Pressé par sa base, Laurent Berger (CFDT) peut-il éviter une issue à la Mailly ?

4 octobre 2017 Mickaël Ciccotelli 0

Hier, devant « plus de 10000 » représentants CFDT du personnel de diverses entreprises, Laurent Berger, le secrétaire général de la centrale, a réaffirmé qu’il n’entendait pas l’engager dans le combat contre les ordonnances Travail. Une détermination qui, si elle semble sans faille, pourrait toutefois rapidement se heurter à la dure réalité des souhaits exprimés par la base cédétiste. Richelieu contre baskets Assumant plus que jamais sa préférence pour le syndicalisme modéré, Laurent Berger a appelé ses troupes à ne pas battre le pavé aux côtés de la CGT, de Solidaires et de la CFE-CGC afin de protester contre la réforme du Code du Travail. Il a en effet estimé que cette méthode d’action était contre-productive : « Je comprends l’envie de certains d’enfiler les baskets, mais pour quelle efficacité ? Ne donnons pas d’arguments au gouvernement pour nous ranger sur les rayons du vieux monde ». La question demeure, certes, posée de savoir si, pour un dirigeant syndical, les richelieu sont toujours plus efficaces que les baskets… Quoi qu’il en soit, dans une interview donnée à Challenges, M. Berger a précisé sa pensée, jugeant que les manifestations de rues peuvent affaiblir le mouvement syndical : « Je suis persuadé que faire des manifestations où il […]

Mobilisation contre les ordonnances : vers une déflagration sociale ?

12 septembre 2017 Mickaël Ciccotelli 0

Aujourd’hui, mardi 12 septembre, les salariés français sont appelés par la CGT, Solidaires et la FSU, à se mettre en grève et à manifester contre les ordonnances portant réforme du Code du Travail. Que cette journée de mobilisation en vienne ou non à être qualifiée de « réussie », elle a toutes les chances d’être la première manche d’un long bras de fer social. Une première journée de mobilisation La CGT, Solidaires et la FSU sonnent donc le tocsin de la mobilisation sociale. S’opposant à la réforme du Code du Travail promue par le gouvernement, les trois confédérations syndicales invitent les salariés à se mettre en grève et à battre le pavé. Si les dirigeants de FO, de la CFDT, de la CFTC et de la CFE-CGC ne s’associent pas à ce mot d’ordre, il faut néanmoins s’attendre à ce que des militants issus de ces organisations le fassent. Ainsi, une bonne moitié des fédérations et des unions départementales de Force Ouvrière a décidé de faire sa rentrée sociale aujourd’hui. Dans ces conditions, il faut s’attendre à ce que les défilés soient moins monocolores et plus fournis qu’on ne pouvait l’imaginer il y a encore une dizaine de jours. Certes, le pays […]

Mounir Mahjoubi annonce la hausse de la taxe à la revente des entreprises

12 septembre 2017 Adrien Pittore 1

Bruno Le Maire et Mounir Mahjoubi étaient en déplacement en Israël du 5 au 7 septembre pour vanter les progrès français dans le numérique, tout en s’inspirant des idées israéliennes pour développer la « French Tech ». Au détour d’une conversation, Mounir Mahjoubi a annoncé une mesure forte sur la revente d’entreprises.   Mais au détour d’une citation, Mounir Mahjoubi, secrétaire d’Etat à l’innovation a d’ores et déjà annoncé la mise en place « d’une fiscalité plus claire et unique lors de la revente d’une entreprise. La taxe s’élèvera à 30%. » Un coup dur pour l’investissement en France à l’heure où ce taux est à 15%. Mais cette mesure pourrait servir à financer la création d’entreprises. Mounir Mahjoubi ajoute que « ce nouveau taux sera stable pour plusieurs années. » Taxer la revente d’entreprises pour doper leur création ? Ces rencontres étaient aussi l’occasion de promouvoir la coopération économique entre la France et Israël. Un accord sur le renforcement du fonds d’investissement commun entre la France et Israël (environ 10 Milliards d’euros) a été signé. « Israël est le prolongement du 19e arrondissement de Paris. » Mounir Mahjoubi Secrétaire d’Etat à l’innovation Cet accord va-t-il vraiment pouvoir doper le nombre de créations d’entreprises en France, surtout si les reventes […]

Ordonnances : le réveil brutal des troupes de FO (et de Jean-Claude Mailly)

