Télémédecine : la proposition de tarifs de la CNAMTS ulcère le syndicat médical Le Bloc

16 mars 2018 Adrien Pittore 2

« 12€ pour l’avis d’un spécialiste médical ou chirurgical ? » La proposition de la Caisse Nationale d’Assurance Maladie des Travailleurs Salariés n’a pas manqué de faire réagir du côté des syndicats. Télémédecine : le BLOC hostile aux proposition de l’Assurance maladie de Société Tripalio Une première concertation sur les tarifs de la télémédecine à eu lieu entre la Caisse Nationale de l’Assurance Maladie des Travailleurs Salariés et les syndicats. Cette dernière propose un tarif de 12€ pour l’avis d’un spécialiste médical ou chirurgical dûment identifié reposant sur des règles strictes en matière de qualité de soins, de responsabilité, de traçabilité et de déontologie. Une proposition loin de faire l’unanimité comme le montre le communiqué du syndicat « Le Bloc« .

La télémédecine dans le droit commun dès 2019 pour lutter contre les déserts médicaux

9 février 2018 Leo Guittet 0

La télémédecine est un élément clef du plan de renforcement de l’accès territorial aux soins lancé par le gouvernement. Comité de pilotage pour l’accès territorial aux soins : 1er rapport de Société Tripalio Ce plan a été lancé début février 2018 et s’est traduit par la réunion du premier comité de pilotage national et par la publication des chartes d’engagement des professionnels de santé. Nous avons d’ores-et-déjà évoqué les initiatives régionales dont le ministère de la santé a récemment fait la promotion. Le programme national présente alors un intérêt supplémentaire car il est censé guider l’ensemble de la politique de lutte contre les déserts médicaux. Ce programme est intéressant à plusieurs titres : il nous donne une date d’entrée en vigueur de la télémédecine dans le droit commun, et il donne une vision du programme de travail pour l’année 2018. Quelle place pour la télémédecine ? La télémédecine est définie par le document comme « un levier essentiel pour renforcer l’accès aux soins dans les territoires en tension« . Ainsi, l’objectif est d’inscrire dans le droit commun la télé-expertise et la télé-consultation. Des négociations conventionnelles ont déjà début à propos des tarifs et des modalités de remboursement des actes de télémédecine pratiqués […]

Télémédecine: la révolution silencieuse de 2018

2 novembre 2017 Eric Verhaeghe 2

À partir de 2018, la télémédecine pourra être remboursée par la sécurité sociale. Mais à certaines conditions seulement. Les députés ont longuement expliqué leurs réticences vis-à-vis de cette innovation, mais le gouvernement l’a faite passer dans son texte, à l’article 36 du projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2018: la télémédecine sera remboursée par la sécurité sociale, ou du moins pourra-t-elle l’être. Toutefois, le gouvernement encadre strictement ce procédé, en prévoyant qu’il ne peut s’agir que de consultations par vidéotransmission. Cet ajout élimine d’emblée pas mal d’acteurs qui proposent des consultations par téléphone. Celles-ci seront toujours possibles… mais sans remboursement par la sécurité sociale. Une nuance qui devrait faire le vide sur le marché. Le texte précise que les agences régionales de santé et les organismes de sécurité sociale devront transmettre toutes les informations nécessaires à la réalisation de ces expérimentations. On n’est probablement pas au bout de nos peines. Article 36 I. – Le 1° du I de l’article L. 162-14-1 du code de la sécurité sociale est complété par deux phrases ainsi rédigées : « Le cas échéant, la ou les conventions définissent en particulier le tarif et les modalités de réalisation des actes de télémédecine. Les actes de téléconsultation remboursés […]

La révolution numérique de la santé en France se précise

16 octobre 2017 Charlotte Charlier 1

La présentation du plan d’accès territorial aux soins est l’occasion pour le Gouvernement, notamment pour Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, de détailler son projet pour la révolution numérique de la médecine française. La télémédecine revient notamment sur le devant de la scène. La présentation du plan d’accès aux soins  a permis de faire le point sur la révolution numérique souhaitée par le gouvernement dans le domaine de la santé. La télémédecine comme solution pour favoriser l’accès aux soins sur l’ensemble du territoire se précise. Une alternative que le Premier ministre Edouard Philippe encourage grandement. Il déclare à ce sujet : Il ne faut pas craindre les innovations qui font évoluer les schémas du passé, lorsqu’il est démontré qu’elles améliorent la réponse aux soins. 2018 sera l’année de la révolution numérique pour la santé Le plan se précise, puisque le gouvernement souhaite inscrire la télémédecine dans le droit commun dès 2018. Des négociations entre l’Assurance maladie et les médecins vont être lancées pour déterminer une tarification de la téléconsultation, qui pourrait être définie l’été prochain. Cette même année, la mesure sera écrite dans la loi de financement pour la sécurité sociale. Dans ce même objectif de révolution numérique, le gouvernement […]

Télémédecine : un projet tué dans l’oeuf ?

