8900€ : le prix médian au mètre carré à Paris flambe

19 septembre 2017 Charlotte Charlier 0

L’envolée des prix de l’immobilier continue. Elle a atteint les 3,5% d’augmentation sur un an, en France métropolitaine. Des chiffres records, notamment en Ile-de-France, où le prix médian au mètre carré augmente encore. Flambée des prix parisiens pour l’immobilier La capitale atteint des chiffres toujours plus exorbitants, sur les prix médians au mètre carré. Situé à 8 580€/m2 en juillet selon la Chambre des notaires, il augmente encore pour passer à 8900€/m2 au mois de septembre. En grande couronne, une augmentation de 5 000 à 11 000 euros est prévue sur ce même mois. Record des mutations et des transactions Cette augmentation est liée à « une activité record sur douze mois avec près de 174 000 ventes de logements anciens de juin 2016 à mai 2017 », indique la Chambre des notaires. Des transactions en corrélation avec les 900 000 mutations, franchies en mai dernier. Une nouvelle hausse de 3% est prévue pour 2018, ce qui pousserait les prix de l’immobilier au plus haut. Une envolée des prix qui est bien partie pour durer. Une chose est sûre : les ménages français n’arriveront par à suivre cette flambée historique bien longtemps .

Ordonnances Travail : les éditeurs du Code du Travail doivent modifier 400 articles

15 septembre 2017 Adrien Pittore 0

Deux acteurs auxquels on ne pense pas forcément lors des débats sur la Loi travail, se retrouvent aujourd’hui pris dans un incroyable scénario. Les éditeurs Dalloz et LexisNexis, qui publient respectivement le « gros » livre rouge et son équivalant bleu, doivent modifier  » 400 articles sur les 11 000 que compte le Code du travail » avant fin septembre. Tout le monde est touché par les Ordonnances Travail Alors même que les Ordonnances Travail n’ont pas encore été ratifiées par le Parlement, elles modifient déjà les conditions de travail des français. En particulier les journalistes, les juristes et les rédacteurs. Chez Dalloz, la pression est à son maximum. La charge de travail pour ceux qui conçoivent le code du travail s’est considérablement alourdie ces derniers jours.  Les équipes rédactionnelles doivent modifier environ 400 articles avant la fin du mois. Quand les ordonnances seront effectives. Le but est de permettre aux juristes de commencer l’année 2017-2018 à jour. Guilhem Cros, directeur éditorial confie s’être engagé dans un « travail précaire car la structure peut être remise en cause » jusqu’à ce que les ordonnances définitives soient rendues publiques. La situation devient assez problématique chez Dalloz, où les rédacteurs accueillent chaque propos au sujet des Ordonnances Travail, avec […]

Industrie métallurgique : 100 000 postes à pourvoir chaque année jusqu’en 2025

13 septembre 2017 Adrien Pittore 0

D’après le Conseil National de l’Industrie, les embauches en France devraient « avoisiner les 100 000 par an jusqu’en 2020, 2025″. Avec des départs en retraite qui se multiplient, et une volonté de modernisation, les entreprises recherchent de jeunes profils avec de hauts-niveaux d’études. L’apprentissage semble être la voie rêvée pour les former, trop beau pour être vrai ? A l’heure où la désindustrialisation en France est devenue un marronnier, force est de constater que le domaine est en pleine expansion avec l’arrivée de nouvelles problématiques, comme l’écologie ou la robotisation. Les domaines de l’aéronautique, du ferroviaire, du transport naval ou encore de l’énergie sont ceux qui se développent le plus avec une tendance à dépendre de l’apprentissage. L’apprentissage, fausse bonne idée ? Ce nombre sorti par Hubert Mongon, délégué général de l’UIMM (voir ci-contre), n’est pas anodin. Il date de 2016. Un an plus tôt, la demande était déjà forte mais ne trouvait pas preneur. « Nos secteurs recherchent, ainsi, 3 800 spécialistes de l’usinage (usineurs, tourneurs, fraiseurs, décolleteurs, aléseurs), commentait Françoise Diard , responsable de l’Observatoire prospectif, paritaire et analytique des métiers et qualifications de la métallurgie. Mais aussi 6 800 techniciens en mécanique et maintenance. Ou encore des soudeurs (3 000 recrutements prévus […]

