Un médicament vital pour les hémophiles toujours pas distribué en France à cause de retards bureaucratiques

Les hémophiles sévères français sont toujours privés d’un médicament vital pour eux. Malgré une autorisation de mise sur le marché, le prix du médicament n’est toujours pas fixé. Pendant ce temps les malades attendent. Une fois de plus, le système de santé publique en France démontre sa capacité à rembourser très vite le Doliprane, mais à rembourser lentement les médicaments vitaux. 

La thérapie génique s’applique désormais aux hémophiles. Grâce à une nouvelle formule, ceux-ci peuvent progressivement guérir de cette maladie mortelle (qui empêche le sang de coaguler en cas de blessure). Petit problème: le système de santé publique français ne parvient pas à suivre le progrès médical. Alors que le traitement pourrait être mis sur le marché, l’incapacité de l’État à en négocier le prix empêche la distribution du produit aux 400 patients français atteints de cette maladie. 

Un médicament vital zappé par la bureaucratie sanitaire française

Ce traitement donne donc un nouvel exemple des retards que la bureaucratie sanitaire française accumule dans la prise en charge des malades. La technostructure adore entretenir le mythe d’une France dotée du meilleur système de santé publique au monde.

Ce qui fut peut-être vrai il y a trente ans s’est progressivement transformé en une mauvaise caricature. Flanqué d’une abondante bureaucratie, la santé publique en France est lente, coûteuse, et peu efficace. 

2 commentaires sur Un médicament vital pour les hémophiles toujours pas distribué en France à cause de retards bureaucratiques

  1. Le médicament en question n’est en rien un produit de thérapie génique…
    Il s’agit d’une produit à durée de vie rallongée. En clair, son efficacité dans le temps est 4 à 5 fois supérieure aux produits existants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Hey, salut toi le lecteur de Décider et Entreprendre.


Ça fait maintenant deux ans que D&E existe et continue de se développer. Et le tout, sans jamais avoir reçu de subvention. Alors depuis maintenant un mois, D&E a décidé et entrepris d'intégrer quelques publicités sur sa homepage, mais aussi au cœur de ses articles. Car D&E rémunère ses équipes.


Derrière D&E se cachent des journalistes, des développeurs informatiques, des responsables communications, mais aussi des éditorialistes de passage. Tout ce petit monde travaille d'arrache-pied pour ramener de l'information fraîche, des points de vues tranchés, mais argumentés et autres gaudrioles à l'un des seuls médias en ligne complètement indépendant, à la ligne éditoriale libre, mais aussi en plein développement.


Alors, voilà, aujourd'hui, cher lecteur, on te demande un petit geste de pas grand-chose. Non, range ton portefeuille (bien que l'on accepte aussi les dons). Non, on te demande juste de désactiver ton bloqueur de pub (Ad-Block, AdThwart, Webmail Ad blocker, etc) le temps de ta navigation sur notre site ou de mettre une exception de blocage qui concerne D&E.


Le simple fait d'afficher les pubs sur notre site nous permet de rémunérer nos « incroyables » équipes. Promis, les publicités ne sont pas invasives ni agressives. On peut même les cacher si on veut (avec la petite croix dessus).


Ça nous ferait vraiment plaisir et ça permettrait qu'on s’achète notre table de ping-pong continue à écrire librement, à titiller les puissances en place, mais aussi à proposer d'autres pistes de réflexion sur des sujets habituellement traités par les médias subventionnés.


Un petit geste pour toi, mais un grand pas pour Décider & Entreprendre.


Merci à toi, ô lecteur de D&E. Et bonne lecture.

Lire les articles précédents :
Nouveaux tarifs à l’hôpital : même les médecins ne s’y retrouvent pas

Alors que des revalorisations tarifaires concernant la prise en charge des urgences à l'hôpital sont entrées en vigueur pour limiter...

Fermer