La France, ce bathyscaphe dernier cri qui descend toujours plus bas

31 janvier 2017 Eric Verhaeghe 0

Ces derniers jours, le bathyscaphe France a battu un nouveau record de descente dans les profondeurs sous-marines. À chaque élection présidentielle, on se dit qu’on ne peut plus descendre plus bas (on se l’était dit fin 2011, on se l’est redit en décembre, quand Hollande a renoncé à combattre), et chaque fois on s’aperçoit qu’il est toujours possible de se surpasser et de franchir encore quelques paliers hyperbares. La gauche en pleine décomposition Parce que, mine de rien, l’élection de Benoît Hamon n’a pas vraiment réglé les problèmes. Certes, le Parti Socialiste dispose désormais d’un champion pour descendre dans l’arène. Certes, Bernard Cazeneuve lui accordera son soutien si et seulement si il endosse le bilan du gouvernement, ce qui semble mal parti (et annonciateur d’une prochaine vague de défections). Mais, comme on pouvait s’y attendre, l’hémorragie vers Macron commence. Pierre Bergé n’a pas hésité à se rallier ouvertement au jeune Emmanuel. Les réformateurs du PS devraient suivre. À sa gauche, Hamon trouve un Mélenchon qui devrait aussi faire de la résistance. Cela ne signifie pas, évidemment,  que l’union ne pourra se faire. En revanche, elle ne se fera pas toute seule et de l’eau coulera sous les ponts avant qu’elle ne se […]

Paradis fiscaux: comment le RSI s’y enrichit avec l’argent des entrepreneurs

31 janvier 2017 Eric Verhaeghe 7

Article mis à jour le 22 février 2017 à 12h50 en accord avec le RSI. Les paradis fiscaux sont, officiellement, le refuge des méchants capitalistes qui s’enrichissent en échappant à l’impôt. Mais en grattant dans la vie de notre bon régime social des indépendants, chargé d’une mission de service public par l’article L 611-3 du Code de la Sécurité Sociale, on s’aperçoit qu’il s’adonne sans vergogne au même sport. Mais avec l’argent des entrepreneurs. Le RSI, administrateur d’Amundi Premier point d’étrangeté: en 2014, le Régime Social des Indépendants, ès-qualité, a obtenu un siège au conseil d’administration de la société Amundi, structure de gestion d’actifs créée par deux banques insoupçonnables: le Crédit Agricole et la Société Générale. Les indépendants seront heureux d’apprendre que des liens aussi étroits unissent leur régime de protection sociale, obligatoire et monopolistique, à des banques commerciales et d’investissement. Si certains ont un doute, on trouvera une mention de cette nomination dans le règlement de l’OPCVM Amundi Euroland Convertibles: Fin 2014, le conseil d’administration de l’OPCVM a donc connu quelques changements majeurs, avec cette arrivée triomphale du RSI. L’étrange représentant du RSI au conseil d’administration Les lecteurs les plus vicieux du rapport annuel de l’OPCVM ne manqueront pas […]

Cette protection sociale obligatoire qui joue en bourse avec l’argent des assurés

31 janvier 2017 Redaction 1

Les organismes de protection sociale obligatoire jouent-ils en bourse illégalement avec l’argent des assurés? C’est en tout cas ce que laissait entendre un rapport de l’inspection générale des affaires sociales (IGAS) de 2013. Celui-ci s’était intéressé aux stratégies de placement des organismes de retraite complémentaire obligatoires, et singulièrement aux 54 milliards de réserves des fédérations AGIRC-ARRCO. Le rapport pointait les investissements illégaux des caisses de retraite complémentaire. La protection sociale obligatoire et ses placements hasardeux En voici quelques extraits: On sentait, déjà, que les inspecteurs chargés du dossier avaient découvert quelques cadavres dans les placards. On lira également ce chapitre: On ne sera donc pas surpris que le RSI, quant à lui, n’ait pas trouvé d’obstacles à investir l’argent des assurés dans des paradis fiscaux. Il serait intéressant que les assurés le sachent, simplement, au titre de la transparence que ces régimes obligatoires devraient respecter.