3 octobre 2017 Adrien Pittore 0

Le 19 septembre, nous vous parlions d’Agnès Buzyn et de sa capacité à introduire la disruption médicale dans le système de santé français. La ministre semble très accrochée à cette problématique. Cependant, elle se heurte d’ores et déjà à plusieurs réticences. Et malheureusement, le chapitre concernant la télémédecine présent dans le rapport rendu par la Cour des comptes, montre un environnement plus que défavorable à cette innovation.  Imaginez vous face à votre ordinateur, webcam branchée, à moitié nu avec votre médecin dans l’écran. Vision d’enfer n’est-ce pas ? Rassurez-vous, cette situation n’est pas prête d’arriver.  Phase 1 de la télémédecine : bilan très contrasté Jusqu’à présent, toutes les tentatives de globalisation de la télémédecine ont échoué. Pire, elles ont coûté très chères.  Il n’y a que cinq régions où le nombre d’actes de télémédecine dépasse proportionnellement, les dépenses et les subventions qu’ont engendrées ces actes. Mais, ces activités reviennent assez cher. Dans les Hauts-de-France, chaque téléconsultation revient à 61,70€. Cette réussite, en comparaison des autres régions, est due à un cahier des charges élaboré très tôt par la profession, alors qu’ailleurs la télémédecine n’est qu’en projet.   À la suite de la publication d’un référentiel d’ici à fin mars 2018, l’INS (identifiant […]

La télémédecine bientôt utilisée contre les déserts médicaux ?

10 septembre 2017 Redaction 1

La télémédecine fait de plus en plus parler d’elle comme l’une des solutions pour favoriser l’accès aux soins. Un nouveau rapport qui vient d’être publié par le Sénat s’intéresse effectivement aux différentes méthodes pour limiter les déserts médicaux et son contenu pourrait avoir un impact sur le prochain PLFSS ainsi que sur la prochaine convention médicale. Une confiance nouvelle dans la télémédecine Comme BI&T l’évoquait la semaine dernière, la télémédecine pourrait être totalement remaniée dans le prochain PLFSS et serait dès lors une pratique pleinement acceptée. Cependant, comme le note le rapport remis au Sénat, jusqu’à maintenant, la télémédecine n’a pas pu exprimer son plein potentiel en raison d’un encadrement inadapté et de restrictions multiples. Le rapport indique que la télémédecine « offre des solutions nouvelles intéressantes : il convient de les accompagner sans à priori pour que nos territoires et nos concitoyens puissent profiter à plein des innovations en santé« . De plus, il semble reconnu que les jeunes médecins ont envie de travailler en partie via la télémédecine et il semblerait que les expérimentations sur le terrain soient entièrement concluantes. Ce ne serait pas du luxe quand on sait que la télémédecine a été introduite par la loi HPST du […]

Vers un déverrouillage de la télémédecine

6 septembre 2017 Eric Verhaeghe 0

L’assurance maladie ne devrait pas revaloriser fortement les actes médicaux. En revanche, le directeur général de la CNAM semble bien décidé à « déverrouiller » la pratique de la télé-médecine. Cette intention risque d’entrer en collision frontale avec les réflexes de l’ordre. Selon le Quotidien du Médecin, le directeur général de la caisse nationale d’assurance maladie (CNAM), Nicolas Revel, a déclaré lors des journées de la Baule des URPS (Unions Régionales des Professionnels de Santé) ses intentions en matière de revalorisation de la pratique médicale. Selon toute vraisemblance, c’est une petite révolution qui se prépare dans la mesure où la CNAM semble avoir l’intention de promouvoir de nouvelles pratiques médicales comme la télémédecine. La télémédecine, avenir de la médecine libérale? Dans l’esprit de Nicolas Revel, la télémédecine et la téléexpertise constituent donc des relais importants pour la médecine de demain. On notera avec intérêt l’imminence de cette évolution. Sur ce point, le directeur général lancent un certain nombre de pistes significatives. En particulier, l’idée d’une négociation avec les professionnels de santé sur le déploiement de la télémédecine en France devrait figurer dans la loi de financement de la sécurité sociale. L’information n’est pas anodine. Elle marque une étape cruciale dans la conception des […]