L’Iran bientôt prête à lancer sa cryptomonnaie nationale pour contourner les sanctions américaines

27 août 2018 Adrien Pittore 0

L’Iran entre dans la phase finale de son processus de lancement d’une cryptomonnaie nationale. Cette dernière doit lui permettre de stabiliser son économie tout en permettant d’échapper aux sanctions économiques dont le pays souffre. via GIPHY Le projet est dans les cartons depuis plusieurs malgré les prises de positions ambigües du gouvernement. L’Iran qui souffre des sanctions financières américaines est en train de développer son projet de mise en place d’un cryptomonnaie nationale pour contourner ces sanctions. Le Financial Tribune, quotidien iranien, affirme que tous les préparatifs au lancement de la monnaie virtuelles avaient été réalisés. Le président Hassan Rouhani aurait même donné l’ordre de procéder à son lancement. Feu vert pour se débarrasser des sanctions états-uniennes L’Iran serait donc à l’avant-garde de procéder à la réglementation et à la régulation sur son sol des cryptomonnaies. Le directeur adjoint du conseil suprême de cyberespace iranien a déclaré à IBENA, un deuxième quotidien iranien, que « des réglementations plus claires en matière de cryptomonnaies allaient voir le jour sous peu. » D’après le quotidien, la banque centrale iranienne serait même prête à rendre publique dès septembre 2018 sa législation définitive sur les cryptomonnaies. Le lancement de la cryptomonnaie prend donc forme petit à petit. […]

Trump menace l’Iran de représailles massives !

24 juillet 2018 ptilly 0

TweetMan DONALD VS L’IRAN. APOCALYPSE NOW ? Dimanche, Donald Trump a promis des représailles massives à l’Iran après les propos guerriers de M. Rohani.  Dans un Tweet sonore – un de plus – et majuscule, le président américain a mis en garde l’Iran avec une rare virulence apocalyptique ! To Iranian President Rouhani: NEVER, EVER THREATEN THE UNITED STATES AGAIN OR YOU WILL SUFFER CONSEQUENCES THE LIKES OF WHICH FEW THROUGHOUT HISTORY HAVE EVER SUFFERED BEFORE. WE ARE NO LONGER A COUNTRY THAT WILL STAND FOR YOUR DEMENTED WORDS OF VIOLENCE & DEATH. BE CAUTIOUS! — Donald J. Trump (@realDonaldTrump) 23 juillet 2018 NE MENACEZ PLUS JAMAIS LES ÉTATS-UNIS OU VOUS ALLEZ SUBIR DES CONSÉQUENCES TELLES QUE PEU AU COURS DE L’HISTOIRE EN ONT CONNUES AUPARAVANT ! NOUS NE SUPPORTONS PLUS VOS PAROLES DÉMENTES DE VIOLENCE ET DE MORT. FAITES ATTENTION ! Donald Trump Il faut dire que M. Rohani avait subtilement conseillé au président américain « de ne pas jouer avec la queue du lion », assurant qu’un conflit avec l’Iran serait la mère de toutes les guerres. Les tensions entre les deux pays avaient été ravivées début mai après la décision unilatérale de Donald Trump de retirer les Etats-Unis de l’accord sur la limitation […]

Fortune : Ali Khamenei plus fort que Bill Gates ?

2 juillet 2018 ptilly 0

Oui à n’en pas douter ! Selon l’agence Reuters, la fortune du guide suprême Iranien Ali Khamenei est évaluée à 95 milliards de dollars, dépassant celle de Bille Gates de 15 milliards. Et là tout comme moi, vous trouvez bizarre que le classement Forbes des 20 premières fortunes mondiales ne mentionne en fait aucun des milliardaires suivants : La famille Saoud, Arabie Saoudite, 200/240 $Mds. Vladimir Poutine, Russie, 200 Mds. Kim Jong un, Corée du Nord, 170 $ Mds. Ali Saleh, Yemen, 125 $Mds. En leur temps Kadhafi et Escobar, 180 et 155 Mds. El Assad, Syrie, 120 Mds. Moubarak, Egypte, 70 Mds… Peut-être parce qu’aucun de ces respectables messieurs n’est un homme d’affaires ? Peut-être parce que Forbes préfère se référer à ce qui est officiel et vérifiable ? En un mot honnêtement gagné ! Finalement on pourra retenir que chacun de ces grands démocrates, s’il n’a pas la bosse des maths a au moins celui de la politique et sait fleurer les bonnes affaires. Saisies et confiscations 95 milliards de dollars, environ 71 milliards d’euros… le chiffre a de quoi laisser rêveur… Au départ une bonne idée de son prédécesseur qui créa la Setad, une organisation qui devait aider les orphelins et les […]

L’Iran à Paris

27 janvier 2016 Jean-Marc Boyer 0

Le Président de la République reçoit, mercredi et jeudi, le Président iranien, après une visite décevante en Inde (Narendra Modi n’a signé ni les 36 Rafales, ni les EPR, malgré 10Md€ d’investissements promis en contrepartie). L’Inde est pourtant la première locomotive restante de l’économie mondiale (et de sa démographie) avec une croissance de 7,5%, quand la Chine ralentit à 6%, sans parler des récessions au Brésil et en Russie. Dans les vieilles économies, l’Union Européenne est en croissance ralentie, et les USA craignent un coup de froid (au-delà de la côte est) dû aux sociétés pétrolières (en difficultés avec un baril fluctuant autour de 30$) qui auraient emprunté 250Md$. D’ailleurs, la Federal Reserve n’envisagerait plus une hausse de ses taux au menu de chacune de ses réunions et la BCE a ouvert la possibilité d’un complément au Quantitative Easing, pourtant déjà renforcé. La France peut espérer se rattraper avec la Perse.   Les énormes défis de l’Iran L’Iran était connu pour ses développements nucléaires, ses embargos (sauf Russie, Chine, Corée du Nord,…), ses Ayatollahs,… L’Iran revient sur la scène internationale. L’achat de 114 Airbus contraste avec l’amende de BNPP concernant l’Iran et Cuba (pays également en cours d’ouverture, mais c’est un terrain américain). […]