Health Data Hub : quelle est cette plateforme de données de santé ?

18 octobre 2018 Leo Guittet 0

La nouvelle plateforme d’échange et de mise à disposition des données de santé, Health Data Hub, est en plein lancement avec la publication du premier rapport dédié à sa construction. Le document rendu public cette semaineest une synthèse des travaux menés et fait un état des lieux de ce à quoi pourrait ressembler cette plateforme. A la lecture du calendrier prévisionnel reproduit ci-dessus, on comprend que ce chantier n’en est qu’à ses prémices et que la première phase a bien commencé et doit se terminer à la fin de l’année 2018. Tous les acteurs qui veulent en être ont tout intérêt à se manifester. Au vu des propositions faites dans le rapport, on voit que les auteurs semblent déjà orientés sur des pistes de développement concrètes qu’il est important de connaître. A quoi servirait le Health Data Hub ? La nouvelle plateforme de partage de données de santé aurait à jouer le rôle de tiers de confiance entre tous les acteurs qui produisent des données de santé (peu importe qu’ils soient publics ou privés), ceux qui souhaitent valoriser les données et les traiter, et les citoyens. Pour que cela fonctionne sans avoir l’air d’une énième usine à gaz, la mission Health […]

Reste à charge zéro en santé: que prévoit le PLFSS 2019?

26 septembre 2018 Eric Verhaeghe 2

La ministre Buzyn a détaillé hier le PLFSS 2019. Elle a donné des indications sur le montage retenu pour parvenir à un zéro reste à charge en matière de santé (dentaire, optique et audioprothèse). Les explications laissent ouverte une partie du débat. La lecture du dossier de presse du PLFSS 2019 en laissera beaucoup sur leur faim. Un grand nombre d’explications reste en effet très elliptique sur les dispositifs effectivement retenus. S’agissant du reste à charge zéro en santé, le texte indique le dispositif suivant: Cette concertation a permis de définir un panier « 100 % santé », comprenant des équipements de qualité et répondant à l’ensemble des besoins de santé. Cette offre sera accessible à tous et prise en charge à 100 % par l’assurance maladie obligatoire et les contrats de complémentaire santé responsables. La mise en place de la réforme se déploiera par étape : des tarifs plafond vont être fixés sur le panier 100 % santé et la prise en charge par l’assurance maladie obligatoire de ces équipements sera progressivement relevée (par exemple celle des aides auditives sera doublée d’ici 2021), comme celle des complémentaires. L’absence de reste à charge sera garantie dès 2020 pour l’optique et […]

Dérembourser les médicaments des vieux qui sucrent les fraises pour payer le personnel qui les garde?

31 mai 2018 Eric Verhaeghe 1

Faut-il dérembourser les médicaments des personnes âgées dépendantes pour financer la main-d’oeuvre des EHPAD qui les accueillent ou sont susceptibles de les accueillir? C’est ce que semble proposer implicitement la ministre Buzyn avec ses annonces récentes… Une stratégie de pilotage à vue qui en dit long sur le désarroi financier de l’assurance maladie. La ministre Buzyn se colle aux dures lois de la politique spectacle telle qu’elle est pratiquée dans nos démocraties: il faut annoncer des mesures choc pour résoudre un problème sans avoir le moindre fifrelin pour les financer, et sans avoir forcément les idées claires sur ce qu’il faut faire. Le plan EHPAD n’a pas échappé à cet exercice d’équilibriste. Le plan EHPAD encore nébuleux La ministre a donc présenté à la presse ce mercredi 30 mai les mesures destinées à sauver les EHPAD du naufrage qui s’annonce. Pour être honnête, on sait que la situation est compliquée, puisque le coût réel d’une journée en EHPAD est difficile à financer pour la majorité des personnes âgées dépendantes en France. La bonne vieille maison de retraite de notre enfance demande en effet du matériel de plus en plus évolué et coûteux. Parallèlement, le coût du travail plombe fortement le […]

L’affaire Naomi ouvre une crise profonde du traitement de l’urgence hospitalière en France

