Cliniques privées: Touraine et ses Alstom cachés

16 septembre 2016 Eric Verhaeghe 2

Alstom a donné le parfait exemple des dangers que l’Etat représente pour le marché et les entreprises qui le compose lorsqu’il intervient directement: commandes tardives, partenariat inéquitable, promesses jamais tenues. L’Etat est le pire partenaire qui existe. Dans le domaine de la santé, l’Etat n’est pas en reste: la politique de Marisol Touraine vis-à-vis de l’hospitalisation privée le montre abondamment. L’Etat, un concurrent déloyal Dans le domaine hospitalier, commençons par rappeler quelques évidences salutaires. L’Etat y joue un triple rôle essentiel. Premièrement, il est l’administrateur in fine de l’assurance maladie, notamment à travers la direction de la sécurité sociale. Deuxièmement, il est le régulateur et la puissance réglementaire de l’hôpital, qui fixe notamment les tarifs et la politique d’offres. Troisièmement, il est l’employeur (au sens large) d’une grande partie des salariés qui font l’hôpital en France: soit parce qu’il est l’autorité de tutelle des hôpitaux publics, soit parce qu’il est celui qui fixe les règles et détermine la rémunération des fonctionnaires qui travaillent dans ces hôpitaux. Pour les 1.000 cliniques privées de France (soit un tiers environ de l’offre de soins), l’Etat présente donc la particularité d’être à la fois l’arbitre qui fixe les règles du jeu, et le capitaine de […]

« L’Europe n’est pas menacée », le plan de Juncker

16 septembre 2016 Redaction 1

Cet article provient du site La Gazette de l’Assurance.   Jean-Claude Juncker, président de la Commission Européenne, a prononcé le 14 septembre son discours sur l’état de l’union*. Les messages sont partis tous azimuts, et en 3 langues, donnant un parfum de tour de Babel. Après l’annonce du Brexit (seul le Royaume Uni a déposé l’anglais comme langue de l’UE), la version officielle sur le site** est en allemand (« Rede zur Lage der Union »). Certains y verront le signe d’une Europe allemande, rêve (ou cauchemar pour ses victimes) du 3ème Reich. Qui veut 315Md€ ? Des sujets massifs ont pu être abordés par Juncker comme son plan d’investissement éponyme qui passera de 315Md€ à 630Md€ d’ici 2020. Ce montant n’est guère crédible quand on sait que seuls 115Md€ ont été réalisés à ce jour, via la Banque Européenne d’Investissement***. Au moins cela confirme que l’UE n’envisage pas de relance keynésienne (par dépense publique) mais des investissements à cibler. Ces 630Md€ viennent interférer avec les financements privés (notamment bancaires) dans de conditions de concurrence déloyale puisque bénéficiant du soutien de l’UE. Rajoutés aux 80Md€ injectés mensuellement par la BCE, cela va finir de dérégler le fonctionnement de l’économie au lieu de la […]

Cerbera odollam

15 septembre 2016 Redaction 1

Article paru dans La Lettre de Galilée. Après les melons et l’encens, voici venue l’heure du poison. Alors que les experts s’étripent sur la baisse ou non du reste à charge, Bercy a annoncé ce 9 septembre l’extension de l’avantage fiscal pour les particuliers qui emploient directement des salariés dans le cadre des services à la personne au travers d’un crédit d’impôt pour l’ensemble des ménages à compter de 2017. « Cette mesure profitera à 1,3 millions de ménages, pour une baisse du reste à charge sur les dépenses de l’ordre de 20 % en moyenne, au bénéfice des personnes modestes » selon le communiqué du Ministère. En pleine polémique sur ce reste à charge, la DREES a publié un document intitulé « Dépenses de santé : une nouvelle baisse du reste à charge des ménages en 2015″ qui étaye lesargumentations avancées par la Ministre de la Santé. « La hausse de la part de la Sécurité sociale et la baisse du reste à charge des ménages proviennent, d’une part, de phénomènes de fond liés notamment au vieillissement de la population, tels que la progression des effectifs de personnes en affection de longue durée (ALD), la déformation de la consommation de soins vers les soins les […]

