Les ambulances, ces transports qui coûtent cher à la sécu

Le résultat des comptes de la santé 2016 a été rendu public par la DREES. On y découvre notamment que la consommation des transports de malades augmente.

En 2016, c'est l'ensemble des soins ambulatoires qui a progressé à un rythme élevé par rapport à 2015. Entre autres, on remarque l'augmentation de l'utilisation des transports de malades. Ces transports regroupent le service d'urgence et de réanimation (SMUR), les ambulances, les véhicules sanitaires légers (VSL), les taxis, véhicules personnels et autres. La consommation de transports de malades représente en 2016, 2,4% de la consommation de soins et de biens médicaux.

+1,6 Md€ d'augmentation depuis 2007 pour les transports de malades

Les dépenses de transports de malades s’élèvent à 4,8 milliards d’euros en 2016, progressant de 4,4 % en un an. Depuis 2007, ces dépenses ne cessent d'augmenter d'année en année. Elles représentent une augmentation de 1,6 milliard d'euros en 9 ans. Les modes de transports qui coûtent le plus cher sont les ambulances avec 42% de la dépense remboursée au titre des transports de malades, et les taxis avec 39%. Ce que l'on remarque surtout c'est que les ambulances, coûtent le plus cher à la Sécurité sociale mais ne représentent qu'un cinquième des trajets effectués (voir ci-contre).

Une bonne prise en charge par la Sécurité sociale

C’est pour les transports de malades que la Sécurité sociale prend en charge la part la plus importante des dépenses. En effet, elle rembourse les coûts pour l'assuré à hauteur de 93 %. Ce pourcentage s'explique par la proportion importante du nombre de patients en affection de longue durée, qui ont recours à ces services. De plus, la part de prise en charge des organismes complémentaires correspond à 3,7 %. Ainsi, le reste à charge des ménages concernant le transport des malades est très faible, avec 2,3% en 2016. 

 

Les trajets en
ambulances représentent en 2016 uniquement 23 % du
nombre de voyages mais 42 % de la dépense
remboursée. Les VSL, moins médicalisés
qu’une ambulance, représentent 32 % des trajets pour
20 % des dépenses remboursées. Enfin, les taxis – sans
aucune médicalisation – représentent 45 % des trajets
pour 39 % des dépenses.

1 commentaire sur Les ambulances, ces transports qui coûtent cher à la sécu

  1. Dommage d’écrire des articles à charge sans rien comprendre. Le fait que l’on regroupe les établissements de santés et que les patients restent moins longtemps à l’hôpital permet de générer énormément d’économies pour l’ensemble de la sécurité sociale. La contrepartie c’est que logiquement cela génère plus de transports mais au final on y gagne. Et vous oubliez aussi le vieillissement de la population. Enfin une ambulance coute plus cher qu’un taxi, deux ambulanciers dans une ambulances au lieu d’un chauffeur de taxi cela coute forcément plus cher et quand le chauffeur de taxi vous dépose devant la porte les ambulanciers amènent le patients dans le service, dans sa chambre font les manipulations et effectuent les démarches administratives. Tout ceci éclairera votre lanterne je l’espère.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Lire les articles précédents :
L’innovation médicale fait-elle peur en France ?

Qu'y a t-il vraiment dans ces vaccins qu'Agnès Buzyn veut rendre obligatoires ? La télémédecine et la téléexpertise fonctionneront-t-elles en...

Fermer