Comment Macron s’est aussi enlisé dans le dossier Notre-Dames-des-Landes

13 décembre 2017 Adrien Pittore 0

Le rapport des médiateurs sera remis à 11h30 ce mercredi 13 décembre. Pas sûr pour autant qu’il puisse sortir Emmanuel Macron de la situation épineuse dans laquelle son absence de décision l’a plongé. « Il s’est engagé à faire cet aéroport… », @JCTaugourdeau renvoie @EmmanuelMacron à ses promesses de campagne et demande l’évacuation de la #ZAD #NDDL #DirectAN pic.twitter.com/56WQxV9mkZ — LCP (@LCP) 12 décembre 2017 Un véritable bourbier dont personne n’arrive à se dépêtrer. Voilà comment on pourrait qualifier le dossier de Notre-Dames-des-Landes. Cela fait près de 50 ans que la classe politique se casse les dents dessus. Et Emmanuel Macron, malgré son envie tenace de se démarquer de ses prédécesseurs, n’y échappe pas non plus. L’attentisme macronien taclé L’absence de prise de position d’Emmanuel Macron passe de plus en plus mal. Ce mardi après-midi, cette question a évidemment été débattue dans l’hémicycle. C’est Jean-Charles Taugourdeau, député LR de la 3e circonscription de Maine-et-Loire qui a dégainé le premier. L’Etat a lâché ses élus régionaux, départementaux et municipaux de gauche comme de droite. Cette accumulation d’imprévoyance, d’erreurs de calcul politiciens et pire, de non-choix ont amené l’Etat à l’état de non-droit. Les ZAD, zone d’aménagement différées sont devenues illégalement des ZAD, zones […]

Le directeur de cabinet du ministère de la Santé sur le point de quitter le navire

13 décembre 2017 Charlotte Charlier 1

Nommé en mai dernier directeur de cabinet du ministère des Solidarités et de la Santé, Gilles de Margerie serait sur le point de quitter le ministère, rapporte La Lettre de l’Expansion. Après le cas des conseillers de cabinet ministériels épuisés par la réduction drastique des effectifs, le ministère de la Santé semble remué. Agnès Buzyn avait choisi un assureur pour endosser le rôle de directeur de cabinet du ministère de la Santé. Gilles de Margerie, ancien inspecteur des finances, avait quitté ses fonctions de dirigeant d’Humanis pour se consacrer à son nouveau poste au sein du ministère. Mais ses relations avec la ministre de la Santé se seraient quelques peu dégradées au fil des mois, ce qui expliquerait qu’il soit sur le départ. Du changement au ministère de la Santé Leurs profils se complétaient pourtant bien. Agnès Buzyn, professeure de médecine, et Gilles de Margerie, dirigeant du troisième groupe de protection sociale français au profil plus financier, auraient entretenu des relations compliquées depuis la prise fonction de ce dernier. L’actuel directeur de cabinet serait d’ailleurs sur le point de quitter son poste au ministère. Du changement est donc à prévoir très prochainement à la tête du cabinet. Après l’annonce d’Emmanuel Macron […]

Réforme de l’objet social des entreprises, Gattaz craint d’ouvrir la boite de Pandore

13 décembre 2017 Adrien Pittore 1

Et si la notion même d’entreprise se voyait complètement repensée ? C’est en tous cas ce vers quoi Bruno Le Maire semble tendre avec sa loi PACTE (Plan d’action pour la croissance et la transformation des entreprises). Dans les grandes lignes, il veut obliger les sociétés à intégrer de nouvelles exigences sociales, sociétales et environnementales. Serait-ce l’arrivée de nouvelles contraintes pour les entreprises et les employeurs qui pointeraient le bout de leur nez ? Pas impossible surtout que Bruno Le Maire évoque son projet de loi PACTE signifiant Plan d’action pour la croissance et la transformation des entreprises. Dans la version officielle, le ministre de l’Economie et des Finances veut simplifier la vie des TPE et PME tout en les aidant à se développer. Seulement, ce projet contient aussi tout un certain nombre de nouvelles contraintes qui ne devraient pas plus plaire à ces entreprises qu’aux entrepreneurs. Permettre à nos entreprises d’innover, se transformer, grandir et créer des emplois Voici donc les objectifs de ce nouveau projet de loi présenté par le gouvernement. Sur la page internet dédiée à ce projet, il est annoncé que les chiffres de la création d’entreprises en France sont plutôt bons mais qu’ils sont moins […]

