Trump critique l’action de la FED !

30 juillet 2018 ptilly 0

Cette semaine, la banque centrale américaine (FED) par la voix de son président, Jerome Powell, définira la politique sur les taux d’intérêt aux U.S.A. Elle devrait confirmer leur maintien au taux actuel, mais aussi son intention de les relever plus tard dans l’année… Malgré un Donald Trump ronchon ! Le Comité monétaire de la FED va se réunir cette semaine pour définir l’évolution des taux d’intérêts dans les mois à venir… Rompant avec l’indépendance de la banque centrale, Trump critique ouvertement sa politique monétaire. Je ne suis pas content de la politique monétaire qui relève progressivement les taux d’intérêt mais, en même temps, je les laisse faire ce qu’ils estiment être le mieux. La Fed fait grimper le dollar, ce qui handicape la compétitivité des exportations américaines. Donald Trump Cette critique de la Maison Blanche fait remonter les souvenirs de pressions politiques de Richard Nixon ou même de George Bush père, chez l’ancien numéro deux de la Réserve fédérale. Je pense hélas que nous avons un président qui ne croit à l’indépendance de personne, ni du système judiciaire, ni de la Fed, ni du FBI… Il voit l’Amérique comme une entreprise familiale et c’est un tort. Son initiative risque de rendre la […]

Volte Facebook à la Bourse de New York !

27 juillet 2018 ptilly 0

Facebook : résultats décevants, prévisions décevantes, polémiques et scandales… L’action Facebook cotée à la Bourse de New York, plongeait à l’ouverture de ce jeudi à Wall Street de plus de 100 Mds $ de capitalisation boursière. Forte d’un résultat de 23,3% depuis début 2018, l’action avait grimpé mercredi à un niveau inédit, atteignant 217,50$ avant de dévisser à 177,61$ vers 13H50 GMT. Facebook perd 115 Mds $ de capitalisation boursière ! (Petit rappel de ce qu’on appelle la capitalisation boursière : c’est le nombre de titres émis sur le marché multiplié par son prix, à l’instant T) Depuis plusieurs mois, les polémiques et les scandales occupent les esprits. Une ambiance qui prive investisseurs et analystes financiers de sérénité. Même si le nombre d’utilisateurs mensuels actifs de Facebook s’affichait au 30 juin en hausse de 11% sur un an à 2,23 milliards, et que son chiffre d’affaires a sur la période progressé de 42% à 13,2 milliards, les observateurs s’attendaient à mieux. Coup de bambou pour les boursicoteurs, le ralentissement de la croissance et la hausse des dépenses vont se poursuivre dans les mois qui viennent. Il n’en fallait pas plus pour provoquer un effet boule de neige ! Malgré tout, Facebook incite toujours ses clients à acheter le titre mais […]

Wall Street s’envole ! La guerre d’étroits (d’esprit) n’aura pas lieu ?

26 juillet 2018 ptilly 0

Annonce de détente commerciale entre les États-Unis et l’Union européenne. Mercredi 25 juillet, Wall Street finit à la hausse malgré quelques mauvais résultats chez Boeing, General Motors ou AT&T. Donald Trump a reçu à Washington Jean-Claude Juncker, le président de la Commission européenne, pour discuter de la détente des différends commerciaux entre les États-Unis et l’Union européenne. Détente commerciale TweetMan Donald, qui menace de taxer les importations de voitures européennes, aurait obtenu des concessions de l’UE pour éviter une guerre commerciale. L’UE aurait possiblement accepté d’importer plus de soja et de gaz naturel liquéfié des États-Unis et de baisser les droits de douane dans l’industrie entre les deux blocs. Ces informations publiées aux derniers instants de la séance ont fait bondir les trois grands indices de Wall Street à l’approche de la clôture et Boeing réduit des pertes qui pesaient fortement sur le Dow Jones. Facebook monte et chute ! On attendait hier les résultats trimestriels de plusieurs géants américains. General Motors envoie un signal à l’administration Trump en mettant en avant la hausse des prix de l’acier et de l’aluminium due aux droits de douane. Le constructeur automobile abaisse fortement sa prévision de bénéfice pour 2018. Fiat Chrysler Automobiles plonge […]

Trump menace l’Iran de représailles massives !

