiée. Le site du ministère propose de retrouver un résumé des quatre axes majeurs de cette stratégie supposée rompre avec les habitudes passées. L’axe le plus ambitieux est celui de l’innovation qui, encore aujourd’hui, fait l’objet d’oppositions marquées. L’innovation enfin au coeur de la stratégie nationale de santé Cela figure maintenant noir sur blanc dans les perspectives du gouvernement : « notre système de santé doit s’adapter en permanence aux évolutions des connaissances et des technologies, mais aussi aux nouvelles attentes des professionnels de santé et des usagers« . Le ministère de la santé admet enfin que l’une des priorités de la stratégie nationale de santé doit être l’innovation car le système actuel « manque encore d’agilité et de souplesse dans sa politique de recherche et d’innovation« . Le soutien à l’innovation est donc l’un des enjeux majeurs de ces prochaines années pour Agnès Buzyn. Ainsi, deux sous-axes sont dessinés par la nouvelle stratégie nationale de santé : le premier est la promotion de l’évaluation en continu par l’utilisation des données (donc des informations numérisées) en vie réelle et en prenant en compte le volet éthique. Le second consiste à encourager l’innovation en […]

L’innovation médicale fait-elle peur en France ?

4 octobre 2017 Adrien Pittore 0

Qu’y a t-il vraiment dans ces vaccins qu’Agnès Buzyn veut rendre obligatoires ? La télémédecine et la téléexpertise fonctionneront-t-elles en France ? Ou encore, est-ce que manipuler le code génétique de l’homme dans le but de lutter contre le cancer ne serait pas plus dangereux que la maladie elle-même ? Autant de questions qui reviennent aujourd’hui et qui cristallisent les débats sur l’innovation médicale en France. Pourtant, les pouvoirs publics tentent de faire accepter les avancées en la matière, quitte à s’inspirer d’autres pays.  https://www.youtube.com/watch?v=71MLpPYRCZo Le vendredi 22 septembre dernier, l’entreprise belge Bone Therapeutics signait un accord historique avec les japonais de Asahi Kasei Corporation. La société spécialisée dans la thérapie cellulaire osseuse qui répondait à d’importants besoins médicaux non satisfaits dans les domaines de l’orthopédie et les maladies osseuses, va pouvoir développer et commercialiser de nouveaux produits au Japon. Mais pourquoi avoir fait le tour du monde pour trouver ces financements ? La France n’est-elle pas une assez bonne terre d’accueil pour les innovations médicales ? Le principe de précaution, principal obstacle de l’innovation biomédicale Qui ne se souvient pas des affaires de la vache folle, du sang contaminé ou encore du virus H1N1 ? C’est suite à ces […]

L’inflation en Europe croupit à 0,2% par an

19 septembre 2016 Rado A. 0

L’Eurostat a récemment constaté une stagnation de l’inflation en Europe à 0,2% en août 2016 alors que la BCE pratique le « quantitative easing » (QE) depuis un an et demi pour la redresser. Dans un contexte de taux historiquement bas, cette mesure exceptionnelle qui coûte plus de 1 000 milliards d’euros n’arrive pas à stabiliser les prix malgré maints ajustements. Encore loin de la marge de sécurité L’objectif ultime de la BCE est de maintenir l’inflation autour de 2% afin d’écarter les risques de déflation, mais elle n’y arrive pas encore pour le moment malgré son recours au QE depuis mars 2015. Voici un diagramme de l’Eurostat en août 2016 : L’inflation a commencé à dépérir depuis 2012 où elle a légèrement dépassé 3% pour arriver à 0,2% en août 2016. Dans toute l’UE, elle est à 0,3% quand la Belgique et la Suède enregistrent les taux les plus élevés, respectivement de 2% et de 1,2%. La déflation représente en revanche – 1,5% en Croatie, – 1,1% en Bulgarie et menace l’Italie, la Lettonie et la Hongrie (- 0, 1% chacune). « À trop tirer, on rompt la corde » La quasi-stabilité de l’inflation ne déçoit pas plus les observateurs que la BCE elle-même dans […]

Les start-up, le capital et la sous-traitance de l’innovation

13 janvier 2016 Eric Verhaeghe 1

le pouvoir de l’invention, on spécule sur ce que sera, avec leur apport, le monde de demain. Malheureusement, la société française, gouvernement compris, obnubilés par ce romantisme, oublie les deux questions majeures que pose la révolution numérique. D’abord, qui sera le maître des innovations de demain? Ensuite, quelle stratégie développer pour y maximiser notre rôle? Les start-up américaines maîtresses du monde? De temps en temps, la presse française aime se donner l’illusion que nos start-up peuvent concurrencer leurs grandes soeurs américaines. C’est évidemment placer le débat, encore une fois, sur le plan romantique: personne n’a jamais douté qu’il existait suffisamment de Français innovants, intelligents, brillants, novateurs, pour créer des entreprises capables de développer des technologies qui changent le monde. Le problème est que le sujet n’est pas là, mais plutôt dans la capacité à donner une taille mondiale aux innovations. Inventer n’est pas tout, il faut savoir produire, diffuser, développer, et surtout doter le monde entier de sa technologie ou de son produit. C’est ce que Google est parvenu à faire, aussi bien que Facebook et Twitter, et c’est ce que l’Europe, dont la France, peinent à faire. Cette difficulté tient à plusieurs facteurs: la taille immédiate du marché, d’abord, qui […]