La Sécurité Sociale rembourse…un pain brioché

31 juillet 2018 Adrien Pittore 0

La Sécurité Sociale rembourse un pain brioché vendu en pharmacie et conçu pour maintenir la masse musculaire des séniors et des patients ayant de forts besoins en protéines.  via GIPHY Il ressemble à n’importe quel pain déjà présent sur le marché, avec une forme arrondie et un goût vanillé. Pourtant, le pain « G-Nutrition » n’est pas n’importe quelle brioche. Mieux, il est maintenant, par arrêté ministériel, remboursé à 60% par la Sécurité Sociale. Sorcellerie ? Pas vraiment puisque ce pain développé par le laboratoire Cérélab possède des propriétés très intéressantes.  Patients dénutris ou souffrant de fonte musculaire D’un point de vue strictement technique, il est classé dans la catégorie dans des complément nutritionnels oraux. Il dispose d’un fort apport en calorie mais aussi en protéine. On en compte 20,6g pour 100g. Il contient aussi plusieurs vitamines comme la B12, B6 et B9 mais aussi du calcium et du sélénium. Et pourtant, il ne sera pas destiné aux enfants ni en vente dans le commerce. En effet, ce pain est plutôt destiné voire même prescrit aux séniors et aux patients souffrants de dénutrition voire de fonte musculaire. A lui tout seul, il couvre 17 % des apports journaliers recommandés en fibres (5,1 g). […]

Complémentaire santé : un remboursement peut-il aller au-delà des frais réels ?

4 mai 2016 Redaction 0

Avec la généralisation de la complémentaire santé des salariés, il est primordial que les assurés puissent comprendre les prestations proposées dans le cadre de leur couverture. Les remboursements proposés par les organismes assureurs à leurs adhérents ont pour objet de prendre en charge tout ou partie des dépenses de santé qui n’auraient pas été remboursées par l’Assurance maladie. Mais l’assuré peut-il être remboursé d’une somme plus importante que ce qu’il a réellement déboursé ?   L’expression des garanties et leur rapport avec les frais réels Les remboursements de l’Assurance maladie sont fixés sur un socle appelé « base de remboursement de la sécurité sociale ». Cette base de remboursement est indépendante des dépenses de santé réellement engagées par l’assuré. Un organisme assureur peut proposer de compléter le remboursement pour que l’assuré reçoive l’intégralité de cette base de remboursement, il s’agit alors de la prise en charge du ticket modérateur. Mais il est aussi possible pour l’organisme assureur d’aller au-delà de la base de remboursement : par exemple dans la convention collective des bureaux d’études (IDCC 1486), les consultations chez les médecins spécialistes adhérents au contrat d’accès aux soins sont prises à charge à 195% de la base de remboursement. Il arrive aussi […]