Les pensées de Brigitte Macron VI, par Charlotte Dareau

13 septembre 2018 Redaction 0

Nous publions aujourd’hui le sixième chapitre de nos pensées junoniennes, exercice pastiche traitant avec humour du rôle de la première dame. Mon Dieu, Mon Dieu, Mon Dieu !!!! On ne reconnaît plus notre pays : une professeur de 37 ans mise en examen en août pour avoir eu des relations intimes avec cinq de ses élèves de 15 ans. Non, mais quel horreur ! Cinq ! Vous vous rendez compte ! Un peu gourmande, la collègue… Cinq élèves, à Marseille, et en lycée professionnel en plus, mais à quoi pensait-elle, cette écervelée ? En voilà encore une qui ne croit pas à l’Amouuuur : un seul élève lui aurait largement suffi, elle aurait pu changer toutes ses perspectives de vie. Regardez-moi et fiez-vous en à mon expérience : elle n’aurait même pas eu d’ennuis et les gens auraient trouvé cela follement romantique… A moins que l’époque n’ait changé ? Cinq élèves, c’est un sixième de ses effectifs de classe, elle est gonflée quand même. On ne peut vraiment plus avoir confiance dans ces professeurs de l’Education Nationale : mais que fait notre ami Blanquer ? En même temps, quand on voit le Pape attaqué pour homophobie quand il dénonce les prêtres pédophiles, il y a de quoi être un peu déboussolé : […]

Chronique junonienne IX : Brigitte au chocolat, par Charlotte Dareau

23 avril 2018 Redaction 2

Nous publions aujourd’hui le neuvième chapitre de nos chroniques junoniennes, exercice pastiche traitant avec humour du rôle de la première dame. Mes mignons, C’est trop fort, ils abusent là, s’attaquer à la chocolaterie de Ma famille, ils poussent vraiment le bouchon trop loin ! Figurez-vous que depuis jeudi dernier, les cheminots ont mis un piquet de grève devant la boutique des parents à Amiens, enfin, celle de mon frère maintenant. 5 générations de Trogneux, c’est sûr que cela en impose à ces gens qui ne sont « rien » comme dit toujours Manu. Mais ce n’est pas fair-play du tout. Ils terrorisent notre personnel qui n’en peut mais, ils les obligent à fermer la boutique- et on perd de la clientèle- et en plus ils s’imaginent qu’avec leurs « Brigitte avec nous », je vais avoir envie d’intercéder pour eux auprès de Manu, ou d’Elisabeth. Mais Ils se fourent le doigt dans la brioche aux pépites de chocolat ! J’irais même plus loin : ils hallucinent du macaron, ces gens-là ! Passe encore qu’il y ait parfois des moments un peu tendus au Touquet, devant la maison des parents – que Manu a si bien retapée avec tout l’argent qu’il a gagné chez ces banquiers au nom allemand, […]

Brigitte Macron , toute la magie de l’Orient, once again, par Charlotte Dareau

15 mars 2018 Redaction 1

Nous publions aujourd’hui le huitième chapitre de nos chroniques junoniennes, exercice pastiche traitant avec humour du rôle de la première dame. Après la Chine, voici que nos Dieux ont déployé leurs fastes en Inde, autre pays des Dieux. Tous mes collègues chroniqueurs ont fait le rapprochement, un peu naïvement sans doute : la visite en Inde serait la suite logique de la visite de janvier dernier en Chine. Je dis « naïvement » parce qu’en réalité, tout est fait pour qu’ils fassent justement ce rapprochement et que les foules éblouies voient la splendide continuité de la ligne jupitérienne  : « Jupiter et Junon découvrent l’Orient et ses merveilles, et éblouissent la planète entière », voilà le pitch, le storytelling, comme on dit de nos jours. Nous ne sommes plus dans le domaine des relations internationales, ni même de la politique, à moins que l’on ne conserve que la partie politique-spectacle… La machine olympienne est désormais bien rodée. Le prétexte officiel au déplacement est toujours économique bien sûr, des contrats, des échanges et des petits accords, car cela fait plus sérieux, mais les visites d’Etat de Jupiter sont en fait là pour nous  donner à voir une mythologie- « en marche » bien évidemment- et tous les chroniqueurs – […]