Le RSI a oublié de réclamer 1 milliard de créances en 2015

30 janvier 2017 Redaction 3

La lecture du rapport des Commissaires aux Comptes du RSI livre des informations intéressantes et peu connues des assurés, notamment sur les créances prescrites (c’est-à-dire les créances que le RSI ne peut plus récupérer, faute de les avoir réclamées dans les temps, c’est-à-dire dans les 3 ans). Il en ressort qu’entre 2014 et 2015, les créances prescrites sont passées de 1,2 milliard à 2,2 milliards€. Mais où vont-ils chercher tout ça? Les créances prescrites en 2015 s’élèvent à plus de 2 milliards d’euros… Dans leur rapport sur les comptes de 2015, les commissaires produisent ce tableau tout à fait instructif: 2,1 milliards€ perdus, ça ne s’improvise pas… L’énumération qui suit est rédigée en langage de spécialiste qui permet de dissimuler les erreurs de gestion et les incompétences du régime. Il ne s’agirait tout de même pas que les assurés comprennent ce qui se passe. … et celles de 2014 étaient bien inférieures Pour percer le mystère de ces sommes perdues, il faut donc se plonger dans les comptes de 2014: Et là, on comprend tout de suite mieux! Année après année, le RSI oublie de réclamer des créances colossales qui s’ajoutent au gouffre déjà existant. Non, ça ne s’arrange pas! Contrairement aux […]

Le « mur » de Trump est déjà là

30 janvier 2017 Redaction 0

Article paru sur The Conversation, sous la signature de Damien Simonneau. Dans un décret dédié à la sécurité frontalière et à l’immigration, Donald Trump a quelque peu précisé son projet phare de « mur » à la frontière mexicaine. Le nouveau Président enjoint au ministère à la Sécurité intérieure de « prendre toutes les mesures appropriées pour planifier, dessiner et construire un mur physique [au singulier] en recourant aux matériaux et technologies les plus efficaces afin d’aboutir à un contrôle opérationnel total de la frontière sud ». Le décret ne fournit aucun objectif chiffré en kilomètres, ou de localisations géographiques, ni de budget précis. Le décret ne précise donc pas à quoi ressemblerait ce « mur », si ce n’est qu’il doit être « contigu, physique ou similaire à une barrière sécurisée, physique, contiguë et infranchissable ». Comme tous les décrets présidentiels, il donne avant tout une direction politique pour satisfaire un électorat. Le contenu pratique reste à déterminer et dépend notamment des choix budgétaires validés par le Congrès. Donald Trump ordonne ainsi d’identifier les financements permis par la loi et de solliciter le Congrès pour que ce projet soit budgété. Son administration a également testé l’idée de financer le chantier via une taxation des importations mexicaines, conformément […]

Consultation publique sur les émissions obligataires en France

30 janvier 2017 Redaction 0

Les professionnels intéressés ne manqueront pas la consultation publique annoncée par Bercy. Consultation publique sur des projets d’ordonnance et de décret visant à favoriser le développement des émissions obligataires régies par le droit français Le projet d’ordonnance et de décret mis en consultation  visent à favoriser le développement des émissions obligataires et à faciliter le financement des entreprises par les marchés financiers. Ces textes, pris en application de l’article 117 de la loi n° 2016-1691 du 9 décembre 2016  relative à la transparence, à la lutte contre la corruption et à la modernisation de la vie économique (dite « loi Sapin II »), permettront de répondre aux besoins d’un financement plus diversifié des entreprises tout en assurant la protection des investisseurs.  Les propositions de modification ont pour objet notamment de : Rendre la réglementation française dans le domaine des émissions obligataires plus claire et plus attractive, au travers par exemple d’une simplification des modalités de publicité et de convocation des porteurs d’obligations ; Permettre une organisation plus flexible de la représentation des porteurs d’obligations lorsque les émissions obligataires sont destinées exclusivement à des investisseurs professionnels ; Clarifier les obligations qui incombent aux émetteurs dans le cadre d’une émission obligataire afin d’améliorer leur sécurité juridique.   […]

Les éleveurs de viande surclassés par l’idéologie Vegan

30 janvier 2017 Redaction 6

Les éleveurs de viande ont-ils perdu la bataille des idées? Peut-être n’en ont-ils pas conscience, mais c’est bien ce qui transparaît des prises de position de Culture Viande, la « marque » des éleveurs français. Manifestement, une petite modernisation de leur communication s’impose… Voici leur réaction à la dernière prise de position du gouvernement. AVIS ANSES: LES FRANÇAIS CONSOMMENT MOINS DE VIANDE QUE LA RECOMMANDATION Saisie par la Direction Générale de la Santé pour « actualiser » les repères nutritionnels du Plan National Nutrition Santé (PNNS) 2012-2015, l’ANSES a publié son avis ce 23 janvier. Pour la viande cet avis s’appuie sur des données connues et confirmées. Il indique « La consommation de viandes hors volailles (telles que le bœuf, porc, agneau, etc.) devrait quant à elle ne pas dépasser 500 g par semaine. » (soit environ 70 g par jour de viande cuite). Cette recommandation est identique à celle du précédent. Culture Viande souhaite rappeler que la consommation hebdomadaire française moyenne de viandes de boucherie en France est bien inférieure à ce seuil recommandé : les Français en consomment 370 g par personne, soit l’équivalent de 3 portions par semaine en moyenne. Culture Viande regrette donc la communication faite autour de […]

