Réforme des retraites : quels points d’accord entre le gouvernement et les syndicats ?

16 octobre 2018 Mickaël Ciccotelli 0

Il y a une semaine, le gouvernement présentait aux partenaires sociaux les grandes lignes de sa future réforme des retraites. Depuis, les dirigeants des organisations salariales ont eu l’occasion de dire ce qu’ils en pensaient. Ces prises de position permettent de dégager les grands points d’accord entre le gouvernement et certains syndicats de salariés. La CGT et FO très critiques Certains uniquement, en effet, car la CGT et FO sont très critiques vis-à-vis du projet gouvernemental. Pour ces deux organisations, l’unification de l’ensemble des 42 régimes de retraite actuels en un seul régime universel par points aura pour conséquence de baisser le niveau des pensions pour tous les retraités et à plus forte raison encore pour ceux qui n’ont pas eu une carrière professionnelle continue. « Si par exemple on applique les règles de la retraite complémentaire actuelle en points (Arrco-Agirc) à la totalité du salaire, une pension de 1600 euros passerait à 1000 euros » explique ainsi la CGT. FO dénonce pour sa part : « individualisation et incertitude permanente, régime unique et ainsi casse des régimes existants et donc des statuts selon une logique de « déprotection », menaces sur nos principes de solidarité et d’égalité. La retraite par point c’est le travail […]

Réformes sociales : une parade syndicale difficile à trouver

9 octobre 2018 Mickaël Ciccotelli 0

Entre une journée de mobilisation organisée aujourd’hui à l’appel, notamment, de la CGT, de FO et de Sud et des protestations assez vives, y compris de la part de la CFDT, contre la volonté gouvernementale de promouvoir un âge de départ à la retraite à taux plein à 63 ans, les syndicats tentent de faire entendre leur voix. Leur barque apparaît toutefois difficile à mener. CGT, FO et Sud dans la rue C’est l’information sociale du jour : la CGT, FO et Sud, ainsi que diverses organisations de jeunesse, appellent les salariés français à faire grève et à manifester un peu partout en France – une centaine de défilés est prévue. Pour les dirigeants de ces organisations, il s’agit de lutter contre la « destruction du modèle social » français. Ils dénoncent en effet la politique sociale menée par le Président de la République qui, selon eux, « relève d’une logique d’individualisation mettant à mal la solidarité et la justice sociale » et « fragilisant une fois de plus les plus faibles, les précaires et les plus démunis ». Les organisateurs de la mobilisation espèrent probablement s’appuyer sur elle afin de peser sur les discussions qui entourent l’élaboration des réformes à venir de l’assurance chômage et […]

Les Prud’Hommes en voie de disparition ?

3 octobre 2018 Mickaël Ciccotelli 0

Dans une interview qu’il a accordée au Figaro, Pascal Pavageau, le secrétaire général de Force Ouvrière, a affirmé que les tribunaux de Prud’Hommes allaient « à terme disparaître ». Il a notamment estimé que cette disparition programmée serait la conséquence du plafonnement des indemnités en cas de licenciement abusif. L’étatisation totale des relations du travail apparaît décidément comme l’un des principaux objectifs du Président de la République. De moins en moins d’affaires A l’origine des craintes exprimées par Pascal Pavageau, il y a ce constat : ces dernières années, le nombre d’affaires portées devant les tribunaux de Prud’Hommes diminue régulièrement. Ainsi, entre 2015 et 2016, il est passé de 184 000 à 150 000. Entre 2016 et 2017, il a encore diminué, à 127 000. Autrement, en l’espace de deux ans, l’activité des tribunaux de Prud’Hommes a diminué de plus de 30 %. La décrue est considérable et rapide. Macron au coeur du processus Deux éléments expliquent notamment cette évolution. D’une part, la loi Macron de 2015, destinée à l’époque à favoriser la croissance économique, s’était traduit par un recours plus complexe à la juridiction prud’hommale. Ceci a amorcé la diminution du nombre d’affaires qu’elle a traitées. D’autre part, plus récemment, le […]

Assurance chômage : Laurent Berger (CFDT) en plein doute

17 septembre 2018 Mickaël Ciccotelli 0

A l’approche de la publication de la lettre de cadrage gouvernemental de la négociation sur l’avenir de l’assurance chômage, les dirigeants des organisations salariales se montrent décidément fébriles. Après Pascal Pavageau, le secrétaire général de la CGT-FO, et ses problèmes de vue quant au positionnement du Medef, c’est au tour de Laurent Berger, le secrétaire général de la CFDT, de perdre son calme. Un « piège » à Macron Interrogé dimanche dans les colonnes de l’Opinion, Laurent Berger a fait part de ses craintes au sujet de la prochaine négociation chômage. Il a estimé tout à fait possible que le Président de la République soit tenté de « tendre un piège » aux partenaires sociaux. « Je soupçonne surtout le gouvernement de nous tendre un piège. Nous attendons la lettre de cadrage mais je redoute qu’elle ne pose des objectifs inatteignables » a-t-il en effet affirmé. Offensif, il a promis de ne pas « laisser faire » l’exécutif en cas de négociation uniquement guidée par un impératif « budgétaire » : « Nous ne sommes pas dupes: nous n’accepterons pas la lettre de cadrage s’il n’y a qu’un angle budgétaire. Je le répète, si c’est un jeu de dupes, avec des injonctions inatteignables, et des chances de réussite faibles, alors on ne laissera pas […]

Vers une relance des négociations nationales interprofessionnelles en septembre ?