24 juillet 2018 ptilly 0

TweetMan DONALD VS L’IRAN. APOCALYPSE NOW ? Dimanche, Donald Trump a promis des représailles massives à l’Iran après les propos guerriers de M. Rohani.  Dans un Tweet sonore – un de plus – et majuscule, le président américain a mis en garde l’Iran avec une rare virulence apocalyptique ! To Iranian President Rouhani: NEVER, EVER THREATEN THE UNITED STATES AGAIN OR YOU WILL SUFFER CONSEQUENCES THE LIKES OF WHICH FEW THROUGHOUT HISTORY HAVE EVER SUFFERED BEFORE. WE ARE NO LONGER A COUNTRY THAT WILL STAND FOR YOUR DEMENTED WORDS OF VIOLENCE & DEATH. BE CAUTIOUS! — Donald J. Trump (@realDonaldTrump) 23 juillet 2018 NE MENACEZ PLUS JAMAIS LES ÉTATS-UNIS OU VOUS ALLEZ SUBIR DES CONSÉQUENCES TELLES QUE PEU AU COURS DE L’HISTOIRE EN ONT CONNUES AUPARAVANT ! NOUS NE SUPPORTONS PLUS VOS PAROLES DÉMENTES DE VIOLENCE ET DE MORT. FAITES ATTENTION ! Donald Trump Il faut dire que M. Rohani avait subtilement conseillé au président américain « de ne pas jouer avec la queue du lion », assurant qu’un conflit avec l’Iran serait la mère de toutes les guerres. Les tensions entre les deux pays avaient été ravivées début mai après la décision unilatérale de Donald Trump de retirer les Etats-Unis de l’accord sur la limitation […]

Google frappé d’une amende record de 4,3 milliards d’euros…

23 juillet 2018 ptilly 0

Accusé de concurrence déloyale par la Commission européenne, Google écope d’une amende record de 4,3 milliards d’euros. Une annonce qui a fait bondir la firme, mais aussi « TweetMan Donald ». Google menace de facturer Android aux constructeurs de smartphones…  4,3 milliards d’euros d’amende, une bonne affaire ? L’amende de Google est une bonne nouvelle pour les finances publiques… Jugez plutôt ! Les textes européens prévoient de reverser les amendes concurrentielles aux États membres à hauteur de leur contribution dans le budget de l’Union. Ce qui représente environ 650 millions d’euros pour l’État français. Il faudrait y ajouter 15% d’une autre amende de 2,4 milliards d’euros. Réaction de son PDG : La décision va perturber le fragile équilibre mis en œuvre par la firme dans le secteur des smartphones. Pour utiliser Android avec les applications de la suite GMS, nous allons devoir faire payer les fabricants de smartphones (c’est précisément de fournir le système, ses applications et le moteur de recherche aux constructeurs, gratuitement, que la Commission lui reproche). Nous ne pourrons plus investir autant dans Android. Sundar Pichai TweetMan Donald dégaine les sanctions économiques contre l’UE Ivre de colère – s’étouffant avec ses œufs brouillés, Donald a dégainé son smartphone et tiré un Tweet sonore : […]

Trump/Poutine à Helsinki… Un sommet qui fait des vagues !

19 juillet 2018 ptilly 0

Le déconcertant sommet Trump/Poutine, à Helsinki le 16 juillet, a jeté le trouble dans le camp des républicains américains qui souhaitent désormais entendre l’interprète de Donald Trump ! Des élus démocrates ont fait pression mercredi pour que l’interprète de Donald Trump témoigne devant le Congrès de la rencontre entre les deux hommes au sommet d’Helsinki, pendant lequel l’attitude jugée « vassalisante » du président américain a fait scandale. Les deux présidents se sont entretenus pendant deux heures. Seuls deux interprètes étaient présents à leurs côtés et les démocrates estiment que la traductrice des propos de Vladimir Poutine pour Donald Trump – qui a vraisemblablement pris des notes – pourrait détenir des informations cruciales sur ce qui s’est dit entre eux. Les républicains inquiets du sommet d’Helsinki Il est vrai qu’empiriquement, l’électorat de Donald Trump est farouchement anti communiste… Mais les sénateurs républicains prennent-ils encore M. Poutine pour un héritier de Carl Marx qui aurait fait du « Capital » son livre de chevet ? Certains médias ont titré « la rencontre de M. Poutine avec le milliardaire américain »… Ne se seraient-ils pas trompés ? La fortune de Donald est estimée à un peu plus de 3Md$ quand celle de Vladimir avoisine les 200Md$… Finalement Vladimir n’a peut-être lu […]

L’intégrale du discours où Trump bombe le torse à l’ONU

20 septembre 2017 Redaction 0

Le discours de Trump à l’assemblée générale de l’ONU vaut le déplacement. Il expose clairement le programme diplomatique des États-Unis pour les 4 ans à venir. On notera que Trump a souligné la puissance militaire qu’il entendait donner à son pays. Il a rappelé que les terroristes et les extrémistes avaient joint leurs forces partout dans le monde. Trump annonce-t-il une politique belliciste? Pour le reste, Trump a dénoncé l’action des « États voyous » (rogue states) qui refusent l’ordre international chapeauté par l’ONU. Dans cette liste, il place bien évidemment la Corée du Nord, l’Iran et la Syrie. Le Vénézuela a eu droit à sa mention. Reste à savoir s’il se fera le vecteur d’une doctrine fondée sur l’intervention militaire directe dans ces pays.