Forte poussée des dépenses de l’État durant les derniers mois de Hollande

7 juillet 2017 Redaction 0

La direction du Budget vient de publier la situation mensuelle budgétaire de l’État au 31 mai 2017. Cet exercice, qui clôture les derniers mois de François Hollande, illustre parfaitement les dérives des dernières semaines. Comme on le voit, la comparaison entre la somme des dépenses fin mai 2016 et fin mai 2017 envoie des signaux inquiétants. Les dépenses de personnel ont augmenté de 3,6% en un an, quand les dépenses de fonctionnement, à périmètre constant, flirte avec les 5% d’augmentation. Les dépenses d’intervention (les bonnes oeuvres du gouvernement Cazeneuve pour apaiser les esprits en période troublée) ont augmenté de 4%. Sur ces seuls postes, ce sont 5 milliards € qui sont partis en fumée en plus. Cette coquette somme devra être rattrapée pour tenir dans l’épure des 3%. Pour dissimuler la poussière sous le tapis, Cazeneuve a recouru aux grands moyens. Il a sabré les dépenses d’investissement et les prélèvements au bénéfice des collectivités. Là aussi, cet artifice aura ses limites et le gouvernement Philippe devra gérer une situation compliquée. Bref, ce n’est pas complètement la politique de la terre brûlée, mais Hollande n’en a quand même pas été très loin.

L’inflation, meilleure façon de lutter contre les inégalités de revenus

26 juin 2017 Redaction 0

L’INSEE vient de publier une note très instructive sur les effets de l’inflation. Elle montre que les classes aisées souffrent beaucoup plus du phénomène que les milieux populaires. À garder en mémoire quand on se souvient que l’Union Européenne s’est fixé un objectif annuel de 2%. Une hausse du niveau général des prix, quelle qu’en soit l’origine, a des effets différés sur le revenu disponible des ménages. Ces effets passent par trois canaux. D’abord, les salaires réagissent, en lien avec la revalorisation annuelle du Smic et les négociations salariales visant à préserver le pouvoir d’achat. Ensuite, les barèmes sociaux et fiscaux et certains revenus de remplacement sont revalorisés selon des critères légaux ou usuels d’indexation sur l’inflation. Le troisième canal résulte des décalages temporels induits par la législation française, puisque l’impôt payé en N+1 est relatif aux revenus perçus en N et certaines prestations perçues en N+2 sont conditionnées aux ressources perçues en N. L’analyse des effets d’un choc d’inflation sur le pouvoir d’achat des ménages jusqu’à deux ans après est réalisée avec le modèle de microsimulation Ines, sur des données représentatives de la population résidant en France métropolitaine en 2015. Deux ans après un choc d’un point d’inflation supplémentaire, […]

Retraites: le COR documente les privilèges des fonctionnaires

21 juin 2017 Redaction 0

Le rapport annuel du COR illustre avec éloquence les distorsions importantes dans les montants de retraites selon les catégories socio-professionnelles. Les fonctionnaires d’État apparaissent comme les très grands privilégiés du système. Pour ceux qui en doutaient encore, le COR vient d’illustrer avec force la façon dont notre système de retraites favorise les fonctionnaires d’État par rapport à toutes les autres catégories de population. Les fonctionnaires ont les retraites les plus élevées du système La retraite brute moyenne en France est de 1.380€, avec un fort différentiel hommes-femmes. Elle est de 1.730€ pour les hommes, et de 1.050€ pour les femmes. Ce différentiel selon le genre est toutefois moins large pour les carrières complètes. Cette moyenne cache d’importantes différences, allant de 1 à 5 selon les catégories socio-professionnelles. Ainsi, les non-salariés agricoles sont les moins bien lotis pour les carrière complètes, les commerçants pour les carrières toutes durées confondues. Leurs retraites sont inférieures à 1.000 euros€. A contrario, les catégories les plus favorisées sont les fonctionnaires d’État, avec des montants de pensions extrêmement élevés. Pour les carrières complètes, la pension moyenne brute des fonctionnaires civils d’État s’approche des 3.000€ mensuels (2.810€ exactement), quand les travailleurs indépendants stagnent autour du SMIC. Un […]

Mais où sont les emplois nouveaux du dernier trimestre?

14 juin 2017 Redaction 0

L’INSEE a annoncé la création de 90.000 emplois nouveaux au premier trimestre. Mais de quels emplois s’agit-il? Comme on le voit, les emplois nouveaux sont essentiellement créés dans les services aux entreprises. Sur 90.000 emplois, ce secteur représente 38.000 emplois, soit plus de 40%. Cette catégorie regroupe les postes et télécommunications, les conseils et assistance, les services opérationnels et la recherche et développement. On notera que, sur un an, ce regroupement de secteurs bénéficie de 150.000 créations d’emplois, dont les deux tiers en intérim. Les créations d’emploi sont donc fortement marquées par la précarité. Un autre secteur où l’emploi se développe est celui de l’hébergement et de la restauration. Lié au tourisme, ce l’hébergement a représenté 15% des créations d’emplois au premier trimestre. Certains secteurs confirment toutefois leur perte de vitesse. C’est le cas du secteur de l’énergie, de l’eau et des déchets, qui perd 3.300 emplois en trois mois. D’une façon générale, l’industrie est en position difficile, sauf l’industrie agro-alimentaire. Le phénomène est notamment marqué dans les biens d’équipement. Autrement dit, la France poursuit sa mutation économique en profondeur, avec une désindustrialisation qui continue, et une précarisation de la main-d’oeuvre nouvelle.

