Téléconsultation par smartphone : c’est possible et remboursé

La téléconsultation est désormais généralisée en France depuis le 15 septembre 2018. Tous les actes de téléconsultation sont pris en charge par l’Assurance Maladie, y compris les actes réalisés par les applications smartphone.

Une application s’est d’ailleurs lancée sur ce créneau. Dénommée LIVI (venant de Suède), elle a pour objectif de permettre à ses patients utilisateurs de demander une téléconsultation pour des motifs précis. 

 

La téléconsultation par smartphone en plein développement

L’appli mobile LIVI dresse la liste des cas les plus fréquents pour lesquels le patient demande une téléconsultation. Sans être limitative, cette liste permet au patient de mettre un nom sur les symptômes dont il souffre. 

Le service de téléconsultation par smartphone permet à l’utilisateur de remplir un formulaire détaillant ses symptômes et de prendre rendez-vous avec un médecin. La téléconsultation aura alors lieu en vidéo au moment choisi et un compte-rendu de l’entretien ainsi que l’ordonnance éventuelle qui en résulte seront mis en ligne dans l’espace personnel du patient sur l’appli. 

Le site de l’appli indique que les tarifs des téléconsultations proposées correspondent aux tarifs conventionnés. Le patient ne règle que la part complémentaire qui pourra être remboursée par la mutuelle. 

Concernant la sécurité du site, les données de santé des patients sont traitées par un hébergeur de données de santé agréé qui n’est autre qu’OVH, l’un des poids lourds du marché en France. 

Ce type de service devrait se développer à l’avenir, le marché de la téléconsultation sur smartphone reste à conquérir en France. 

A propos Leo Guittet 185 Articles
Juriste spécialisé dans les données de santé à Tripalio depuis 2014, j'écris quotidiennement des articles sur le thème de la protection sociale collective et des données de santé. Actuellement en thèse CIFRE sur le sujet de l'accès aux données de santé en France, je suis intéressé par tous les sujets qui touchent aux avancées technologiques et juridiques sur ce thème.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
Nicolas Revel: « Le gouvernement a choisi de ne pas supprimer les complémentaires santé »

Faut-il supprimer les complémentaires santé pour garantir l'accès aux soins? Cette question n'est pas une provocation. Elle a été posée...

Fermer