Le gouvernement reste sourd aux attentes du patronat hôtelier

28 novembre 2017 Charlotte Charlier 1

Le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian était l’invité d’honneur du 65e congrès de l’UMIH. A cette occasion, il a prononcé un discours attendu par le patronat hôtelier. Et le ministre s’est bien gardé d’évoquer les points noirs tels que la concurrence déloyale d’Airbnb. Le 65e congrès de l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie avait pour thématique « Quand le tourisme gagne, c’est la France qui gagne ». C’est le message porté par l’UMIH auprès des du nouveau gouvernement pour affirmer que le tourisme est important pour l’économie française. Le discours du ministre des Affaires étrangères était le point d’orgue du congrès. Raland Héguy, président confédéral de l’UMIH lui a d’ailleurs mis la pression : « Nous sommes sensibles à votre venue, et nous attendons beaucoup de vous, monsieur le ministre ». Mais ce dernier ne s’est pas vraiment mouillé. Le ministre s’abstient sur Airbnb La concurrence d’Airbnb jugée comme « déloyale » par le secteur hôtelier, était évidemment un point soulevé par le président confédéral de l’UMIH, Roland Héguy lors de ce congrès : Notre profession a subi violemment l’arrivée de l’économie dite collaborative, voire illégale. Personne n’est dupe (…) Si nous sommes favorables à la concurrence, elle doit s’exercer dans une transparence totale. Airbnb ne […]

Surtaxe des contrats courts : le tourisme dénonce la méconnaissance du gouvernement sur le secteur

14 novembre 2017 Charlotte Charlier 0

La taxation sur les contrats courts voulue par Emmanuel Macron semble se préciser. Il s’agit d’un système de bonus-malus sous forme d’un taux de cotisation patronal. Le secteur du tourisme s’indigne de cette mesure. Nous vous l’annoncions il y a quelques semaines, la taxation des contrats courts dévoilée par Bruno Le Maire, ministre de l’Economie, pour pénaliser les entreprises qui font une utilisation excessive des CDD n’avait pas tardé à faire réagir les professionnels indignés par cette mesure. Le tourisme grandement pénalisé Cette taxation patronale variable va pénaliser certains secteurs dont le recours aux CDD est nécessaire. Le secteur du tourisme en fait partie, avec 1,3 million de personnes employées en France dont le nombre de saisonniers peut varier d’une année à l’autre selon l’activité du secteur. Le président du GNI (Groupement national des indépendants hôtellerie & restauration) dénonce la méconnaissance du gouvernement sur les spécificités du tourisme : On ne peut pas loger toutes les entreprises à la même enseigne. Les motifs de recours aux CDD, notamment les contrats d’extras ou saisonniers, sont prévus par la loi et correspondent à des besoins structurels des entreprises. C’est la nature même de leur activité qui les font recourir à ces types […]

En Seine-et-Marne, le tourisme joue à fonds perdus sur l’argent des contribuables

12 juin 2017 Redaction 1

La Chambre Régionale des Comptes d’Ile-de-France vient de rendre un rapport particulièrement instructif sur le gaspillage des fonds publics en matière de tourisme par le Conseil Général de Seine-et-Marne. Voici quelques extraits qui permettent de mesurer l’ampleur des dégâts. Taxe additionnelle à la taxe de séjour L’essentiel des recettes est constitué du produit de la taxe additionnelle à la taxe de séjour(26) , qui s’élève à 0,6 M€/an. Le département de Seine-et-Marne a institué cette taxe, affectée à la promotion du développement touristique, par délibération du 27 janvier 2006. Cette taxe représente forfaitairement 10 % de la taxe de séjour instituée par les communes et les EPCI(27) . Le département dispose de conventions de reversement conclues avec les collectivités concernées et mises à jour en 2016. Les reversements au département sont opérés sur une base déclarative, sans que ce dernier ne procède à des contrôles. La mise à jour opérée en 2016 devrait persuader le département d’améliorer le suivi du recouvrement, en lien avec le comptable public(28) , d’autant plus que le tableau ci-après fait apparaître un titre collectif de plus de 100 000 €, pour lequel aucun versement ne paraît avoir été effectué en 2015. (27) En 2014, le […]

La France, championne européenne du tourisme vieux

29 septembre 2016 Rado A. 1

La France est l’une des destinations touristiques les plus attractives au monde. Merci qui ? Merci en partie aux plus de 65 ans qui représentent 25% des visiteurs en 2014. Selon l’Eurostat qui a publié ce chiffre à l’occasion de la journée mondiale du tourisme le 27 septembre, cette proportion est la plus élevée en Europe.  Oui, mais… 5% de plus que la moyenne européenne La France est le pays recordman du « tourisme vieux » avec 25% de touristes de plus de 65 ans contre 20% dans toute l’Union européenne en 2014 : Les touristes âgés dans l’UE ont passé près de 1,25 milliard de séjours dans les pays européens, avec 66% de voyages nationaux et 34% à l’étranger. En France, 85% d’entre eux ont préféré rester visiter le pays, contre 9% seulement à Malte et 10% en Bulgarie, Lettonie et Slovénie (des pays qui attirent plus les jeunes). En termes de dépenses, les touristes âgés européens ont déboursé 52,6 €/jour contre 65,3 €/jour pour la moyenne générale et 50,9 €/jour pour les Français soit 12,2 € de moins que la moyenne. Les « vieux » entrainent la chute du tourisme en France Cela est donc évident : les touristes de plus de 65 ans […]