« Au secours ! J’ai acheté du Bitcoin ! » Une cellule psychologique pour investisseurs perdus ouvre ses portes

Contre le blues du Bitcoin, une société russe a ouvert une cellule psychologique pour accompagner les investisseurs perdus face aux cours fluctuants de leur cryptomonnaie.

L’Etat de stress et d’anxiété des investisseurs dans le Bitcoin varie aussi rapidement et régulièrement que la valeur de la monnaie. Seulement, la tendance qui était à la baisse pouvaient contraindre certain au pire. Un étudiant coréen avait mis fin à ses jours début février après avoir perdu tous ses investissements.

Appels gratuits et consultations avancées

Le fond d’investissement moscovite Blockchain Fund a lancé son service de soutien psychologique. Les investisseurs inquiets de l’incroyable chute des cryptomonnaies peuvent appeler gratuitement un conseiller. Ensuite, il est possible d’avoir accès à des consultations payantes pour une aide plus poussée. 

« Dans un premier temps, je vais tenter de faire connaissance avec la personne qui se trouve au bout de la ligne. Je vais ensuite écouter son histoire, puis lui donner des conseils pour l’aider à se calmer et à s’en remettre. Il est très important que la personne ne fasse rien de stupide » explique Elena Pikhovkina, psychologue du service. 

Des cours qui jouent au yo-yo

En quelques mois, la valeur du Bitcoin est passé de 20 000 dollars le jeton à moins de 6 000, provoquant alors de véritables inquiétudes. Et si le cours semble s’être stabilisé, pas sûr que cela ne dure.

Surtout, ces épisodes d’anxiété pourraient se multiplier de la même façon que le nombre de braquages virtuels et réels augmente. Entre les voleurs et ceux qui espèrent naïvement se lancer dans le minage pour empocher des fortunes, les seuls grands vainqueurs sont les sociétés de blockchain et les cellules psychologiques. 

Verra-t-on prochainement apparaître de nouvelles initiatives de ce genre ? Peut-être en France ? En tous cas, le malheur des uns continue de faire le bonheur des autres en ouvrant, cette fois, un nouveau marché.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Hey, salut toi le lecteur de Décider et Entreprendre.


Ça fait maintenant deux ans que D&E existe et continue de se développer. Et le tout, sans jamais avoir reçu de subvention. Alors depuis maintenant un mois, D&E a décidé et entrepris d'intégrer quelques publicités sur sa homepage, mais aussi au cœur de ses articles. Car D&E rémunère ses équipes.


Derrière D&E se cachent des journalistes, des développeurs informatiques, des responsables communications, mais aussi des éditorialistes de passage. Tout ce petit monde travaille d'arrache-pied pour ramener de l'information fraîche, des points de vues tranchés, mais argumentés et autres gaudrioles à l'un des seuls médias en ligne complètement indépendant, à la ligne éditoriale libre, mais aussi en plein développement.


Alors, voilà, aujourd'hui, cher lecteur, on te demande un petit geste de pas grand-chose. Non, range ton portefeuille (bien que l'on accepte aussi les dons). Non, on te demande juste de désactiver ton bloqueur de pub (Ad-Block, AdThwart, Webmail Ad blocker, etc) le temps de ta navigation sur notre site ou de mettre une exception de blocage qui concerne D&E.


Le simple fait d'afficher les pubs sur notre site nous permet de rémunérer nos « incroyables » équipes. Promis, les publicités ne sont pas invasives ni agressives. On peut même les cacher si on veut (avec la petite croix dessus).


Ça nous ferait vraiment plaisir et ça permettrait qu'on s’achète notre table de ping-pong continue à écrire librement, à titiller les puissances en place, mais aussi à proposer d'autres pistes de réflexion sur des sujets habituellement traités par les médias subventionnés.


Un petit geste pour toi, mais un grand pas pour Décider & Entreprendre.


Merci à toi, ô lecteur de D&E. Et bonne lecture.

Lire les articles précédents :
La rémunération de l’épargne sans risque va-t-elle bientôt remonter ? par Nicolas Perrin

Cet article provient du site La Chronique Agora. C’est l’âge de glace pour la rémunération des livrets réglementés et des...

Fermer