Au G20, Trump donne une leçon de diplomatie à l’Occident

9 juillet 2017 Redaction 0

En Europe comme aux États-Unis, la presse subventionnée répète à l’envi que Trump est une catastrophe ambulante. Sauf qu’il vient d’infliger une superbe leçon de diplomatie aux membres du G20. Une fois de plus, la presse subventionnée explique à l’envi que Donald Trump est isolé sur la scène internationale et qu’il ne comprend rien à la diplomatie. À y regarder de plus près, c’est quand même un peu l’inverse qui se produit, et le bonhomme Trump peut se targuer d’engranger, quoi qu’on en dise, de belles victoires diplomatiques. Au G20, Trump fait ses courses Les sujets de crispation au G20 étaient connus d’avance. Trump applique sa politique et veut voir évoluer le rapport de force international sur deux points mentionnés dans son programme électoral: le retour aux énergies fossiles et l’introduction de tarifs douaniers sur des produits couverts par les accords de l’OMC (notamment l’acier, qu’il voudrait protéger). Ces deux sujets constituent de véritables ruptures dans la politique américaine et dans le multilatéralisme induit par le libre échange. Et… Trump peut se targuer d’avoir obtenu une vraie prise en compte rapide de ce revirement. L’Accord de Paris a du plomb dans l’aile Bien sûr, tout le monde a répété le gimmick […]

Les banques nous mènent-elles encore une fois à notre perte?

6 juin 2017 Eric Verhaeghe 0

Dans le brouhaha des diverses actualités, la situation des banques intéresse peu. Pourtant, près de dix ans après la Grande Crise séculaire, rien n’exclut qu’elles portent à nouveau un important risque pour l’économie mondiale. Ces banques qu’on oublie trop vite De temps à autres, les banques se rappellent à notre bon souvenir. Comme elles sont les dernières acheteuses d’espace publicitaire dans la presse subventionnée, on évite d’en faire trop sur le sujet. Mais des signaux faibles ne trompent pas. Ainsi, en avril 2017, Christine Lagarde a lancé un avertissement aux milieux autorisés: les banques européennes tardent à régler le problème des créances toxiques. Celles-ci représentent près de 1.000 milliards€, principalement dans l’escarcelle des banques portugaises, espagnoles, italiennes, grecques, irlandaises… Mais elle n’est pas la seule à avoir alerté sur le sujet. On pourrit citer les autorités de la BCE et de quelques-uns de ses satellites. En particulier, on notera cette rédente déclaration de la Française Danièle Nouy, responsable de la supervision bancaire à la BCE, qui n’a pas hésité à alerter sur une situation anxiogène: « Dans tous les pays de la zone euro, il y a (…) des banques qui ne vont pas si bien mais qui sont déterminées, avec […]

Sortie de l’Accord de Paris : Trump ou la politique du coup d’éclat

2 juin 2017 Redaction 1

Cet article a été publié sur The Conversation par Jean-Eric Branaa, Maître de conférences politique et société américaines, Université Paris II Panthéon-Assas. C’est certainement la promesse de campagne sur laquelle Donald Trump était le plus attendu par la communauté internationale et aussi celle sur laquelle il a le plus hésité. Après des semaines d’intenses négociations entre ses conseillers pro et anti–Accord de Paris, le président américain a donc tranché, ce 1er juin 2017, en annonçant le retrait des États-Unis de l’Accord de Paris. Ce traité signé par 195 pays à l’occasion de la COP21 de 2015 fixe un engagement international à limiter le réchauffement climatique à 1,5 °C d’ici à 2050.   En accord avec lui-même On pourra reconnaître à Donald Trump de se montrer ainsi très cohérent avec ses propres déclarations : dès septembre 2015, par exemple, il avait témoigné son désaccord avec le pape François qui venait d’appeler les candidats à l’élection présidentielle américaine à agir en faveur du climat. Pour le 45e président des États-Unis, le changement climatique est une vaste blague : « La propreté de l’air est un problème pressant. On veut un air et une eau propres. C’est très important pour moi, et j’ai gagné des prix environnementaux. Mais […]

1 2 3