17 000 places à prendre dans les transports routiers

Le secteur des transports connaît récemment un véritable essor. Nous en avons déjà parlé, ce domaine est en croissance depuis 2014, et les propositions d’offres d’emplois sont en hausse. Mais le secteur ne recrute pas assez, et constate un déficit de conducteurs en 2017.

Des facteurs qui vont de pair pour le secteur des transports

L’Union Transport et Logistique de France constate une tension sur les métiers de des transports, qui s’est caractérisée par un manque de conducteurs "sans précédent" à l’été 2017. L’augmentation de la création d’entreprises dans le domaine des transports est l’une des causes principales. Le secteur se développe, donc les offres d’emplois augmentent, logique. Mais le dynamisme du secteur s’accompagne de recrutements difficiles, et l’été 2017 a mis en évidence de réelles difficultés à trouver des conducteurs. Une alerte a d’ailleurs été lancée par la Chaîne logistique du froid, accusant un problème de promotion sur les emplois existants. En ce qui concerne les conducteurs, on recense plus de 17 000 emplois non pourvus.

La TLF tente d'apporter des solutions

La TLF, en lien avec la Fédération Nationale des Transports Routiers, la Fédération Nationale des Transports de Voyageurs et la Chambre Syndicale du Déménagement, ont décidé d’agir pour promouvoir l’emploi dans le secteur des transports. Ils ont créé TREMPLIN (pour TRansport, EMPloi et Innovation) afin de relancer le secteur face aux difficultés de recrutement. Un plan d’action en 3 séquences, dont la première concerne un recensement des besoins des entreprises par un questionnaire en ligne. Pour cela, ils demandent une implication particulière d’un maximum d’entreprises. La finalité sera une campagne, qui permettra ils l’espèrent, d’améliorer l’attractivité du secteur des transports et de la logistique.

La réforme du travail à l’origine de tensions

La modification des ordonnances de la loi travail ne risque pas d’arranger les choses. Des mobilisations sont organisées par les syndicats routiers de la CFDT et de la CFTC. Ils dénoncent une réforme qui va percuter particulièrement le secteur des transports. Entre autres, les contrats de travail vont être fragilisés, tout comme les licenciements économiques, ce qui ne risque pas d’améliorer l’attractivité du secteur, bien au contraire.

Les syndicats routiers de la CFDT et CFCT ont appelé à la mobilisation lundi 18 septembre contre la réforme  des ordonnances de la loi travail. Qualifiée de véritable « erreur » du gouvernement qui va « percuter » la profession.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire les articles précédents :
Ordonnances travail: des craquements internes à la CFDT

Laurent Berger ne subit pas les mêmes foudres internes que Jean-Claude Mailly à FO pour son attitude conciliante sur les...

Fermer