Automobile: Emmanuel Macron met-il la France au bord de la jacquerie?

La France est-elle au bord de la jacquerie? Plus que jamais, le pays baigne dans un climat de tension sourde, que les épisodes de violence en bandes révèlent discrètement. Curieusement, les politiques de restriction en matière d’automobile pourraient mettre le feu aux poudres. 

Coup sur coup, le gouvernement a pris des mesures en apparence anodines, ou de second rang, qui mettent sans qu’on ne l’ait vu venir le pays en émoi. Ces mesures touchent toutes la circulation automobile. Emmanuel Macron pourrait bien le payer très cher. 

La maladresse d’Édouard Philippe sur le 80 km/h

La réduction de la limitation de vitesse à 80 km/h sur les nationales passe mal. Pour plusieurs raisons simples. La première est qu’elle donne l’occasion de nouvelles verbalisations, que les Français moyens et sans aspérités vivent comme une mesure de racket à leur encontre. La deuxième est qu’elle ralentit les trajets domicile-travail pour beaucoup de Français qui ont choisi de devenir propriétaires loin de leur lieu de travail du fait du coût du logement. La troisième est qu’elle constitue une mesure de restriction supplémentaire des libertés dans la vie quotidienne. 

Pour justifier cette mesure, Édouard Philippe a eu la maladresse d’expliquer

«passer de 90 km/h à 80 fait perdre 3 minutes pour un trajet de 40 km»

Cette phrase a rappelé aux Français le mauvais souvenir du Tokyo-Paris à 300.000 euros décidé par le Premier Ministre pour gagner deux heures sur son emploi du temps. Philippe ne pouvait pas mieux marquer sa déconnexion et son arrogance pour les préoccupations des Français moyens. 

La dangereuse hausse du prix du diesel

Parallèlement, le coût du carburant s’envole et prend à la gorge beaucoup de salariés français contraints à prendre leur voiture pour aller travailler. Là encore, cette question est mal perçue depuis Paris où le recours aux transports en commun est massif. 

Si cette hausse du carburant n’est pas entièrement due à des décisions gouvernementales, les Français n’oublient pas que la hausse de la fiscalité du diesel est programmée depuis l’été 2017. Cette décision tombe mal…

La jacquerie menace déjà à Bordeaux

En une semaine, un groupe Facebook promettant une jacquerie à Bordeaux a déjà recueilli 20.000 adhésions! Sous l’intitulé: « rassemblement contre les nouvelles lois concernant l’automobile », ses adhérents se proposent de bloquer les stations service en Aquitaine. 

L’engouement pour cette initiative surprend. Il n’est pas courant qu’une ville de province rassemble autant de « militants » en aussi peu de temps pour une cause sociétale. Cette extrême réactivité de l’opinion devrait inquiéter le gouvernement. 

On voit bien que le sujet de fond qui prend la France aux tripes n’est plus la lutte des classes ou les anciens marqueurs qui ont fait les délices des syndicats. Il s’est déporté vers une remise en cause de la rupture sociologique entre le pays réel et ses élites. 

Attention à la casse. Elle peut venir plus vite qu’on ne croit. 

1 commentaire sur Automobile: Emmanuel Macron met-il la France au bord de la jacquerie?

  1. Entièrement d’accord : les décisions prises de Paris impactent les modes de vie provinciales, sans aucune considération.
    Ce serait ma première manif, mais j’y vais à coup sûr : marre d’être pris pour une truffe par des énarques idiots!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Hey, salut toi le lecteur de Décider et Entreprendre.


Ça fait maintenant deux ans que D&E existe et continue de se développer. Et le tout, sans jamais avoir reçu de subvention. Alors depuis maintenant un mois, D&E a décidé et entrepris d'intégrer quelques publicités sur sa homepage, mais aussi au cœur de ses articles. Car D&E rémunère ses équipes.


Derrière D&E se cachent des journalistes, des développeurs informatiques, des responsables communications, mais aussi des éditorialistes de passage. Tout ce petit monde travaille d'arrache-pied pour ramener de l'information fraîche, des points de vues tranchés, mais argumentés et autres gaudrioles à l'un des seuls médias en ligne complètement indépendant, à la ligne éditoriale libre, mais aussi en plein développement.


Alors, voilà, aujourd'hui, cher lecteur, on te demande un petit geste de pas grand-chose. Non, range ton portefeuille (bien que l'on accepte aussi les dons). Non, on te demande juste de désactiver ton bloqueur de pub (Ad-Block, AdThwart, Webmail Ad blocker, etc) le temps de ta navigation sur notre site ou de mettre une exception de blocage qui concerne D&E.


Le simple fait d'afficher les pubs sur notre site nous permet de rémunérer nos « incroyables » équipes. Promis, les publicités ne sont pas invasives ni agressives. On peut même les cacher si on veut (avec la petite croix dessus).


Ça nous ferait vraiment plaisir et ça permettrait qu'on s’achète notre table de ping-pong continue à écrire librement, à titiller les puissances en place, mais aussi à proposer d'autres pistes de réflexion sur des sujets habituellement traités par les médias subventionnés.


Un petit geste pour toi, mais un grand pas pour Décider & Entreprendre.


Merci à toi, ô lecteur de D&E. Et bonne lecture.

Lire les articles précédents :
Comment la sécurité sociale sacrifie la prise en charge du cancer

En France, la sécurité sociale est l'objet d'un mythe savamment entretenu par les pouvoirs publics. Avec le développement accéléré des...

Fermer