Vous souffrez d’illectronisme ! Aïe ! Kézako ?

Plus qu’un néologisme, l’illectronisme transpose le concept d’illettrisme dans le domaine de l’informatique, une récente étude met en lumière une véritable fracture numérique qui toucherait 15% de la population.

Les pouvoirs publics, les e-commerçants et les formateurs vont pouvoir se pencher sérieusement sur l’illectronisme. Rendre accessibles les démarches pour les uns, améliorer les ventes et les marges pour les autres, rendre compréhensible à tous ce qui pour certains d’entre eux apparaît comme une véritable phobie.

Embarrassant quand on sait que l’objectif de l’administration est de 100% de dématérialisation des démarches administratives d’ici à 2022 !

Le constat de l’illectronisme…

Plus d’un tiers des plus de 70 ans ne disposent pas de connexion Internet. Selon une étude, publiée le 25 juin 2018 par l’Institut CSA (Consumer Science & analytics), 89 % des personnes interrogées possèdent au moins un équipement permettant l’usage d’Internet, contre 67 % pour les plus de 70 ans.

Menée pour le Syndicat de la presse sociale (SPS), connu pour son combat contre l’illettrisme, elle semble fixée sur un gap générationnel.

Vous êtes des abandonnistes !

L’illectronisme serait une maladie sénile à soigner d’urgence. Pensez donc, elle met à mal rentabilité de l’e-commerce et la juteuse dématérialisation à tous crins. Elle vous ferait penser que si vous n’utilisez pas Internet pour vos moindres besoins, vous êtes hors du temps ! En retard d’une génération.

Vous n’utilisez pas Internet par peur de tout casser. Par peur de la mauvaise manipulation. Celle qui vous ferait perdre toutes vos données. Pire qui pourrait provoquer un court-circuit…

Les questions qui fâchent !

Au cours des douze derniers mois, avez-vous déjà renoncé à faire quelque chose parce qu’il fallait utiliser Internet et que vous ne pouviez/vouliez pas ? 32% du grand public a répondu :

OUI !

Pourquoi n’utilisez-vous pas Internet ?  

Parce que cela revient trop cher de s’équiper et de s’abonner.

L’espoir réside donc dans les plus de 50% des non-utilisateurs qui se disent prêts à se perfectionner, prêts à se faire accompagner.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
Paris, violence entre bandes… Assassinat au couteau de poche !

Dans la nuit de jeudi à vendredi dernier, à l’angle des rues Saint-Maur et Tesson (Xe), Loïc, 23 ans est...

Fermer