Vaucluse : Un milliardaire chinois fait une chute mortelle

Newest 787 operator to YYZ

Wang Jiang, 57 ans, cofondateur et coprésident du groupe chinois HNA, tentait, de photographier un paysage lorsque qu’il a fait une chute mortelle.

Mercredi 4 juillet, Bonnieux, 11 heures du matin. Appelés sur place, les secours ont tenté de réanimer Wang Jiang, sans succès. D’après un témoin :

L’homme a voulu voir le panorama en montant sur un muret. Pour y parvenir, il a pris de l’élan et a été emporté dans sa course, faisant une chute de 10 mètres.

La fortune de cet homme discret est estimée à 1,7 milliard de dollars par le classement Forbes. Il s’était spécialisé dans le tourisme dès le début des années 90, et avait participé à la fondation de la compagnie aérienne Hainan Airlines.

À l’image de cet élan fatale, Wang Jiang avait multiplié les investissements à l’étranger, dépensant au moins 50 milliards de dollars ces deux dernières années dans des investissements et prises de participations complexes. Il était notamment devenu, en mai 2017, le premier actionnaire de la banque allemande Deutsche Bank en rachetant 9,9% des actions. Il avait acquis un quart du capital des hôtels Hilton pour 6,25 milliards de dollars. Il était aussi entré au capital de plusieurs compagnies aériennes étrangères : Aigle Azur (France), Virgin Australia (Australie), TAP (Portugal) ou encore Azul (Brésil).

Le milliardaire dans le collimateur du régime…

Wang Jiang était dans le collimateur du régime de Pékin pour son endettement inquiétant et l’opacité de ses structures d’actionnariat. Les acquisitions de ces dernières années avaient plongé HNA dans un endettement total s’élevant à environ 638 milliards de yuans (81,5 milliards d’euros), en hausse de 36% par rapport à la fin 2016.

Selon l’agence Bloomberg, « en prenant en compte l’ensemble des parts des sociétés qu’il contrôlait on pourrait arriver à une dette d’environ 1.000 milliards de yuans ! »

À la demande du gouvernement chinois, HNA s’efforçait depuis peu à réaliser des cessions et à se désengager de coûteux actifs immobiliers pour renflouer sa trésorerie. Depuis l’annonce de sa disparition, les internautes chinois font le buzz sur les réseaux sociaux et émettent de sérieux soupçons sur les réelles causes de la mort du milliardaire.

 Quelqu’un voudrait-il faire main basse sur HNA ?

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
Pourquoi la France a intérêt à jouer la carte du Qatar dans l’imbroglio international

L'émir du Qatar rend visite à Emmanuel Macron vendredi. La rencontre devrait relancer les relations bilatérales entre les deux pays....

Fermer