Les USA ont augmenté leurs investissements directs dans l’Union

Eurostat a publié un bilan des investissements directs à l’étranger de l’Union Européenne.

Stocks d’investissements directs étrangers à la fin 2015

L’UE demeure investisseur net dans le reste du monde

Les marchés de l’UE et des USA toujours fortement interconnectés

Les stocks d’investissements directs étrangers (IDE) détenus par l’Union européenne (UE) dans le reste du monde s’élevaient à 6 894 milliards d’euros à la fin de l’année 2015, en hausse de 14,9% par rapport à fin 2014. Dans le même temps, les stocks d’investissement détenus par le reste du monde dans l’UE ont augmenté encore plus significativement pour atteindre 5 842 milliards d’euros à fin 2015 (+22,8%). L’UE conservait toutefois une position extérieure nette d’investissements légèrement supérieure à 1 000 milliards d’euros vis-à-vis du reste du monde. Les entités à vocation spéciale (EVS) résidentes de l’UE ont joué un rôle important, comptant pour 52,5% des stocks totaux d’IDE de l’UE à l’étranger et pour 62,7% des stocks d’IDE du reste du monde dans l’UE.

Ces données, sujettes à révision, sont publiées par Eurostat, l’Office statistique de l’Union européenne. Les informations relatives aux stocks d’IDE permettent de quantifier l’impact de la mondialisation et de mesurer des liens économiques durables entre les pays. Elles fournissent une indication de l’importance relative de la présence économique d’un pays à l’étranger, ou celle de partenaires étrangers dans l’entité déclarante, mesurée en termes de capitaux d’IDE.

Plus du tiers des stocks d’IDE de l’UE détenu aux États-Unis

Fin 2015, les États-Unis concentraient 37,2% des stocks totaux détenus par l’UE dans le reste du monde (2 561 milliards d’euros), loin devant la Suisse (829 mrds, soit 12,0%), les Bermudes (353 mrds, soit 5,1%), le Brésil (327 mrds, soit 4,7%), la Chine (288 mrds, soit 4,2%) et le Canada (249 mrds, soit 3,6%). Dans le sens inverse, les investisseurs directs des États-Unis ont accru leur présence dans l’UE avec un montant de stocks d’IDE de 2 436 milliards d’euros à la fin de l’année 2015 (soit 41,7% des stocks totaux d’IDE détenus par le reste du monde dans l’UE). Suivaient ceux de Suisse (627 mrds, soit 10,7%), des centres financiers offshore des Bermudes (503 mrds, soit 8,6%) et de Jersey (227 mrds, soit 3,9%), ainsi que ceux du Canada (228 mrds, soit 3,9%).

print

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Hey, salut toi le lecteur de Décider et Entreprendre.


Ça fait maintenant deux ans que D&E existe et continue de se développer. Et le tout, sans jamais avoir reçu de subvention. Alors depuis maintenant un mois, D&E a décidé et entrepris d'intégrer quelques publicités sur sa homepage, mais aussi au cœur de ses articles. Car D&E rémunère ses équipes.


Derrière D&E se cachent des journalistes, des développeurs informatiques, des responsables communications, mais aussi des éditorialistes de passage. Tout ce petit monde travaille d'arrache-pied pour ramener de l'information fraîche, des points de vues tranchés, mais argumentés et autres gaudrioles à l'un des seuls médias en ligne complètement indépendant, à la ligne éditoriale libre, mais aussi en plein développement.


Alors, voilà, aujourd'hui, cher lecteur, on te demande un petit geste de pas grand-chose. Non, range ton portefeuille (bien que l'on accepte aussi les dons). Non, on te demande juste de désactiver ton bloqueur de pub (Ad-Block, AdThwart, Webmail Ad blocker, etc) le temps de ta navigation sur notre site ou de mettre une exception de blocage qui concerne D&E.


Le simple fait d'afficher les pubs sur notre site nous permet de rémunérer nos « incroyables » équipes. Promis, les publicités ne sont pas invasives ni agressives. On peut même les cacher si on veut (avec la petite croix dessus).


Ça nous ferait vraiment plaisir et ça permettrait qu'on s’achète notre table de ping-pong continue à écrire librement, à titiller les puissances en place, mais aussi à proposer d'autres pistes de réflexion sur des sujets habituellement traités par les médias subventionnés.


Un petit geste pour toi, mais un grand pas pour Décider & Entreprendre.


Merci à toi, ô lecteur de D&E. Et bonne lecture.

Lire les articles précédents :
L’Union a dépensé 517 millions€ en Turquie pour les réfugiés

Le comité de l'Union Européenne consacré à l'aide aux réfugiés en Turquie a dressé un premier bilan de son action....

Fermer