23 mai 2018 Eric Verhaeghe 1

La révélation de l’affaire Naomi (une jeune femme laissée sans soins par les urgences et décédée quelques jours plus tard) ouvre une importante brèche dans le discours sur l’hôpital public. La question du manque de formation des personnels et du contrôle qualité se pose désormais ouvertement. Après l’affaire Naomi, d’autres affaires ont éclaté parce que les langues se sont déliées. Contrairement à ce que certains défenseurs du monopole public avaient avancé dans un premier temps sur la caractère isolé de l’incident, les témoignages ont afflué sur une déficience globale du dispositif d’urgence médicale en France. Des affaires ont éclaté à Tours, à Troyes, à Cahors, à Roubaix, à Caen. Des témoignages accablants tombent sur le CHU de Saint-Étienne où les urgences psychiatriques soulèvent de nombreuses questions. Une mère de famille, victime de burn-out, s’est ainsi retrouvée attachée pendant trois jours aux urgences sans pouvoir sortir. Agnès Buzyn toujours aussi rigide Les personnels concernés ont bien compris que la campagne remettait en cause la prise en charge des patients à l’hôpital en général, et ont commencé à se mobiliser pour défendre leurs intérêts face à cette lame de fond. Sous la pression de l’opinion, la ministre s’est déplacée vendredi dernier à […]

Buzyn favorise-t-elle son mari? Guérir du diabète, Google révolutionne le dépistage du cancer, et autres nouvelles de la santé

14 mai 2018 Eric Verhaeghe 0

Le Canard Enchaîné révélait mercredi que la ministre Buzyn mènerait campagne pour la réélection de son mari, Yves Lévy, à la présidence de l’INSERM. Son mandat doit se terminer en juin. Il est contesté en interne, mais la ministre souhaiterait le voir reconduit. La situation est d’autant plus délicate pour le gouvernement que la ministre Buzyn participerait au jury chargé de choisir le successeur de son mari. On suivra de près cette situation peu commune de conflit d’intérêts. Pourra-t-on bientôt guérir le diabète? Il ne faut pas manquer l’article de synthèse que le Figaro consacre au diabète. Cette maladie protéiforme touche 8,5% de la population mondiale. On en connaît désormais mieux les causes et il est acquis que, même si un patient possède des prédispositions à la maladie, c’est une mauvaise hygiène de vie qui précipite la maladie. Une étude canadienne a montré qu’un régime de quelques semaines à 600 calories par jour associé à quelques médicaments permettait des cas de guérison. La même équipe canadienne espère améliorer ces résultats en combinant mieux les médicaments durant la cure. Google révolutionne le dépistage du cancer Google vient de développer un nouveau type de microscope, fonctionnant avec la réalité augmentée, appelé Google […]

L’erreur chirurgicale qui coûte un demi-million d’euros à un hôpital

20 décembre 2017 Charlotte Charlier 1

C’est un accident qui va coûter cher à l’hôpital de Fougères. Suite à l’erreur chirurgicale d’un praticien survenue sur une patiente en 2009, l’établissement est condamné à verser près de 580 000€ entre les indemnités versées à la patiente, son assureur et sa mutuelle. De quoi ternir l’image de l’établissement. Tandis que la Fédération Hospitalière de France alerte du déficit plus qu’alarmant qui règne dans les hôpitaux publics, un nouvel établissement défraie la chronique. Cette fois, ce n’est pas sa mauvaise gestion qui est remise en cause, mais son image… En 2009, une erreur chirurgicale subie par une patiente s’est accompagnée de multiples dépenses de santé supplémentaires. Une erreur qui coûte cher puisque le tribunal de Rennes a condamné l’hôpital à verser plus d’un demi-million d’euros, dont 25 000 euros à la patiente, 127 000 euros à son assureur (AXA) et 426 000 euros à la mutuelle sociale agricole (MSA). Une erreur lourde de conséquences Les conséquences ne sont pas seulement lourdes pour l’établissement, puisque la patiente subit de lourdes contraintes physiques suite à cet accident. Les faits surviennent en 2009 quand une patiente de 72 ans est opérée pour une tumeur colorectale. Un cas qui nécessite une intervention complexe dans le […]

Le Conseil économique veut supprimer la liberté d’installation des médecins

19 décembre 2017 Charlotte Charlier 0

Lors d’une séance plénière le 13 décembre dernier, le Cese (Conseil économique social et environnemental) a adopté son avis sur les déserts médicaux. Et il prône notamment le conventionnement sélectif des médecins pour les obliger à s’installer dans les déserts médicaux. De quoi s’attirer les foudres des professionnels. Après la Cour des comptes qui, dans un rapport sur l’Assurance maladie, proposait d’obliger les médecins libéraux à s’installer dans les zones sous-denses, c’est le Cese qui renouvelle cette recommandation. La Commission temporaire « Déserts médicaux » a constaté que les quartiers sensibles et les centres-villes étaient en grande partie touchés. Pour cela, ils émettent plusieurs recommandations, dont une mesure qui remet sérieusement en cause la liberté d’installation des médecins. Réguler l’installation des médecins Dans une vidéo qui rapporte les conclusions de la Commission « Déserts médicaux » (à retrouver ci-dessous), les rapporteurs Sylvie Castaigne et Yann Lasnier font état des recommandations qui sont ressorties de la séance plénière tenue le 13 décembre dernier. On distingue notamment celle qui préconise une régulation de l’installation des médecins. « Nous avons dans le cadre de cette préconisation imaginé une mesure désincitative permettant de mieux réguler l’installation des professionnels spécialistes en secteur 2 (honoraires libres), en conditionnant ces installations à partir […]