6 septembre 2017 Mickaël Ciccotelli 0

Pas plus tard qu’hier, nous évoquions les forts remous que les positions conciliantes de Jean-Claude Mailly à l’égard des ordonnances de réforme du Code du Travail engendrent au sein de Force Ouvrière (FO). Entre hier et ce matin, la contestation interne s’est encore amplifiée du côté des fédérations du secteur privé. Un seul soutien : la FGTA-FO Pour l’instant, le secrétaire général de FO ne peut compter que sur un seul soutien de fédération issue du secteur privé : celui de la FGTA, la fédération – certes, importante – de l’agriculture et de l’agroalimentaire, dirigée par Dejan Terglav. Considérée en interne et à l’extérieur comme une organisation modérée, la FGTA s’était mobilisée contre la loi El Khomri mais n’avait pas fait partie, loin s’en faut, des fédérations FO les plus en pointe du mouvement social de l’année dernière. Dans ces conditions, le soutien de Dejan Terglav à Jean-Claude Mailly n’étonne guère les militants FO et les observateurs de la vie paritaire. La chimie et le spectacle, opposants prévisibles Comme nous le jugions très probable dès hier, la fédération de la chimie – l’une des grosses écuries de FO – et celle du spectacle, ont adopté des prises de position critiques voire très […]

Ordonnances : Jean-Claude Mailly (FO) de plus en plus contesté en interne

5 septembre 2017 Mickaël Ciccotelli 0

Présentées par le gouvernement jeudi dernier, les ordonnances portant réforme du Code du Travail n’ont pas fini de faire parler d’elles. Si le gouvernement comptait sur l’acceptation de sa réforme par Jean-Claude Mailly, le patron de FO, pour éviter une levée de boucliers syndicale, le pari apparaît de plus en plus risqué. En interne, la posture trop réformiste du secrétaire général de FO passe mal. Contestations fédérales Au sein de Force Ouvrière, c’est dès la fin de la semaine dernière que la position conciliante de Jean-Claude Mailly vis-à-vis de l’éxecutif a commencé à faire des vagues. Comme nous l’évoquions vendredi, prenant le contre-pied des déclarations du secrétaire général de leur organisation, les responsables de la fédération FO du transport ont appelé à la mobilisation le 12 septembre prochain, aux côtés de la CGT et de Solidaires. Cette désobéissance a fait des émules puisque d’autres fédérations en sont elles aussi venues à critiquer ouvertement les ordonnances et, par conséquent, de manière à peine plus voilée, la position de M. Mailly. Il s’agit notamment de la fédération de l’énergie et de celle de l’action sociale. Très hostiles à la loi Travail, la fédération du spectacle ou celle de la chimie pourraient suivre. De la même […]

Le plaidoyer du Medef pour « l’amélioration » des relations entre les entreprises et l’URSSAF

4 septembre 2017 Mickaël Ciccotelli 1

Dans un rapport publié le 18 juillet dernier, le haut conseil du financement de la protection sociale s’est saisi de la question des relations entre les entreprises et les organismes de protection sociale – URSSAF en tête. Se félicitant de cette initiative, le Medef en a profité pour réaffirmer ses propositions visant à « l’amélioration » de ces relations parfois difficiles. Une initiative circonstanciée Le rapport du haut conseil du financement de la protection sociale (HCFi-PS) – organismé présidé, rappelons-le, par Murielle Elbaum – tombe particulièrement bien. Le thème des relations entre les entreprises et les organismes de protection sociale s’articule en effet on ne peut mieux avec la promesse de favoriser l’activité des entreprises maintes fois faite par Emmanuel Macron durant la campagne électorale et encore réaffirmée par le Premier ministre Edouard Philippe jeudi dernier à l’occasion de la présentation des ordonnances travail. Entre autres orientations allant dans ce sens, l’exécutif entend notamment simplifier la vie des entrepreneurs, en allégeant le poids de leurs tâches administratives et en instaurant un « droit à l’erreur » quant au respect de leurs obligations dans ce domaine. L’intérêt du Medef Autant dire d’emblée qu’un tel agenda n’est pas pour déplaire au Medef. Dans un commentaire du rapport […]

Ordonnances : patronat qui rit, syndicats désunis

1 septembre 2017 Mickaël Ciccotelli 2

A l’occasion de la présentation, hier, par le Premier ministre Edouard Philippe et la ministre du Travail Muriel Pénicaud, des ordonnances portant réforme du Code du Travail, les réactions des dirigeants des organisations patronales et syndicales ont été – qui s’en étonnera ? – très contrastées. Alors qu’à l’unisson, le patronat se frotte les mains, les syndicats de salariés affichent leurs divergences. Un patronat pleinement satisfait Les représentants du patronat français ne boudaient pas leur plaisir hier. Exprimant, une fois n’est pas coutume, des idées relativement proches, ils ont clairement fait savoir que les textes gouvernementaux leur convenaient tout à fait. Ainsi, lors d’un point presse réalisé au siège du Medef, Pierre Gattaz s’est félicité du contenu des ordonnances : « Il nous semble que cette réforme par ordonnances est une première étape importante dans la construction d’un droit du travail en phase avec la réalité quotidienne de nos entreprises ». Partant de là, il a assuré que « le Medef, bien sûr, est prêt à jouer le jeu ». Tout aussi enthousiaste, l’U2P – ex-UPA et ex-UNAPL réunies – a d’emblée fait savoir, par la voix de son président Alain Griset, qu’elle était « pleinement satisfaite » par la réforme à venir du Code du […]

