Arnaque aux cryptomonnaies : un vol estimé à 660 millions de dollars au Vietnam

Il pourrait s’agir de la plus grosse arnaque à l’ICO de l’histoire. L’entreprise Modern Tech JSC a disparu avec l’entièreté des investissements consacrés à son ICO avant même d’avoir produit un seul jeton. 

Actuellement, ce sont des centaines de personnes qui manifestent dans les rues vietnamiennes avec des panneaux quoi demandent le retour de la compagnie de cryptomonnaies. Seulement, d’après la police en charge de l’enquête, il n’y a que très peu de chances de voir les suspects réapparaitre pour ce qui pourrait être l’une des plus grosses arnaques à la cryptomonnaie de l’histoire.

660 millions de dollars évaporés

D’après l’agence de presse Tuoi Tre News, il y aurait plus de 32 000 personnes qui se déclareraient victimes de cette machination basée sur un schéma pyramidal. En somme, lors de son ICO, la société Modern Tech JSC a incité le public à investir dans l’Ifan, une cryptomonnaie valable dans le milieu culturel. Mais c’était avant qu’elle disparaisse avec la caisse.

L’Ifan était présentée comme permettant d’acheter des albums de musique, des billets de concert et d’autres produits dérivés d’artistes locaux. Seulement, plusieurs problèmes pointaient le bout de leur nez. Déjà, une vague d’artistes a attaqué la société affirmant que leur image avait été associée à la cryptomonnaie sans leur consentement. Ensuite, les promesses de rentabilité étaient trop belles.

Le taux d’intérêt mensuel était fixé à 48%, touchable en cash. Auquel pouvait se rajouter une commission de 8% pour les investisseurs les plus généreux. De base, il fallait débourser 1 000$ pour investir dans le projet.

Aujourd’hui, ce sont donc environ 660 millions de dollars qui ont disparus.

Le gouvernement s’empare du problème

D’après les experts, il s’agissait d’un schéma pyramidal qui permettait de donner des commissions aux investisseurs. Ainsi, les plus anciens étaient rémunérés avec les investissements des nouveaux. Et ainsi de suite.

Mercredi, le premier ministre vietnamien Nguyen Xuan Phuc a pris une décision radicale. Il demande à la Banque du Vietnam, au ministère de la Sécurité publique et aux autres organismes concernés de mieux contrôler leurs activités liées aux cryptomonnaies, quitte à y mettre fin ! C’est un vrai vent de panique et de méfiance qui s’empare peu à peu de l’Asie vis-à-vis des cryptos.

« Ces développements menacent d’affecter la stabilité du système financier, l’ordre social et la sécurité et présentent de grands risques pour les entreprises et les participants individuels« , peut-on lire dans la directive.

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
Syrie, Tarnac, Tapie: la comédie des « preuves » comme art de gouverner

Les frappes américano-anglo-françaises en Syrie bouclent une semaine où la question de la preuve en démocratie s'est à nouveau trouvée...

Fermer