4 nominations à l’Élysée, dont 3 énarques

Annelore Coury, devient la numéro 2 de l'organisation. Elle est nommée directrice déléguée à la gestion et à l'organisation des soins de la Caisse Nationale de l’Assurance Maladie des Travailleurs Salariés.

L’AFP annonce les premières nominations à l’Élysée. On notera trois énarques aux postes-clés sur les 4 premiers noms connus.

Nominations d’énarques aux postes-clés

Le secrétaire général de l’Élysée est Alexis Kohler (ENA, ESSEC, Sciences-Po). Âgé de 44 ans, il a été directeur de cabinet d’Emmanuel Macron à l’Économie, après avoir été directeur adjoint du cabinet Montebourg. Il avait fait un passage à l’Agence des Participations de l’État, où Montebourg s’est par la suite opposé à sa nomination à la direction générale. Kohler est un ancien de la très étatiste direction du Trésor et a fait un passage au FMI.

Le directeur de cabinet du Président sera Patrick Strzoda, préfet de 64 ans, nommé préfet de la région Ile-de-France entre les deux tours de la présidentielle après son passage comme directeur de cabinet de Bernard Cazeneuve à Matignon. Cet Alsacien est sorti de l’ENA en 1983. En dehors d’un bref passage dans les collectivités locales et au comité olympique (JO d’Albertville), il n’a connu que le corps préfectoral.

Le conseiller diplomatique du Président sera Philippe Étienne, jusqu’ici ambassadeur de France à Berlin. Cet énarque (promotion Voltaire) est aussi normalien et diplômé de l’INALCO. En dehors de quelques passages en cabinets de droite, il a toujours appartenu à la diplomatie, où il fut notamment représentant permanent de la France à Bruxelles.

Un communicant strauss-kahnien comme conseiller spécial

Enfin, Emmanuel Macron a choisi Ismaël Émélien (30 ans) comme conseiller spécial. Cet ancien de l’équipe Strauss-Kahn pour la primaire de 2006 a un communicant d’Euro-RSCG où il a participé à la campagne de Maduro, au Vénézuéla. À Bercy, Émélien était le conseiller en communication de Macron.

print

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Hey, salut toi le lecteur de Décider et Entreprendre.


Ça fait maintenant deux ans que D&E existe et continue de se développer. Et le tout, sans jamais avoir reçu de subvention. Alors depuis maintenant un mois, D&E a décidé et entrepris d'intégrer quelques publicités sur sa homepage, mais aussi au cœur de ses articles. Car D&E rémunère ses équipes.


Derrière D&E se cachent des journalistes, des développeurs informatiques, des responsables communications, mais aussi des éditorialistes de passage. Tout ce petit monde travaille d'arrache-pied pour ramener de l'information fraîche, des points de vues tranchés, mais argumentés et autres gaudrioles à l'un des seuls médias en ligne complètement indépendant, à la ligne éditoriale libre, mais aussi en plein développement.


Alors, voilà, aujourd'hui, cher lecteur, on te demande un petit geste de pas grand-chose. Non, range ton portefeuille (bien que l'on accepte aussi les dons). Non, on te demande juste de désactiver ton bloqueur de pub (Ad-Block, AdThwart, Webmail Ad blocker, etc) le temps de ta navigation sur notre site ou de mettre une exception de blocage qui concerne D&E.


Le simple fait d'afficher les pubs sur notre site nous permet de rémunérer nos « incroyables » équipes. Promis, les publicités ne sont pas invasives ni agressives. On peut même les cacher si on veut (avec la petite croix dessus).


Ça nous ferait vraiment plaisir et ça permettrait qu'on s’achète notre table de ping-pong continue à écrire librement, à titiller les puissances en place, mais aussi à proposer d'autres pistes de réflexion sur des sujets habituellement traités par les médias subventionnés.


Un petit geste pour toi, mais un grand pas pour Décider & Entreprendre.


Merci à toi, ô lecteur de D&E. Et bonne lecture.

Lire les articles précédents :
Qui sont les candidats En Marche investis à Paris pour les législatives?

Les candidats En Marche pour les législatives à Paris... ne sont pas tous connus, dans tous les sens du terme!...

Fermer