Wall Street s’envole ! La guerre d’étroits (d’esprit) n’aura pas lieu ?

26 juillet 2018 ptilly 0

Annonce de détente commerciale entre les États-Unis et l’Union européenne. Mercredi 25 juillet, Wall Street finit à la hausse malgré quelques mauvais résultats chez Boeing, General Motors ou AT&T. Donald Trump a reçu à Washington Jean-Claude Juncker, le président de la Commission européenne, pour discuter de la détente des différends commerciaux entre les États-Unis et l’Union européenne. Détente commerciale TweetMan Donald, qui menace de taxer les importations de voitures européennes, aurait obtenu des concessions de l’UE pour éviter une guerre commerciale. L’UE aurait possiblement accepté d’importer plus de soja et de gaz naturel liquéfié des États-Unis et de baisser les droits de douane dans l’industrie entre les deux blocs. Ces informations publiées aux derniers instants de la séance ont fait bondir les trois grands indices de Wall Street à l’approche de la clôture et Boeing réduit des pertes qui pesaient fortement sur le Dow Jones. Facebook monte et chute ! On attendait hier les résultats trimestriels de plusieurs géants américains. General Motors envoie un signal à l’administration Trump en mettant en avant la hausse des prix de l’acier et de l’aluminium due aux droits de douane. Le constructeur automobile abaisse fortement sa prévision de bénéfice pour 2018. Fiat Chrysler Automobiles plonge […]

RGPD : le Japon rejoint l’Europe sur les lois pour la protection des données

19 juillet 2018 Adrien Pittore 0

L’Union Européenne et le Japon se sont accordés sur un accord économique historique. parmi les volets étudiés, on retrouve un alignement de la législation japonaise au RGPD. Les Etats-Unis sont-ils en train de durablement perdre de leur superbe ? Dans le contexte actuel, la question n’est plus si saugrenue tant Donald Trump déchaîne ses détracteurs. Mais surtout, mercredi 18 juillet, l’Europe et le Japon signaient un accord économique historique. Cet accord commercial crée la plus grande zone mondiale de libre-échange. De nombreuses taxes et droits de douane vont ainsi être abaissés. En Europe, ceux qui concernent l’importation de voitures japonaises diminuera de 10%. En retour, le Japon supprime les taxes sur le fromage et le vin européen. Parmi les volets de cet échange, il faut aussi noter le rattachement du Japon au RGPD européen. Tokyo a ainsi accepté d’aligner sa législation sur le nouveau Règlement général de protection des données personnelles. 127 millions de consommateurs japonais concernés En Europe, le RGPD est entré en vigueur le 25 mai dernier. Ce dernier déploie un nouvel arsenal pour permettre à l’utilisateur de reprendre le contrôle des données personnelles dont disposent les entreprises. Pour les représentants européens qui ont défendu ce projet, c’est […]

La taille ne sera plus un critère d’entrée dans toutes les polices d’Europe

20 octobre 2017 Adrien Pittore 1

Une jeune femme s’est vue refuser son entrée à l’école de police grecque car jugée trop petite. Mais la Cour de Justice de l’Union Européenne a statué dans le sens de la candidate en démontrant que les sélections faites sur la taille sont discriminatoires.  Si la taille n’est donc plus un critère pour rejoindre les rangs de la police, les candidats doivent tout de même avoir des bonnes aptitudes physiques, être aptes à porter une arme de service et se soumettre aux tests de dépistages de drogues.  Maria-Eleni Kalliri, 1m68, recalée au concours de police C’est en Grèce donc que Maria-Eleni Kalliri, présente une demande de participation au concours d’entrée aux écoles des officiers et agents de police grecque. Tous ses documents lui ont été restitués. En cause, sa taille ne rentre pas dans les critères acceptables par ledit concours.  » En vertu de la disposition II.6 de cet avis de concours, les candidats à ce concours devaient mesurer au moins 1,70 m, non chaussés.  » La jeune femme conteste la décision en justice et obtient gain de cause car ces critères impliquent une « discrimination indirecte fondée sur le sexe« .  La Cour rappelle «  qu’une telle réglementation ne constituerait pas une […]

Une sécurité sociale d’urgence pour les réfugiés en Turquie

18 octobre 2017 Charlotte Charlier 0

L’Union Européenne a lancé en septembre 2016, un programme de sécurité sociale d’urgence pour les réfugiés en Turquie. 1 million de personnes en bénéficient, pour la plupart originaires de Syrie. La Turquie accueille le plus grand nombre de réfugiés au monde. Et le programme de sécurité sociale d’urgence financé par l’Union européenne y est pour quelque chose. Il a permis à 1 million de réfugiés, en 2017, de vivre mieux. 348 millions d’euros pour la sécurité sociale d’urgence Ce programme a été lancé par la commission européenne en septembre 2016. Il est déployé par le Programme alimentaire mondial et le Croissant-Rouge turc, en collaboration avec le gouvernement de ce pays. A ce titre, 348 millions d’euros d’aide humanitaire ont été débloqués pour les réfugiés en Turquie. Ce programme est financé au titre de la « facilité de l’Union européenne en faveur des réfugiés en Turquie« , dotée de 3 milliards d’euros pour l’année 2016-2017, en réponse à l’appel lancé par le Conseil européen pour venir en aide aux réfugiés. Une carte de paiement remise aux réfugiés Cette aide se présente sous la forme d’une carte, appelée carte ESSN (Emergency Social Safety Net), remise aux réfugiés les plus vulnérables. Chaque mois, ils reçoivent […]

