Vers une désindexation du SMIC?

Faut-il décider la désindexation du SMIC? C'est ce que propose le rapport d'experts chargés de donner un avis annuel au gouvernement sur le "coup de pouce" du mois de janvier. L'idée a fait bondir toutes les organisations syndicales. 

Comme chaque année depuis la loi de 2008, un rapport d'experts précède la décision du gouvernement de donner ou non un coup de pouce au SMIC en janvier. Le rapport de cette année ne manque pas de piquant. Il propose de supprimer les mécanismes d'indexation du SMIC.

La mécanique complexe du SMIC

La revalorisation annuelle du SMIC repose en effet sur trois leviers. Le premier est le plus connu et le plus polémique: le "coup de pouce" donné par le gouvernement pour des raisons politiques. En réalité, il s'agit du fait du prince qui, pour se rendre populaire, décide d'augmenter tous les salaires en commençant par ceux de la "base". 

Le deuxième levier est l'inflation. 

Le troisième levier est le rapport au salaire moyen. Ces deux éléments sont réputés composer la "revalorisation automatique" du SMIC. Ils sont ses éléments d'indexation automatique. 

Pour une désindexation du SMIC?

L'originalité du rapport de cette année tient aux propositions qui sont faites par les experts. Ceux-ci considèrent que la France a beaucoup perdu en compétitivité du fait de l'augmentation des coûts salariaux uniques (CSU) depuis les années 2000. La comparaison vaut tout particulièrement avec l'Allemagne. 

C'est pour ces raisons que les experts proposent d'abandonner au moins l'un des deux termes de l'indexation, ne serait-ce que pour redonner des marges de manoeuvre "politique" au gouvernement. En particulier, les experts s'inquiètent de la prise en compte du rapport entre le SMIC et le salaire moyen. Celui-ci nourrit une vraie spirale d'augmentation de l'ensemble des salaires. 

Ils proposent de la désamorcer en abandonnant l'indexation sur les salaires moyens. 

Une réaction immédiate des syndicats

Les organisations syndicales ont immédiatement réagi en condamnant la proposition. Le gouvernement les a suivis. Jusqu'à quand?

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire les articles précédents :
Johnny, Jean d’O: la mort d’une certaine droite conservatrice

Coup sur coup, l'actualité est assombrie par les décès de Johnny Halliday et de Jean d'Ormesson. Ces deux personnalités incarnaient...

Fermer