Les pensées de Brigitte Macron V, par Charlotte Dareau

6 mars 2018 Redaction 1

Nous publions aujourd’hui le cinquième chapitre de nos pensées junoniennes, exercice pastiche traitant avec humour du rôle de la première dame. Mes ptits loups, Il m’épate, il m’épate, mon petit chéri : c’est une vraie bête de scène. Cela fait longtemps que je le sais, mais il m’épate encore après toutes ces années ! Il a scotché tout le monde, jeudi dernier à l’Elysée en prenant le rôle du narrateur de Pierre et le Loup lors de la petite sauterie musicale que nous organisons tous les deux mois à la Maison. C’est mon petit « Jeudi » à moi, je me sens alors très Madame Verdurin, ce qui est plus flatteur que la Bovary, entre nous soit dit. D’ailleurs où est mon Proust, pour raconter toutes ces soirées ? Je n’avais rien fait d’extravagant pour l’occasion, une réception toute simple, sans chichis, et j’avais mis une tenue de tous les jours, chic et décontractée, pour mettre tout le monde à l’aise. C’est aussi que je prépare mes valises pour le voyage officiel en Inde à la fin de la semaine, alors toute ma garde-robe est un peu chamboulée d’ici là. Il faudra d’ailleurs que je dissuade Emmanuel de faire comme les Trudeau, on a vu […]

Les pensées de Brigitte Macron IV, par Charlotte Dareau

1 mars 2018 Redaction 0

Nous publions aujourd’hui le quatrième chapitre de nos pensées junoniennes, exercice pastiche traitant avec humour du rôle de la première dame. Mes ptits lapins, Trop contente ! Manu me gâte : le printemps arrive bientôt et je vais avoir un potager ; en plus, il sera à la Lanterne !!! Trop de chance… J’adore Versailles, c’est à deux pas d’ici et j’ai trop l’impression de me plonger dans les bouquins que j’aime : Sévigné, Racine, St Simon, Choderlos de Laclos. Il faudrait d’ailleurs trouver un auteur de ce genre pour raconter notre vie à l’Elysée ! Penser à en parler à Tristan et Pierre-Olivier… J’ai pleins d’idées géniales pour le potager mais je crains de ne pas avoir assez de place car il s’agit de fournir Guillaume pour les repas et les en-cas ici, ça fait du volume… Bon, au pire, il suffira de déplacer les grilles et on prendra un peu de surface dans le parc du château : il en restera suffisamment pour tous ces gens qui ne sont rien et qui ne font que se balader. Je vais planter plein de trucs verts bons à manger, des salades, des brocolis, du kale, du tofu, du quinoa, du kimchi, des lentilles et pleins d’autres trucs […]

Brigitte Macron : tapisserie, décoration et potager, notre déesse s’embourgeoise… par Charlotte Dareau

27 février 2018 Redaction 2

Nous publions aujourd’hui le septième chapitre de nos chroniques junoniennes, exercice pastiche traitant avec humour du rôle de la première dame. Plus d’un mois s’est écoulé sans chronique junonienne et cette chère Junon me rappelle vertement à l’ordre : le service de sa majesté impose davantage de régularité et d’exhaustivité dans la compilation de son règne autant éphémère que trépidant, non mais ! Telle Pénélope, – ou plutôt Mathilde, reine de son état, car c’est sa tapisserie qui fait l’objet actuel des attentions de Junon : on l’a voit ici s’interroger devant l’œuvre exposée à Bayeux  «  mais comment doit-on s’y prendre pour broder l’épopée jupitérienne intégrale ? » ; telle Mathilde donc, je me remets à mon ouvrage, en me cantonnant cependant au papier et à la plume, laines et aiguilles remisées dans mon panier à ouvrage. Mais on sent bien notre déesse tentée de s’y mettre : n’est-elle pas douée pour tout ce qu’elle touche et son Jupiter pourrait s’avérer un Conquérant plus redoutable que Guillaume : tremblez Godons ! Le message jupitérien sortira complètement du subliminal avec pareil projet. Règne trépidant, voire infernal : notre Junon vit à un tel rythme qu’elle pourrait lasser le plus patient des chroniqueurs, sans parler de ses lecteurs : Tunisie, Sénégal, voyages en […]

Les pensées de Brigitte Macron III, par Charlotte Dareau

26 janvier 2018 Redaction 1

Nous publions aujourd’hui le troisième chapitre de nos pensées junoniennes, exercice pastiche traitant avec humour du rôle de la première dame. Mes ptits choux, Je peux bien vous le dire, la vie sur l’Olympe n’est pas drôle tous les jours. Je suis hyper-déçue : je viens d’apprendre ce matin que, finalement, je ne pourrais pas aller aux obsèques de Paul Bocuse à Lyon ce vendredi. Je m’en faisais une fête, le noir et blanc me vont si bien ; Yuang Meng m’a tout de suite reconnue dès ma première visite, grâce à mes couleurs fétiches. Et puis j’ai enfin le manteau Balmain noir qui manquait à ma panoplie. C’était la bonne occasion pour l’étrenner. J’aime bien les enterrements, je sens que je peux y donner toute ma mesure pour que les gens sentent que Manu et moi, nous les aimons très fort ; on se sent toute chose, submergée par l’émotion et tout et tout. J’ai bien vu que nous avions frappé très fort avec Johnny en décembre, et tout le monde, cette semaine, a dit que Bocuse et Johnny, c’était pareil dans l’esprit des Français. Il fallait absolument que j’y aille, les Français m’attendaient. Eh bien non, m’ont dit Tristan et Pierre-Olivier, […]