L’UE veut se doter d’une Union pour l’investissement et l’innovation

22 septembre 2017 Adrien Pittore 0

Avec le Brexit qui se profile de plus en plus (Le Royaume-Uni devrait sortir de l’Union Européenne en mars 2019), l’Union Européenne devrait se renforcer. En juin dernier, la Banque de France a rendu public un rapport sur la nécessité de construire un « triangle de croissance » qui servira l’investissement et l’innovation. Rapport de la Banque de France pour une Union de financement européenne de Adrien Pittore On notera que cette union de financement viendra se substituer à l’Union bancaire qui est en fin de vie. Le chant du signe de l’Union bancaire Crée en 2014 après la crise de la zone euro, cette union était considérée comme l’une des plus grandes étapes vers un fédéralisme européen depuis la création de l’euro. La volonté affichée était de briser le lien entre la crise bancaire et la dette souveraine. D’ici 2025, les 130 banques qui sont supervisées par cette union, devaient créer un fonds de garantie des dépôts pour contrer une éventuelle nouvelle dette. Son plafond devait atteindre les 55 milliards d’euros. Seulement, « les modalités précises de participation des banques ne sont pas claires ». En fait, les experts craignent que compte-tenu de leurs tailles, les banques françaises paient pour celles des autres pays. […]

Jean-Claude Juncker veut renforcer l’unité de l’UE

14 septembre 2017 Charlotte Charlier 0

Mercredi 13 septembre, a marqué la rentrée pour Jean-Claude Juncker. Le président de la Commission européenne, a formulé son discours annuel concernant l’état de l’Union européenne. Des propos centrés sur l’unité. L’unité des 27 pays de l’Union européenne Les eurodéputés présents, ont pu prendre connaissance des orientations politiques pour l’année à venir. Le président souhaite relancer le projet européen et la zone euro, qui doit être la monnaie de tous les pays de l’Union européenne selon lui. Il a également insisté sur la priorité de « préserver l’unité des 27 », et à remercié à ce titre les dirigeants de ces pays. Des opportunités à saisir pour Jean-Claude Juncker Jean-claude Juncker a également mis l’accent sur « le nouveau vent en poupe de l’Europe ». Il souhaite profiter des opportunités qui s’offrent à l’Union, en tenant le cap fixé l’an dernier pour produire un programme constructif. Un discours de plus d’une heure très bien accueilli par les eurodéputés, à retrouver en intégralité. Le moment est venu de bâtir une Europe plus unie, plus forte et plus démocratique d’ici à 2025.

Et pendant ce temps, l’Union Européenne cherche à se réinventer

4 mars 2017 Eric Verhaeghe 0

Pendant que la France s’enlise dans un débat de présidentielle tout à fait lamentable, l’Union Européenne cherche à se réinventer. Passé à peu près inaperçu, le livre blanc de la Commission Européenne doit préparer l’anniversaire du traité de Rome fin mars. Il a donné lieu à un débat intéressant au Parlement Européen. L’Union Européenne à la croisée des chemins Une évidence frappe à la lecture du Livre Blanc: l’Union Européenne ne peut plus rester en l’état. Plus personne ne considère, y compris au sein de la Commission semble-t-il, que la construction communautaire a un avenir en tant que tel devant elle. Et c’est peut-être le problème même inhérent à l’Union, qui explique pourquoi elle est tant fragilisée aujourd’hui. Son destin est d’abolir les Etats-nations dans une sorte d’empire auto-proclamé ou choisi. Tant que cet empire bureaucratique n’existera pas, l’Union sera en équilibre instable. C’est bien le sujet de Jean-Claude Juncker aujourd’hui: comment sortir de l’impasse où se trouve l’Union? comment retrouver le fil de son expansion permanente jusqu’à la disparition des nations. Pour les europhiles, il est en effet évident que toute pause dans la construction est le début du retour en arrière. L’Union n’a pas dit son dernier mot Les […]

L’Union Européenne va-t-elle gagner sa guerre contre l’Etat-nation?

10 février 2016 Eric Verhaeghe 1

Depuis le traité de Maastricht, l’Union Européenne mène une guerre sourde contre l’Etat-nation, c’est-à-dire contre l’Etat constitué par un ensemble national qui excède l’affinité culturelle tribale. Tous les Etats où le pouvoir central s’est imposé contre une multiplicité des cultures régionales sont à la peine et souffrent de tendances centrifuges qui les mettent en danger. Les cas de la Grande-Bretagne, de l’Espagne et de la France sont particulièrement emblématiques. L’Union Européenne et le piège du Brexit Beaucoup se gaussent des fanfaronnades de Cameron comme d’une preuve apportée à l’insuffisance de l’Europe. Mais le « Brexit » est-il un piège pour l’Europe ou pour la vieille Angleterre? L’espèce de mollesse avec laquelle l’Union a répondu aux revendications de Cameron montre bien l’ambiguïté du sujet. D’un côté, la Grande-Bretagne souhaite protéger sa « souveraineté », menacée par l’intégration économique et politique grandissante autour de l’Allemagne. De l’autre, l’Union sait que, du point de vue des « concentrateurs », elle n’a pas tout à perdre dans ce dossier. Un départ de la Grande-Bretagne constituerait un choc. Mais il ouvrirait la porte à un véritable fédéralisme, et il affaiblirait au moins autant la Grande-Bretagne que l’Union. La sécession probable de l’Ecosse en est la preuve. Et c’est bien l’effet terrible de […]