Vers un second tour Mélenchon-Le Pen?

Temps de lecture : 2 minutes

Cet article a été lu 11264 fois

Le débat télévisé d’hier soir laisse présager un deuxième tour annoncé dans ces colonnes depuis plusieurs mois: un affrontement Mélenchon-Le Pen.

Qui n’a pas gagné le débat d’hier soir?

Dès hier soir, toute la presse officielle se précipitait pour répondre à la question marronnier “qui a gagné le débat?”. Ceci ne se pose évidemment pas, puisque ce débat ne permet à personne de gagner au sens strict. Il permet juste de perdre. C’est d’ailleurs pourquoi certains candidats comme Mélenchon ont bien raison de ne pas participer au débat prévu juste avant le premier tour sur la chaîne publique. On y est sûr de ne rien gagner, mais on peut toujours y perdre.

Et réflexion faite, personne n’a vraiment perdu le débat d’hier soir, même si certaines escarmouches ont porté. Les attaques de Poutou contre Fillon et Macron ont ainsi probablement marqué les esprits. Mais aucune défaite nette n’est à enregistrer.

Les sondages impuissants à saisir l’état de l’opinion

Pour le reste, les sondages d’opinion peinent toujours à rendre compte de l’état de l’opinion et il n’est pas à exclure que cette campagne électorale soit la ligne définitive de partage des eaux pour les instituts. La période qui s’annonce risque fort de marquer la décadence de l’activité sondagière au profit des analyses issues du web sémantique, mieux à même de saisir les mouvements d’opinion.

Que dit notre Predicto?

Notre outil Predicto procède à l’analyse sémantique de tous les Tweets produits depuis plus d’un mois sur le compte de chacun des candidats à la présidentielle. Cette analyse inclut une valorisation “morale” des textes, c’est-à-dire qu’elle évalue le sens des mots et affecte une valeur mathématique prédisant le résultat du vote.

En l’état, on peut en tirer deux enseignements majeurs.

Le premier est que les candidats qui génèrent le plus de tweets sont aussi ceux qui sont les plus contestés par les internautes. En tête, François Fillon est celui qui a suscité le plus de Tweets (plus de 800.000) depuis le mois de février. Il est aussi celui qui a “encaissé” les Tweets les plus défavorables, avec une note finale d’adhésion de 6/10. Emmanuel Macron a provoqué moins de trafic (près de 450.000 Tweets), mais il est lui aussi contesté par les internautes, avec une note finale de 7,2/10.

Le deuxième enseignement est que Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon bénéficient aujourd’hui de la plus grande popularité auprès des internautes, même s’ils suscitent moins de trafic. Benoît Hamon et Marine Le Pen courent, pour le reste, au coude-à-coude.

Pourquoi Mélenchon n’est pas sûr de battre Marine Le Pen au second tour

Pour le reste, rien ne prouve que Mélenchon puisse aisément battre Marine Le Pen au second tour. Personne ne peut aujourd’hui anticiper les choix lorsque les options s’appellent la peste et le choléra.

Pour tous ceux qui regardent avec inquiétude l’évolution de la fiscalité, aucun candidat ne se détachera clairement. L’un et l’autre annoncent le chaos. Il faudra simplement choisir entre un chaos rapide apporté par le Front National et un chaos à la chinoise apporté par Mélenchon et ses propositions de soviétisation démente.

print

10 commentaires sur Vers un second tour Mélenchon-Le Pen?

  1. Moi je suis entrepreuneur et je vois que Melenchon veut baisser l’impôt sur les sociétés, interdire les travailleurs détachés, et surtout investir massivement dans des secteurs à plus-value locale comme l’amélioration énergétique des bâtiments.
    Je ne vois pas ce que cela a à voir à une “soviétisation démente”, cela favorise les PME. Quels sont vos arguments?

    • Limitation de la rémunération des dirigeants, verrouillage des salariés à leur poste, augmentation des salaires (comment ?), économie renfermée sur le pays, diminuer le temps de travail, réduire l’âge de départ à la retraite.

      Donc en gros, précariser tout le monde, y compris les entrepreneurs. C’est bien du soviétisme, tout le monde égal, tout le monde pauvre.
      En gros le Vénézuela, mais sans le pétrole pour retarder l’échéance. Je ne suis d’ailleurs pas d’accord avec l’auteur, je pense que la chute serait plus rapide avec une politique à la Mélenchon qui accélérerait encore plus sûrement le déclin actuel, tandis que le “programme” de Le Pen est plus flou et laisse penser qu’elle fera finalement comme les autres.

      Et vous voulez ça ?

    • Vous pouvez aussi investir au Venezuela ! Le dirigisme économique et l’isolationnisme n’ont jamais marché nulle part. Le communisme, comme cela ne marchait pas économiquement, est devenu une dictature en prétendant être victime de complots. Je me permets de vous suggérer de lire “l’économie du bien commun” de Jean Tirole.

  2. Le programme est plus important que l’homme qui le porte. Or depuis le début de la campagne, les programmes passent largement au second plan, puisque les médias n’ont pas fait leur travail, ne sont pas allé au fond des choses, et ont surfé sur le sensationnel et la mise au pilori d’un candidat ne plaisant pas au système, et ce pour des faits qui auront vraisemblablement pour épilogue des non-lieux, comme cela a été si souvent le cas… Mais peut être trop tard pour la France.
    Calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose…
    Parmi les programmes qui ressortent, enfin maintenant, le plus construit et qui a une véritable cohérence est celui de F. Fillon.
    Baisser les charges et investir massivement dans des secteurs à plus value ne peut se faire que si vous dégagez, par ailleurs, des marges pour le faire.
    Et c’est tout le programme de Fillon de jouer sur les équilibres pour redonner de la vitalité aux entreprises, seules créatrices d’emplois productifs et de richesses pour le pays.
    Procéder un rééquilibrage entre public et privé n’est pas une option, c’est un impératif vital pour notre économie et nos emplois. La hausse des taux d’intérêts, inéluctable, sera, compte tenu de la charge de la dette, un véritable séisme pour notre pays si on ne procède pas, très vite, à de réels changements en la matière, et il est déjà bien tard tant l’inertie des politiques passées aura de longs effets néfastes.
    Je ne sais s’il y a eu un ou des vainqueurs hier, et peu importe, mais pour que la France gagne demain, il n’y a aucune alternative aujourd’hui, et je voterai pour le programme de Fillon.
    Bonne réflexion à tous.

  3. Je suis aussi entrepreneur, et Mélenchon est le seul crédible qui donne un (petit) espoir de réorienter l’Europe dans sa folle course vers le mur… En particulier ses positions sur les travailleurs détachés, la monnaie sont importantes. Et le rôle extraordinairement important de l’investissement public, qu’on le veuille ou non.

  4. J’ai fait le même pronostic depuis cet été. Vous savez à quel point il me contrarie. J’aurais fait ce que j’ai pu. 15 jours de campagne de 2eme tour pour Melanchon,ça risque d’être long.

1 Trackbacks & Pingbacks

  1. Second tour Mélenchon-Le Pen: entre la peste et le choléra, que choisiront les entrepreneurs? - Décider et Entreprendre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire les articles précédents :
Supprimer le travail détaché? la bonne grosse blague

La dernière grosse blague à la mode est d'affirmer (le débat télévisé d'hier soir l'a montré à nouveau) qu'il faut...

Fermer