20 milliards d’euros de TVA échappent à la France

La Commission européenne a révélé les résultats de l'écart de TVA en 2015 concernant l'Union Européenne. Et certains pays perdent beaucoup, à l'instar de la France qui surestime ses revenus perçus par cette taxe.

La Commission européenne a dévoilé les chiffres des 28 états membres de l'Union européenne sur l'écart de TVA en 2015. Cet écart correspond à la différence entre les recettes attendues, et la TVA réellement perçue par un pays. Concernant la France, elle fait partie des nombreux pays déficitaires avec 20 milliards d'euros de perte en 2015. Bien souvent, les Etats estiment un montant de TVA qu'il sont supposés récoler, bien supérieur à la réalité.

Des différences marquées selon les Etats, la France est déficitaire

Des différences certaines existent entre les pays de l'Union européenne. En cause, les estimations de l’écart de TVA entre les États membres qui varient beaucoup. La France, avec 20 milliards de perte sur la TVA en 2015, porte son écart à 11,7%, en légère baisse par rapport à 2014 (12,90%). Elle se place 16ème sur les 28 Etats membres. Le pays ayant le plus grand écart de TVA est la Roumanie avec plus de 37%. Quant à la Suède, elle est le seul pays à avoir sous estimé ses recettes de TVA. elle a reçu 1,4% de plus que ce qui était prévu en 2015.

L'Union Européenne perd chaque année des milliards d'euros de recettes sur la taxe de valeur ajoutée. En 2015, l'ensemble des 28 Etats membres de l'Union européenne a perdu 151,5 milliards d'euros, compte tenu des chiffres relatifs à la perception de la TVA. Un chiffre qui représente une perte de 12% du total des recettes de TVA attendues.

Dans l’Union européenne, les États membres perdent des milliards d’euros de recettes de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) en raison de la fraude fiscale et de l’inadéquation des systèmes de perception.

1 commentaire sur 20 milliards d’euros de TVA échappent à la France

  1. Ces milliards n’échappent pas à la France.
    Cela n’est pas une perte, mais un écart négatif par rapport aux prévisions.
    C’est donc au mieux un manque à gagner.
    Une analyse plus approfondie devrait envisager l’hypothèse que le gouvernement français (comme la plupart des autres pays) fournit une prévision insincère du rendement de la TVA, afin d’avoir un budget plus présentable.
    Si c’est le cas, ce n’est une perte, ni un manque à gagner, mais un simple retour aux réalités.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire les articles précédents :
Le budget de la justice augmente de 260 millions d’euros en 2018

Le projet de loi de finances pour 2018, a dévoilé une hausse de 260 millions d'euros du budget de la...

Fermer