Marseille: le désastreux climat social de l’hôpital public

30 janvier 2017 Redaction 1

Le climat social dans l’hôpital public est désastreux. Non seulement l’absentéisme y est cataclysmique, mais la conflictualité y est plus forte que dans l’hospitalisation privée. Un article de La Marseillaise sous la signature de Nathalie Fredon illustre la situation à Marseille. Marseille : « La guerre est déclarée » à l’AP-HM FO, la CGT et la CNI, les trois syndicats de l’AP-HM, se sont invités à la cérémonie de vœux de la direction aux agents basés au siège rue Brochier à Marseille. Deux visions s’affrontent et la rupture du dialogue social semble bel et bien actée. Nous n’étions pas autorisés à assister à la cérémonie de vœux. Nous avons donc activement écouté la prise de parole surprise de l’intersyndicale (FO, CGT, Coordination infirmière) et attendu les éléments de réponse de Catherine Geindre, directrice générale. Lorsque les syndicats ont entendu : « Des positions comme celles que vous venez d’exprimer, si elles devaient se maintenir, n’amèneraient l’établissement que dans une situation de régression rapide, voire définitive. Je ne changerai pas d’avis. » Ils ont décidé de lever le camp. L’intersyndicale avait rappelé qu’ils n’étaient « ni haineux, ni violents, ni méprisants » mais dans l’impossibilité « de bien travailler », « dans les conditions que nous imposez ». Danielle Ceccaldi, secrétaire générale CGT à […]

Présidentielle 2017: la Super-Bowl (puantes) commence vraiment

29 janvier 2017 Eric Verhaeghe 3

Qu’y a-t-il de commun entre le football américain et l’élection présidentielle française? La Super-Bowl (puantes) bien sûr, un concentré de haine et de trahisons en tous genres, qui transforme le débat démocratique en pugilat quotidien. Avec la victoire de Benoît Hamon à la primaire de la gauche, la Coupe 2017 devrait être un grand cru. Les boules puantes que Hamon devra surmonter Pendant plusieurs années, Hamon a joué la mouche du coche dans les pattes de la majorité présidentielle, empoisonnant singulièrement la vie du Président sortant. Il serait bien naïf de croire qu’un Hollande qui n’a plus rien à perdre (et qui souhaite probablement une malédiction pour cinq générations à tous ceux qui lui ont donné des coups de poignard dans le dos) en restera là. On peut même imaginer qu’il réserve quelques chiens à la chienne de Hamon. Pêle-mêle, on citera les désertions organisées en faveur de Macron, mais aussi les révélations qui ne devraient pas tarder sur les amours clandestines de Benoît Hamon avec le grand capital (par sa femme interposée). Et quelques esprits malicieux iront aussi chercher, cela ne fait aucun doute, sur le sens très variable de la laïcité qui caractérise le personnage et son entourage. […]

Hollande: « Nous sommes Européens pour être plus prospères »

29 janvier 2017 Redaction 0

François Hollande a prononcé un discours sur les Européens, aux côtés d’Angela Merkel. Mesdames, messieurs,   Je suis de nouveau à Berlin.   Ce n’est pas la première fois, ce n’est pas la dernière non plus.   Avec la Chancelière nous avons à préparer les échéances qui viennent – Malte, Rome – mais nous avons aussi à réaffirmer une amitié et une force à travers la relation entre la France et l’Allemagne.   Nous avons aussi à montrer une solidarité qui n’a jamais fait défaut. Chaque fois que la France a pu être attaquée et elle l’a été, Angela MERKEL était à nos côtés. Je me souviens encore de sa présence lors du défilé du 11 janvier 2015. Elle fut d’ailleurs la première à m’appeler pour me dire que ce serait un beau symbole que de nous retrouver tous, chefs d’Etat et chefs de gouvernement, d’abord de l’Union européenne mais aussi du monde entier à Paris, pour marquer notre attachement à la liberté, à la culture et au mode de vie qui est le nôtre.   Ensuite, il y a eu hélas d’autres attentats à Paris, à Nice et la Chancelière était toujours là. Si elle ne pouvait pas l’être […]

1 2 3 18