Guerre des transports : le Gouvernement condamne Uber

11 décembre 2017 Adrien Pittore 7

Encore une fois, le Gouvernement plie face aux lobbys, ignorant les requêtes des consommateurs en bout de chaîne, et tuant des initiatives innovantes. Avec l’application de la loi Grandguillaume, ce sont plus de 10 000 chauffeurs Uber qui seront dans l’incapacité d’exercer d’ici la fin de l’année 2017. Il pourrait bien s’agir du plus grand plan social jamais réalisé en France. Alors que la société se remet tout juste de l’énorme piratage qu’elle a subi, elle pourrait voir près de 10 000 de ses chauffeurs être privés d’exercer sur le sol français d’ici la fin de l’année. Le motif de la gronde Le ministère des Transports a mis sur pieds, ce vendredi 8 novembre, une grande réunion entre les syndicats et les plateformes VTC pour faire le point sur la Loi Grandguillaume qui entrera en vigueur le 1er janvier 2018. Ce texte du nom de son créateur, Laurent Grandguillaume député des Côte d’Or, visait à réconcilier les taxis et les chauffeurs VTC. Ainsi, cette dernière présente 3 grands axes : l’interdiction pour les LOTI (Loi d’orientation des transports intérieurs, entreprises de véhicules légers destinés au transport de personnes, en collaboration avec des agences de voyages, des tours-opérateurs ou des particuliers dans […]

Les soins intensifs du CH de Morlaix en sursis

5 décembre 2017 Redaction 0

Après une manifestation presque avortée samedi 2 décembre, le centre hospitalier des pays de Morlaix (CHPM) maintiendra finalement son unité de soins intensifs de cardiologie (USIC). D’après la presse locale, la direction de l’hôpital avait déjà communiqué tardivement ce maintien dès le jeudi soir avant de rencontrer l’Intersyndicale lundi matin. Malgré tout, cette dernière appelle toujours à la vigilance. La fermeture des soins intensifs annulée in-extremis Jeudi 30 novembre en fin d’après-midi, la direction du CHPM a annoncé que l’offre de soins en cardiologie reste disponible sur le territoire morlaisien pendant tout le mois de décembre. Ce communiqué est tombé la veille de la fermeture déjà prévue depuis l’avis du 17 novembre qui avait provoqué des mobilisations de toutes parts. Malgré ce revirement de situation, l’Intersyndicale réunissant la CFDT, le Sud et la CGT, a décidé de maintenir le rassemblement de samedi qui a d’ailleurs mobilisé environ 1 100 personnes. Les décideurs de l’hôpital l’ont ensuite invitée à une réunion lundi matin pour présenter les mesures prises afin de sortir de cette crise. Un tableau de garde qui ne dissipe pas les doutes A l’appui de son communiqué, la direction du CHPM a déjà dressé un tableau de garde « sécurisé » pour […]

L’OCDE se remet à espérer une croissance française solide

4 décembre 2017 Redaction 0

L’OCDE vient de publier une note indiquant que la croissance française est moins mauvaise que prévu. L’analyse souligne  que si la croissance est bien de retour en France, elle reste inférieure à la moyenne européenne. Le document de l’OCDE paraît moins pessimiste que les précédents et admet que la croissance française a une chance de rester solide sur les années à venir. Plusieurs conditions sont toutefois posées. La croissance française soumise à de nouvelles économies L’OCDE rappelle que la croissance française devrait permettre de passer sous la barre du déficit budgétaire de 3% du PIB. Toutefois, les années à venir devront proposer de nouvelles mesures afin de soutenir ce mouvement d’optimisme. Ainsi, il est bien précisé que la France devra nécessairement réduire encore ses dépenses publiques. Des exemples radicaux sont donnés : réduction du millefeuille territorial, non remplacement de chaque fonctionnaire, relèvement de la retraite, incitation à l’emploi des seniors. Oui, l’OCDE propose de ne plus du tout remplacer les fonctionnaires. Cela tranche avec la politique habituelle de « non remplacement d’un fonctionnaire sur deux« . Des fragilités potentielles de l’économie du secteur privé Un point particulier inquiète l’OCDE : c’est le niveau d’endettement du secteur privé en France. Il s’élevait à […]

Horrible : les fonctionnaires obligés de travailler 35 h !

29 novembre 2017 Adrien Pittore 0

Au Conseil régional d’Île-de-France, il faudra maintenant travailler 35h par semaine. Cette augmentation du temps qui est en fait la fin d’un système dérogatoire, fait bondir les syndicats. Mais le problème se trouve peut-être ailleurs… Le vote a décidément bien du mal à passer. Et pourtant, il ne fait que revenir aux fondements légaux de la durée du travail. Alors que le siège de la région Île-de-France doit quitter Paris début 2018 pour rejoindre un siège flambant neuf à Saint-Ouen en Seine-Saint-Denis, le conseil régional adopté ce vendredi 24 novembre un texte qui augmentera le temps de travail de ses agents à compter du 1er janvier 2018. La fin d’un système trop avantageux Actuellement, les fonctionnaires du siège comptabilisaient 1 568h annuelles de travail soit 34h hebdomadaires. Parallèlement, les agents possédaient aussi 53 jours annuels de congés. Autrement dit, le conseil régional d’Île-de-France a pris le parti de revenir au droit commun en instaurant les 35h. Pour que cette mesure soit mise en place, 5 jours de congés seront rognés, de même qu’il est prévu de réduire le nombre de jours accordés pour les autorisations d’absences exceptionnelles. La CGT confesse que cela représente « une trentaine de journées supprimées. » Seulement, cette […]