12 juin 2018 Mickaël Ciccotelli 0

Comme Laurent Berger, le secrétaire général de la CFDT, il y a quelques jours lors du 49ème congrès confédéral de son organisation, Pascal Pavageau, le secrétaire général de la CGT-FO s’est exprimé hier en faveur de l’établissement d’un agenda de négociations spécifique aux organisations patronales et syndicales. Un souhait qui pourrait tout à fait en rester un. Pascal Pavageau pour plusieurs ANI S’exprimant hier sur BFM Business à propos de l’élection à la présidence du Medef, Pascal Pavageau a souhaité mettre la pression sur le successeur de Pierre Gattaz. « Je lui ferai la demande de le rencontrer très rapidement » a-t-il en effet indiqué, précisant qu’une telle entrevue aurait lieu afin d’engager « dès le mois de septembre » des « négociations interprofessionnelles » avec « l’ensemble des organisations syndicales et patronales ». Le patron de FO a cité plusieurs thèmes qui pourraient faire l’objet de telles négociations : le « télétravail », la « santé au travail » et le « retour à l’emploi des travailleurs handicapés ». Pour M. Pavageau, cette démarche est celle d’une affirmation paritaire contre le gouvernement : « je pense que les interlocuteurs sociaux doivent retrouver la table de la négociation interprofessionnelle au niveau national sans attendre quoi que ce soit de la part du gouvernement » a-t-il ainsi […]

Le Congrès de la CFDT approuve l’action de Laurent Berger

7 juin 2018 Mickaël Ciccotelli 0

A Rennes, c’est hier qu’avait lieu le vote par le 49ème congrès confédéral de la CFDT du bilan du mandat de Laurent Berger, le secrétaire général de l’organisation. Si quelques représentants cédétistes ont fait état de leur volonté d’une action syndicale plus combative, c’est une ligne modérée que M. Berger a assumée. Elle a été approuvée à plus de 80 %. Quelques critiques sur la méthode Les ordonnances Travail, la réforme de l’assurance chômage, celle de la formation professionnelle et celle, à venir, de la fonction publique, commencent à marquer certains esprits à la CFDT. Reuters cite en l’occurrence quelques interventions de responsables de l’organisation qui déplorent le manque de combativité confédéral face aux réformes gouvernementales. Ainsi, Malka Darmon, au nom du syndicat chimie-énergie Provence-Corse, a déploré le manque de lisibilité du message cédétiste : « La position officielle de la CFDT n’est pas toujours comprise ou partagée. Nous montrons notre incapacité à réagir ou même agir ». Interrogé par France Inter, Philippe Pernet, pour les transports de Lorraine, a quant à lui estimé qu’il allait falloir songer « à la confrontation ». A la grande satisfaction de Laurent Berger, ces voix vindicatives ont été trop rares pour brouiller le message qu’il entendait porter. […]

Fusion des branches : un nouveau calendrier gouvernemental (tout aussi exigeant)

5 juin 2018 Mickaël Ciccotelli 0

Comme Les Echos l’ont annoncé il y a quelques jours, le gouvernement vient de revoir son calendrier relatif à la fusion des branches professionnelles. En apparence, il accorde de longs mois supplémentaires aux partenaires sociaux pour finaliser les rapprochements professionnels. En réalité, il n’en est rien : le calendrier gouvernemental demeure tout aussi exigeant que le précédent. Vers un été plus tranquille que prévu pour les branches Certes, contrairement à ce que permet la loi El Khomri, le gouvernement a annoncé qu’il n’entendait pas, dès le 8 août prochain, procéder unilatéralement aux fusions de branches qu’il estimerait opportunes. Les responsables des organisations patronales et salariales peuvent donc respirer : le schéma maximaliste du ministère du Travail, qui prévoyait que la France ne compterait plus à la fin de l’année que des branches d’activité d’au moins 30 000 salariés, est abandonné. Pour les responsables du ministère, la priorité est désormais plutôt de mettre l’accent sur la transformation des OPCA – récoltant les fonds de la formation – en OPCO – désormais chargés d’organiser les compétences des salariés – et la diminution de leur nombre. Initialement prévue pour le 1er janvier 2020, la fin de ce chantier est avancée au 1er janvier 2019. Ménager les […]

1 2 3 11