Brigitte Macron, la biographie de Junon revisitée, par Charlotte Dareau

24 janvier 2018 Redaction 4

Nous publions aujourd’hui le sixième chapitre de nos chroniques junoniennes, exercice pastiche traitant avec humour du rôle de la première dame. L’appel lancinant et hypnotisant de la librairie a été le plus fort et je dois confesser que j’ai honteusement cédé vendredi dernier,  devant la pile de livres, illustrés d’un magnifique portrait de notre Junon nationale : j’ai acheté – et lu, en une soirée – l’opuscule signé d’une journaliste davantage habituée aux scoops people qu’au travail journalistique de longue haleine. L’Olympe trouve ses historiographes où il peut mais il faut saluer l’initiative. A ma décharge, il faut dire que je me sentais tenue à mes nouveaux devoirs de chroniqueuse des hauts faits de l’Olympe : cette chronique ne pouvait manquer de relater un tel ouvrage. Vous voudrez bien alors avoir de l’indulgence – contrairement à mes proches qui se sont largement gaussés- pour le niveau de mes lectures qui se sont momentanément éloignées de mes sources habituelles. Promis, je ne recommencerai plus. Avec cet ouvrage, nous entrons dans l’ère du récit mythologique, récit des origines bien sûr, récit explicatif de notre cosmogonie nouvellement installée.  Cette journaliste, sans peut-être le savoir, se place tout de suite dans les pas d’Homère et de […]

Les pensées de Brigitte Macron II, par Charlotte Dareau

15 janvier 2018 Redaction 1

Nous publions aujourd’hui le deuxième chapitre de nos pensées junoniennes, exercice pastiche traitant avec humour du rôle de la première dame. Mes petits amours, J’ai trop honte ! C’est du sabotage, c’est inadmissible ! Je suis au bord de la crise de nerfs, j’en pleurerais presque : que je vous explique. … Avant les dernières vacances scolaires, mon petit Emmanuel n’était pas content de la coiffeuse-maquilleuse qui s’occupait de sa raie bien propre et de sa mise en teint – enfin, là pour être parfaitement honnête, c’est moi qui n’était pas contente parce qu’elle lui faisait quasiment du gringue, genre « je me penche sur lui avec décolleté plongeant, je laisse glisser ma main sur sa joue ou dans ses cheveux, et patati et patata », bref, vous voyez ce que je veux dire…En plus, elle demandait des sommes folles ; je n’aurais pas pu m’acheter le manteau Balmain en noir ( je ne l’aie qu’en blanc et en marine, et en rouge ; vous comprenez, il fallait que je complète la gamme, surtout quand il y a des voyages officiels, je n’ai pas assez de 6 manteaux sur 3 jours). Charlotte Dareau est contributrice sous pseudonyme. Eh bien, ces andouilles des services de l’Elysée n’ont rien […]

Brigitte Macron en Chine : quand Junon s’aventure dans l’Empire du Milieu, par Charlotte Dareau

12 janvier 2018 Redaction 2

Nous publions aujourd’hui le cinquième chapitre de nos critiques junoniennes, exercice pastiche traitant avec humour du rôle de la première dame. L’Olympe, en grandes pompes comme toujours, a pris en ce début d’année, la Route de la Soie jusqu’à la capitale de l’Empire du Milieu et il faudra désormais imaginer notre couple jupitérien avec des yeux bridés, l’accent oriental, et l’esprit Ying et Yang du noir et blanc ( ce panda les poursuit, comme dirait Jérôme Commandeur). Dans notre puits d’ignorance occidental, nous n’avions pas vu que Jupiter était en fait doté d’un prédicat, resté inconnu depuis l’Antiquité. Notre petit Jupiter à nous est en effet connu en Chine comme Ma-ke Long, c’est-à-dire « le cheval vainc le dragon ». Junon a bien eu raison de se mettre très vite au chinois et de laisser tomber le latin, sans même parler du grec ; l’épisode panda était en fait un entraînement à la pratique du mandarin. Cette nouvelle titulature divine est de bon augure pour notre diplomatie dans l’Empire du Milieu : enfin nous aurions trouvé un moyen de vaincre ce fichu dragon qui, jusqu’alors semblait invincible. Ce nom prédestiné de Jupiter explique sans doute aussi la raison du don d’un cheval de la […]

1 2