Les entrepreneurs, grands orphelins de la présidentielle

12 septembre 2016 Éric Verhaeghe 0

Article écrit pour Atlantico. Pour les entrepreneurs, l’élection présidentielle va constituer un dilemme coriace. Pour qui voter, alors qu’aucun candidat ne semble avoir compris les préoccupations des 2,5 millions de Français qui dirigent une entreprise? Quelles sont les préoccupations majeures des entrepreneurs? Contrairement à d’autres groupes sociaux où les attentes sont plus diffuses, les entrepreneurs ont globalement une conscience assez homogène de leur vision politique. Le dernier baromètre Fiducial l’a montré. Les entrepreneurs considèrent à 81% que la fiscalité est inéquitable, et à plus de 90% que les prélèvements sociaux sont trop élevés. Les « indépendants », comme on dit, sont donc unis par une vision structurée de la situation politique. Ils plaident globalement pour une réforme fiscale profonde, et à une très écrasante majorité pour une remise à plat radicale du financement de la protection sociale. Ce point mérite d’être marqué, car il prouve que l’attente des entrepreneurs est grande sur les questions liées au bien-être commun et pas seulement sur les problèmes patronaux immédiats. Un point exclu des programmes politiques Sur la question du financement de la protection sociale, qui est la plus importante et la plus unanime pour les entrepreneurs, la déception vis-à-vis des programmes politiques avancés jusqu’ici est immense. […]

Un pension gap de 7.300€ en France

11 septembre 2016 Éric Verhaeghe 0

Le pension gap est la somme qu’il faut verser chaque année, durant sa période d’activité, pour bénéficier, durant sa retraite, d’un revenu de remplacement égal à 70% de ses revenus d’activité. L’assureur Aviva s’est livré à une étude européenne sur le sujet. Les résultats ne manquent pas d’intérêt. Tous les pays européens frappés par le pension gap Premier point: aucun pays européen n’échappe à ce « pension gap », c’est-à-dire à cette chute de revenus au moment du départ à la retraite. Au Royaume-Uni, le pension gap moyen est de 10.300 livres, soit un peu plus de 12.000€. Autrement dit, il faudrait que chaque Britannique épargne chaque année 12.000€ durant sa vie active pour compléter sa retraite afin qu’elle atteigne 70% de ses revenus gagnés durant la période d’activité. En France, ce pension gap est légèrement inférieur à 8.000€. Ces chiffres illustrent la dégradation naturelle du taux de remplacement des revenus à la retraite du fait du vieillissement de la population. Des effets macroéconomiques puissants Pour mieux mesurer l’impact de ces chiffres, une compréhension macroéconomique n’est inutile. Selon Aviva, il faudrait que le Royaume-Uni dégage une épargne annuelle globale de 380 millions€, l’Allemagne de 470 millions€ et la France de 245 millions€ pour […]

5 raisons d’interdire le football professionnel

11 septembre 2016 Éric Verhaeghe 1

Le football professionnel a encore donné, cet été, le triste spectacle du délitement qui dévore les sociétés occidentales. Ce sport ressemble de plus en plus à une vaste fumerie d’opium dans des proportions industrielles. Le fait que les politiques se bousculent sous l’oeil des caméras pour être vus aux matches prouve bien toute la rouerie dont l’image du football dans l’opinion publique est porteuse. Voici cinq bonnes raisons d’interdire cette industrie délictueuse. Le football professionnel ou le degré zéro de l’esprit en Occident L’Occident se meurt de n’avoir plus d’ambition spirituelle. Il est devenu une simple course à l’argent, et c’est sur cette immense vacuité que prospèrent tous les fanatismes et tous les extrémismes, à commencer par le fanatisme islamiste. Pourquoi les salafistes recrutent-ils avec autant de facilité dans les sphères musulmanes d’Europe? Parce qu’en dehors de l’argent, nous n’avons plus de dieu(x), ni plus aucune ambition spirituelle. Les unes après les autres, nous avons arraché nos racines de nos sols pourtant si limoneux. Le football constitue probablement la meilleure incarnation de cet arrachement à soi-même. Il glorifie des gladiateurs de pacotille. La polémique concernant le salaire d’Ibrahimovic, le joueur yougo-suédois anciennement au Paris-Saint-Germain, l’a prouvé: «Ce qui me manque […]

Hollande entame la distribution de champignons hallucinogènes

9 septembre 2016 Éric Verhaeghe 0

François Hollande a prononcé son premier discours de campagne aujourd’hui depuis la salle Wagram, qui fut en son temps un lieu de bals mondains. Il faut avoir entendu François Hollande expliquer que la France était sur la voie du redressement économique pour comprendre la maldonne de ce discours: bien entendu, il ne s’agit pas (une fois de plus!) de parler de la France et de son destin réel, mais de prononcer quelques formules magiques supposées maintenir les Français dans un état de transe extatique… Hollande et le redressement économique Il paraît (selon François Hollande) que la France est sur la voie du redressement économique et qu’elle fait briller dans les yeux du monde entier de petites lueurs d’envie. Nous avons même eu droit à un délire impressionnant sur la notion d’identité, qui n’existerait pas vraiment, et sur l’amour universel que nous inspirerions, avec toutes nos grandes réussites mondiales, notamment notre démographie galopante qui nous permet de figurer parmi les puissances d’avenir et les vertus de la construction européenne. On avait l’impression de dîner dans les beaux quartiers parisiens, et d’entendre les considérations mondaines les plus plates sur ce qui se passe au-delà du périphérique. Et une fois de plus les Français […]