Le nombre de mutuelles a baissé de 10% en un an

30 mai 2017 Redaction 0

Le secteur des mutuelles, en France, au-delà des polémiques ponctuelles, connaît un mouvement de concentration systémique. Il reste en France moins de 450 mutuelles, dont un peu plus de 300 seulement disposent de leur indépendance financière. La lecture du dernier rapport annuel de l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (ACPR) le confirme. Source: rapport annuel 2016 ACPR Un secteur en concentration permanente Comme l’indique clairement ce tableau, le secteur de l’assurance, qui appartient à la sphère de l’économie financière, est en concentration permanente. 56 organismes d’assurance ont disparu en 2016, sur un total de 902 en 2015. Le rythme des concentrations est donc de 5% par an environ. Mais… 80% de cette concentration a lieu dans le secteur mutualiste. Celles-ci étaient près de 500 en 2015. Elles sont désormais moins de 450. Certes, elles représentent encore une bonne moitié des acteurs du secteur. Mais l’accélération de leur disparition devrait durablement les « minorer ». Le secteur mutualiste, partie intégrante de l’économie sociale et solidaire, présente une particularité originale: il distingue les « mutuelles de plein droit » et les « substituées ». Lorsque ces dernières ne remplissent pas les conditions réglementaires pour effectuer par des opérations d’assurance, elles se « substituent » en s’adossent à une mutuelle […]

L’INSEE projette 32 millions d’actifs en 2070, contre 30 millions aujourd’hui

9 mai 2017 Redaction 0

L’INSEE vient de projeter la situation des actifs en 2070. Pour l’institut public, l’augmentation du nombre d’actifs dans les cinquante prochaines années devrait être faible. Une hausse moins soutenue du nombre d’actifs Selon le scénario central des nouvelles projections de l’Insee, la population active continuerait d’augmenter jusqu’en 2070 mais de manière nettement moins soutenue que durant les dernières décennies. Le nombre d’actifs atteindrait 31,1 millions en 2040 puis 32,1 millions en 2070, en hausse de 2,5 millions par rapport à 2015. Ces projections de population active s’appuient sur les nouvelles projections démographiques de l’Insee et sur des estimations tendancielles de taux d’activité, qui prennent en compte l’impact des réformes des retraites votées jusqu’en 2014 sur l’activité des plus de 55 ans. Le ralentissement attendu de la population active tendancielle est lié au vieillissement de la population : la forte hausse du nombre de personnes de 70 ans ou plus contribue à la baisse du taux d’activité des 15 ans ou plus, alors que le taux d’activité des personnes de 15 à 64 ans s’accroîtrait. Du fait de la croissance de la population âgée, il n’y aurait plus que 1,4 actif pour un inactif de 60 ans ou plus en 2070, contre 1,9 en 2015. Les variantes envisagées sur le […]

Ça va mieux! Hollande termine son mandat avec un chômage record

26 avril 2017 Redaction 0

Ça va mieux, qu’il disait! La preuve: les derniers chiffres du chômage, l’ultime réussite de François Hollande… Demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi en mars 2017 Fin mars 2017, en France métropolitaine, le nombre de demandeurs d’emploi tenus de rechercher un emploi et sans activité (catégorie A) s’établit à 3 508 100. Ce nombre augmente sur trois mois de 1,2 % (soit +41 000 personnes) ; il progresse de 1,3 % sur un mois (+43 700 personnes) et recule de 0,9 % sur un an (–31 900 personnes). Sur trois mois, ce nombre augmente de 0,8 % pour les moins de 25 ans, de 1,1 % pour ceux âgés de 25 à 49 ans et de 1,7 % pour ceux âgés de 50 ans au plus. Entre fin février et fin mars 2017, le nombre de demandeurs d’emploi qui ont basculé des catégories B et C vers la catégorie A est inhabituellement élevé, ce qui contribue à la hausse du nombre de demandeurs d’emploi dans cette dernière catégorie. Fin mars 2017, le nombre de demandeurs d’emploi tenus de rechercher un emploi et ayant exercé une activité réduite dans le mois diminue pour la catégorie B (78 heures ou moins travaillées dans le mois) de 9 100 personnes […]

1 2 3 4 11