Un été en Grèce: suivez notre dossier spécial du mois d’août

7 août 2017 Eric Verhaeghe 0

Durant le mois d’août, Décider & Entreprendre consacre un dossier spécial à la Grèce. Retrouvez-nous chaque jour, avec des vidéos, des interviews et des articles sur ce qu’est la Grèce aujourd’hui… et son avenir dans l’Europe. La Grèce a beaucoup occupé l’Europe ces dernières années, sans qu’aucune des questions de fond liée à la crise grecque n’ait jamais pu être clairement posée. Ces questions ne sont pas seulement économiques, mais politiques. Elles portent sur l’appartenance de la Grèce à l’espace européen lui-même. La Grèce, cet étrange pays européen Pour beaucoup de Français, la Grèce contemporaine est l’héritière directe de la Grèce antique comme si, entre Socrate et Tsipras, il existait une continuité évidente. La réalité est pourtant très différente. Depuis le 4è siècle après Jésus-Christ et l’édification d’un empire romain dont Constantinople est devenue la capitale, l’hellénité s’est déplacée d’Athènes à l’actuelle Turquie, où vivait une très importante population grecque. Depuis lors, la « nature » de la Grèce a beaucoup changé. Le pays a subi de nombreuses vagues de peuplements dont l’actuelle crise des réfugiés n’est qu’un épisode au fond assez banal. Au vingtième siècle, la Grèce a subi un véritable traumatisme démographique avec la Grande Catastrophe des années 20. La […]

La technostructure étrangle le RSI façon anaconda

1 août 2017 Eric Verhaeghe 0

La réforme du RSI comment à se dessiner: elle devrait être lente et essentiellement tournée vers une étatisation complète du système, sans se prendre en compte les besoins des entrepreneurs. La ministre de la Santé a annoncé récemment la mise en place d’une mission d’inspection chargée de préparer la réforme du RSI. Le moins que l’on puisse dire est que le résultat sera pire que le mal. La technostructure compte achever sa grande oeuvre de mise en place d’un système universel, façon anaconda, c’est-à-dire par étouffement progressif. Comment l’anaconda administratif va étrangler les entrepreneurs On doit aux représentants de la CFTC du RSI une meilleure compréhension du dispositif qui se met en place autour de l’inspecteur général Giorgi, qui oeuvrera aux côtés d’autres inspecteurs généraux: Cécile KERENFLEC’H et Jérôme THOMAS, de l’inspection générale des finances (qui fut cadre dirigeant au RSI…), et Nicolas AMAR, de l’IGAS. La mission vise à supprimer la gestion autonome du RSI… Elle se donne jusqu’à fin août pour concevoir le chemin à suivre, et commencera la mise à exécution de son plan en septembre. Quels axes de restructuration? La mission d’inspection compte travailler sur des sujets qui raviront les entrepreneurs. Le premier porte sur la réforme du […]

Quand la France Insoumise défend les magouilles syndicales

13 juillet 2017 Eric Verhaeghe 4

La France Insoumise vient de donner l’exemple de son approche ahurissante des dossiers sociaux (avec ses postures post-marxistes déconnectées de la réalité). Le débat à l’Assemblée Nationale sur l’article 2 de la loi d’habilitation a ainsi donné lieu à une sortie mal avisée d’Alexis Corbière sur le chèque syndical, où l’on mesure toute la propension des mélenchonistes pour les magouilles syndicales. Les ordonnances sur le code du travail ont un mérite: elles abordent des sujets maintenus tabou jusqu’ici, comme le chèque syndical. Cette invention de Claude Bébéar, alors président d’Axa, visait à structurer le dialogue social en abondant le salaire par un montant équivalent à une cotisation syndicale. Libre au salarié de choisir le syndicat qu’il souhaite ainsi soutenir. Dans l’esprit d’un Bébéar, il s’agissait d’encourager l’engagement syndical et de favoriser l’adhésion aux organisations. Les enjeux étaient bien connus: plutôt que d’avoir des syndicats croupions financés par des détournements de fonds ou des pratiques régulièrement contestées (notamment dans des comités d’entreprise comme Air France, EDF ou  la SNCF), mieux valaient des syndicats financés de façon transparente et au service d’une cause commune. La France Insoumise et les magouilles syndicales Selon un contresens complet dont seule la France Insoumise à le […]

1 3 4 5 6 7 13