L’UE prépare une directive sur l’harmonisation fiscale

8 septembre 2016 Redaction 1

L’harmonisation fiscale sera au centre du prochain sommet européen. Les pays de l’Union européenne (UE) devraient mieux coordonner leurs réglementations fiscales afin d’éviter de pénaliser trop lourdement les entreprises, propose la présidence slovaque dans une démarche qui vise à favoriser une politique plus équilibrée de lutte contre l’évasion fiscale des multinationales. L’harmonisation fiscale au coeur de l’Union La proposition, qui doit être discutée lors d’une réunion informelle des ministres des Finances de l’UE (Ecofin) à Bratislava le 10 septembre, est présentée en pleine campagne de répression des mécanismes d’évasion fiscale, dont certains observateurs craignent un effet boomerang qui décourage les multinationales de s’installer en Europe. La proposition slovaque vise avant tout à limiter les cas de double imposition des multinationales et à rendre la fiscalité des sociétés plus prévisible. La Slovaquie, qui a pris la présidence tournante de l’Union européenne en juillet, a salué les mesures de la Commission européenne (CE) de lutte contre l’évasion fiscale. Mais elle appelle à une approche « qui soutienne l’attractivité de l’UE en tant que destination d’affaires et d’investissement », selon des documents auxquels Reuters a eu accès. Le document invite l’Ecofin à envisager des mesures renforçant la prévisibilité fiscale, y compris « une nouvelle harmonisation des […]

Baisse d’impôts ou sale temps pour la démocratie?

6 septembre 2016 Éric Verhaeghe 0

Article écrit pour le Figaro.fr Jeudi, Michel Sapin devrait annoncer une baisse d’impôts pour les classes moyennes et autres électeurs potentiels que François Hollande aimerait reconquérir. L’information est tout sauf une surprise, puisque François Hollande avait expliqué depuis plusieurs mois qu’après l’effort viendrait le temps du partage. C’était signé: après avoir fortement augmenté les impôts, des baisses entoureraient les élections et les nouvelles promesses qu’elles suscitent. Le populisme imbécile de Michel Sapin Il fut un temps où faire de la politique pouvait rimer avec dignité. L’élu qui aurait alors osé expliquer clairement que le « tempo » de son mandat serait organisé autour de cette grotesque promesse électorale appelée « baisse d’impôts » aurait perdu toute crédibilité. Il faut que la France ait fait un grand bond en arrière pour n’avoir plus honte de porter aux magistratures suprêmes des édiles qui ne cachent plus leur populisme: pendant le mandat, on fait ce qu’on veut, à l’approche des élections, on baisse les impôts pour plaire au peuple. Et on repart pour un tour. Nous avions l’habitude de voir les élus locaux pratiquer de la sorte, en particulier les maires qui organisent la dépense publique autour de leur réélection. Mais un président de la République! c’est le […]

Santé: la gauche va-t-elle punir ceux qui font vivre le système?

6 septembre 2016 Éric Verhaeghe 3

La DREES a publié aujourd’hui les comptes de la santé pour 2015. Elle s’est fendue d’une note supplémentaire sur la complémentaire santé intitulée: « déclin des solidarités dans les contrats individuels ». Le ton est donné: la santé serait de moins en moins solidaire. Voilà qui sent la levée de « l’impôt révolutionnaire » sur les « non-solidaires » en loi de financement de la sécurité sociale. En prévision de ce nouvel enfumage, un décryptage s’impose. Comment la gauche tue la solidarité en santé Rappelons d’abord ce qu’on appelle couramment la solidarité en santé: elle consiste à demander à n’importe qui de cotiser pour n’importe qui d’autre. Certains noteront que cette définition de la solidarité est contestable, et qu’il s’agit plus de mutualisation que de solidarité. Mais qu’importe… reprenons les termes courants et notons deux points. Premièrement, c’est la gauche qui, à contrecourant de l’universalisme imposé par la solidarité, a commencé à « segmenter » les marchés. La gauche a maintenu le régime étudiant, elle a rendu obligatoire la complémentaire santé collective pour les salariés, et elle a imposé des tarifs par âge pour les retraités (ou est en passe de le faire au nom de la généralisation de la complémentaire santé aux retraités). Bref, la gauche, depuis […]

1 31 32 33 34 35 59