Trump menace l’Iran de représailles massives !

TweetMan DONALD VS L’IRAN. APOCALYPSE NOW ? Dimanche, Donald Trump a promis des représailles massives à l’Iran après les propos guerriers de M. Rohani. 

Dans un Tweet sonore – un de plus – et majuscule, le président américain a mis en garde l’Iran avec une rare virulence apocalyptique !

NE MENACEZ PLUS JAMAIS LES ÉTATS-UNIS OU VOUS ALLEZ SUBIR DES CONSÉQUENCES TELLES QUE PEU AU COURS DE L’HISTOIRE EN ONT CONNUES AUPARAVANT ! NOUS NE SUPPORTONS PLUS VOS PAROLES DÉMENTES DE VIOLENCE ET DE MORT. FAITES ATTENTION !

Donald Trump

Il faut dire que M. Rohani avait subtilement conseillé au président américain « de ne pas jouer avec la queue du lion », assurant qu’un conflit avec l’Iran serait la mère de toutes les guerres.

Les tensions entre les deux pays avaient été ravivées début mai après la décision unilatérale de Donald Trump de retirer les Etats-Unis de l’accord sur la limitation du programme nucléaire iranien. TweetMan Donald voudrait rétablir toutes les sanctions levées dans le cadre de ce texte jugé trop laxiste.

Et si l’Iran bloque le détroit d’Ormuz ?

M. Rohani a en outre averti que l’Iran pourrait fermer le détroit d’Ormuz par lequel passe 30% du pétrole mondial par voie maritime.

Quelques heures après, le secrétaire d’Etat américain déclarait :

Les Etats-Unis n’ont pas peur de sanctionner au plus haut niveau le régime de Téhéran qui est un cauchemar pour le peuple iranien. J’appelle le monde à cesser de flirter avec un régime révolutionnaire accusé de corruption, de terrorisme, de violations des droits de l’Homme et de persécutions religieuses. Nous souhaitons que tous les pays réduisent leurs importations de pétrole iranien au plus près de zéro d’ici la date-butoir du 4 novembre, faute de quoi ils s’exposeront aux sanctions américaines.

Mike Pompeo, secrétaire d’Etat des Etats-Unis

Ce n’est pas fini

M. Pompeo a rappelé que les Etats-Unis avaient déjà ciblé : l’ayatollah Sadegh Larijani, chef de l’Autorité judiciaire, pour violations des droits de l’Homme ; les dirigeants du régime et notamment ceux à la tête des Gardiens de la Révolution, l’armée d’élite iranienne, et de la Force Qods, chargée des opérations extérieures qui devraient payer chèrement pour leurs mauvaises décisions.

L’administration Trump souhaite clairement un changement de régime Iranien en soutenant de toutes ses forces les manifestants, qui selon lui descendent dans la rue comme jamais depuis la révolution islamique de 1979.

Les Etats-Unis vous entendent. Les Etats-Unis vous soutiennent. Les Etats-Unis sont à vos côtés.

Mike Pompeo, secrétaire d’Etat des Etats-Unis

Les Etats-Unis vont lancer une chaîne multimédia (télévision, radio, numérique et réseaux sociaux) 24 heures sur 24 en langue farsi afin que les Iraniens d’Iran et à travers le monde sachent que l’Amérique est à leurs côtés. L’idée est simple : tenter de profiter des difficultés économiques et sociales qui semblent se multiplier en Iran, – sur fond du retour des sanctions américaines qui fait partir de nombreuses entreprises étrangères – pour déstabiliser le pouvoir en place.

Un volontaire pour des sanctions économiques ?

On voit bien là encore Donald Trump sortir son atout favori contre ceux qui ne suivraient pas ses ordres.

Il a aussi besoin de faire passer la pilule du sommet d’Helsinki et sa récente « amitié » avec la Corée du Nord… 

Sa bête noire est désormais toute désignée (si vous en doutiez) : l’Iran.

Il compte s’appuyer sur l’anniversaire des 40 ans de la République islamique :

Quarante ans de kleptocratie. De richesse détournée pour soutenir le terrorisme. D’emprisonnement d’Iraniens ordinaires pour avoir pacifiquement exprimé leurs droits.

Mike Pompeo

La communauté diplomatique et les experts sont toutefois divisés à Washington quant à savoir si la République islamique tremble sur sa base à cause de la crise sociale en cours. Est-elle vraiment menacée de l’intérieur ?

Qu’en pense la communauté Européenne ?

« NOUS NE SOMMES PAS IMPRESSIONNES : le monde a entendu de telles menaces en l’air il y a quelques mois. Et les Iraniens les ont entendues – en version plus civile – pendant 40 ans. Nous sommes là depuis des millénaires et nous avons vu des empires s’effondrer – y compris le nôtre, qui a duré plus longtemps que certains pays n’existent. FAITES ATTENTION! »

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
Les pièces de 1 et 2 centimes sont en sursis… Avant de passer au zéro cash ?

Après de nombreuses fuites, le rapport du Comité d’action publique (CAP) 2022 a été publié récemment par le syndicat solidaires...

Fermer