En pleine reconstruction, la droite paraît plus divisée que jamais

27 novembre 2017 Adrien Pittore 0

Entre départs en cascade et déclarations fracassantes, la droite française paraît plus divisée que jamais. Une situation de mauvais augure à deux semaines des votes pour les présidences des Républicains. La question sera de savoir s’ils peuvent fédérer autour de Laurent Wauquiez. On pourra au moins reconnaître aux Républicains (ex et néo) qu’ils n’ont pas pour habitude de (trop) pratiquer la langue de bois. Qui plus est dans une période charnière pour le parti en pleine reconstruction et alors que se profile à l’horizon les élections pour la présidence du parti. Wauquiez et le ramassis d’opportunistes Comment passer sous silence cette déclaration du grand favori au scrutin ? Récemment, le parti subi un exode massif. D’abord Gérald Darmanin puis Sébastien Lecornu et Thierry Solère ont tout trois déclaré ce dimanche, avoir rejoint La République En Marche. Des décisions que n’a très peu goûté l’actuel président de la région Auvergne-Rhône-Alpes.  » J’ai tendance à penser que ça ressemble de plus en plus à un ramassis d’opportunistes, assez éloigné de ce qu’est ma conception de la politique.  » Les intéressés ont d’ailleurs particulièrement apprécié, puisqu’ils se sont empressés de répondre. L’actuel ministre de l’Action et des comptes publics a expliqué avoir « basculé […]

Jour de carence des fonctionnaires : quand Emmanuel Macron retourne sa veste

24 novembre 2017 Adrien Pittore 3

Mesure phare d’Emmanuel Macron et du gouvernement, le rétablissement du jour de carence des fonctionnaire sera mis en place dès le 1er juillet 2018. Cependant, un compte-rendu de séance au Sénat de 2015 montre un très clair revirement de la situation de l’actuel président de la République.  Portée par Gérald Darmanin, le rétablissement du jour de carence va permettre de rapprocher les secteurs privé et public en enlevant le premier jour de paie des fonctionnaires publics en cas d’arrêt maladie.  « Ce n’est pas la bonne mesure » La formule en 2015 avait au moins le don d’être claire, très claire. Alors qu’il était ministre de l’Economie sous François Hollande, Emmanuel Macron se retrouvait pris à parti par Jean-Pierre Grand (LR) qui souhaitait rétablir la carence chez les fonctionnaires pour rétablir l’équité entre public et privé, tout en limitant sa mesure à un seul jour de carence.  Dans sa réponse de l’époque, l’actuel président est bien obligé de confesser que « les chiffres de l’absentéisme ne sont pas bons ». Pour autant, il vire immédiatement de bord en ajoutant « Toutefois, ce n’est pas la bonne mesure [que de rétablir le jour de carence] ». Pour lui, il faut s’attaquer au problème de fond en menant […]

L’Assemblée fait mine de s’attaquer aux grands fraudeurs du fisc

24 novembre 2017 Charlotte Charlier 0

L’Assemblée nationale renforce les sanctions à l’encontre des grands fraudeurs. Elle a adopté un amendement au projet de budget 2018. Les peines passent de 2 à 3 millions d’euros auxquelles s’ajoute une interdiction des droits civiques, civils et de famille. Une mesure de plus ? Sale temps pour les fraudeurs. Lundi, le nouvel amendement adopté à l’unanimité par l’Assemblée renforce les sanctions à l’encontre des grands fraudeurs. Contrecoup des « Panama » et « Paradise Papers »? Oui, mais les mesures adoptées semblent plutôt relever du symbole. En Marche contre la fraude fiscale ? La fraude fiscale aggravée et commise en bande est dans le viseur de l’Assemblée. La disposition portée par le député En Marche Stanislas Guérini prévoit que les sanctions pécuniaires passent de 2 millions à 3 millions d’euros. A cela s’ajoutera désormais « l’interdiction des droits civiques, civils et de famille » (amendement n°1746), et ce, de manière automatique. Il y a une semaine, en commission, les députés avaient simplement prévu des « peines complémentaires d’interdiction du droit de vote et d’inéligibilité » (amendement n°1508). Les mesures se sont tout de même durcies en peut de temps, ce que n’a pas manqué de rappeler Eric Woerth, président de la commission des finances : (…) Votre groupe présente deux amendements […]

1 8 9 10 11 12 59