Un hôpital perd 3 millions d’euros malgré un plan d’économies « drastique »

18 décembre 2017 Charlotte Charlier 0

C’est un nouveau cas de mauvaise gestion à l’hôpital dans le Groupe hospitalier Nord-Vienne (Nouvelle-Aquitaine). En octobre, le comité avait annoncé boucler l’année avec un déficit supérieur à 7 millions d’euros malgré un plan de réduction des dépenses. L’ARS a retoqué le projet de budget 2018 et de nouvelles suppressions de postes sont à venir. On le sait, l’actualité des hôpitaux n’est pas rose. Les problèmes de gestion sont légion dans un secteur qui ne cesse de s’enliser dans les déficits financiers. Un nouveau cas de mauvaise gestion est dévoilé au grand jour,  concernant cette fois les hôpitaux de Châtellerault et Loudun situés en Nouvelle-Aquitaine. Le Groupe hospitalier continue de perdre de l’argent malgré un plan de réduction des dépenses, laissant présager des suppressions de postes. Le plan d’économies fait perdre 3 millions d’euros supplémentaires Courant octobre, le directeur de l’établissement avait annoncé lors d’une réunion que le Groupe hospitalier bouclerait l’année avec 7,3 millions d’euros de déficit sur un budget total de 80 millions d’euros. En 2016, il avait bouclé l’année avec 4 millions d’euros de déficit. L’établissement a donc perdu 3 millions d’euros supplémentaires en un an, alors qu’un plan d’économies « drastique » a été mis en place. Déjà en […]

L’hospitalisation à domicile double son activité en dix ans

14 décembre 2017 Charlotte Charlier 0

L’activité de l’hospitalisation à domicile a plus que doublé en 10 ans. Une pratique en plein essor pour la Drees et des prises en charge qui se modifient avec le temps. Les soins liés aux soins spécifiques représentent aujourd’hui le premier motif de prise en charge devant les soins palliatifs. La prise en charge en HAD (hospitalisation à domicile) permet d’effectuer des soins comparables à ceux prodigués en établissement de santé, mais à domicile. Les patients ont tendance à privilégier ce type d’hospitalisation qui permet de réduire les coûts d’une hospitalisation complète. Deux fois plus de journées d’HAD en dix ans L’hospitalisation à domicile répond à une demande qui a évolué, notamment pour les besoins de soins d’une population vieillissante fragilisée par l’augmentation des maladies chroniques. On le constate d’ailleurs dans le tableau ci-dessus, l’âge moyen des patients pris en charge en HAD en 2016 est en augmentation pour chaque motif. Cette volonté publique de développement de l’HAD s’est accompagnée d’une augmentation de l’offre de soins et de l’activité. En 2016, 313 établissements ont coordonné des prises en charge d’HAD, contre 170 en 2006. Durant la même période, l’activité a été multipliée par 2,6. En 2016, 4,9 millions de journées d’HAD sont comptabilisées en […]

La souffrance continue son règne à l’hôpital

14 décembre 2017 Charlotte Charlier 0

Une fois n’est pas coutume, les conditions de travail dans les hôpitaux sont à déplorer. Cette fois, c’est l’établissement de Montluçon qui a lancé un mouvement de grève, dénonçant un « malaise à l’hôpital ». On le sait, le secteur des hôpitaux est en crise. Entre les nombreux rapports qui dressent le constat de leur mauvaise gestion, les alertes lancées sur les dangers qui pèsent sur le secteur ou même la possible disparition de certains établissements, l’actualité n’est pas rose. Cette fois, c’est un nouveau cas de grève à l’hôpital de Montluçon en Auvergne-Rhône-Alpes. Moins de médecins mais une plus grande activité Depuis le 18 novembre, la grève a commencé avec les salariés des urgences.  Deuxième tour de force le 22 novembre, avec le service chirurgie qui rejoint les urgentistes pour la grève. La raison n’est pas nouvelle : un manque de personnel pour une activité en hausse. Les agents dénoncent également l’impossibilité de prendre des congés liés aux heures supplémentaires et aux RTT. Et pour ceux qui sont en congés, il n’y a pas de remplacement prévu, ce qui augmente la charge de travail du personnel présent et les plannings se voient modifiés en raison de l’absentéisme. L’augmentation de l’activité de cet […]

1 2 3 6